Mohamed Ennaceur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Mohamed Naceur.
image illustrant un homme politique image illustrant tunisien
Cet article est une ébauche concernant un homme politique tunisien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Mohamed Ennaceur
محمد الناصر
Mohamed Ennaceur au perchoir de l'assemblée.
Mohamed Ennaceur au perchoir de l'assemblée.
Fonctions
Président de Nidaa Tounes
(intérim)
En fonction depuis le
(1 an 8 mois et 26 jours)
Prédécesseur Béji Caïd Essebsi
Président de l'Assemblée des représentants du peuple
En fonction depuis le
(1 an 9 mois et 22 jours)
Vice-président Abdelfattah Mourou
Faouzia Ben Fodha
Législature Ire
Prédécesseur Mustapha Ben Jaafar
(président de l'assemblée constituante)
Député de la circonscription de Mahdia
En fonction depuis le
(1 an 9 mois et 24 jours)
Élection
Groupe politique Nidaa Tounes
Vice-président de Nidaa Tounes

(10 mois et 22 jours)
Président Béji Caïd Essebsi
Prédécesseur Poste créé
Successeur Vacant
Ministre tunisien des Affaires sociales

(10 mois et 27 jours)
Président Fouad Mebazaa (intérim)
Moncef Marzouki
Premier ministre Mohamed Ghannouchi
Béji Caïd Essebsi
Gouvernement Ghannouchi II
Caïd Essebsi
Prédécesseur Moncer Rouissi
Successeur Khalil Zaouia
Ministre tunisien des Affaires sociales

(5 ans 11 mois et 16 jours)
Président Habib Bourguiba
Premier ministre Hédi Nouira
Mohamed Mzali
Gouvernement Nouira
Mzali
Prédécesseur Mohamed Jomâa
Successeur Noureddine Hached
Ministre tunisien des Affaires sociales

(3 ans 11 mois et 12 jours)
Président Habib Bourguiba
Premier ministre Hédi Nouira
Gouvernement Nouira
Prédécesseur Farhat Dachraoui
Successeur Mohamed Jomâa
Biographie
Date de naissance (82 ans)
Lieu de naissance El Jem, Tunisie
Nationalité tunisienne
Parti politique Indépendant puis Nidaa Tounes
Diplômé de Institut des hautes études de Tunis
Université Paris-1

Mohamed Ennaceur (arabe : محمد الناصر), né le 21 mars 1934 à El Jem, est un homme politique tunisien.

Il est ministre des Affaires sociales à deux reprises sous le régime du président Habib Bourguiba, dans les gouvernements Nouira et Mzali.

Après la révolution de 2011, il assume à nouveau cette fonction, entre janvier et décembre 2011, au sein du gouvernement d'union nationale de Mohamed Ghannouchi puis dans celui de Béji Caïd Essebsi. En 2014, il est élu président de la nouvelle Assemblée des représentants du peuple.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

Mohamed Ennaceur est diplômé de l'Institut des hautes études de Tunis et d'un doctorat en droit social de l'Université Panthéon-Sorbonne[1].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Mohamed Ennaceur commence sa carrière comme commissaire général de l'Office des travailleurs tunisiens à l'étranger, entre 1973 et 1974[1].

Entre 1991 et 1996, il dirige la mission permanente de la Tunisie auprès de l'Office des Nations unies à Genève[1]. À partir de 2000, il est auditeur social et consultant international[1]. En 2005, il devient coordinateur des activités du Pacte mondial en Tunisie[1].

Il a fondé et dirige l'Association tunisienne de droit social (depuis 1985), la Revue tunisienne de droit social, l'Institut de l'audit social de Tunisie et le Festival international de musique symphonique d'El Jem[1]. Il est aussi vice-président de la Société internationale du droit du travail et de la sécurité sociale, président de l'Institut Social Consult, membre de l'Institut international de l'audit social et conseiller du Centre d'études prospectives et stratégiques de Paris[1].

Il a par ailleurs travaillé dans plusieurs instances spécialisées dans les droits de l'homme[1].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Mohamed Ennaceur est à deux reprises ministre des Affaires sociales, de 1974 à 1977 et de 1979 à 1985[1]. À la suite de la révolution de 2011, il est nommé à nouveau ministre des Affaires sociales dans le gouvernement d'union nationale de Mohamed Ghannouchi puis dans celui de Béji Caïd Essebsi.

Le 9 février 2014, il rejoint le parti de Caïd Essebsi, Nidaa Tounes, dont il est désigné vice-président[2].

Le 4 décembre 2014, il est élu président de l'Assemblée des représentants du peuple[3]. Le 31 décembre, à la suite de l'investiture de Béji Caïd Essebsi en tant que président de la République, il lui succède, à titre intérimaire, à la tête de Nidaa Tounes et ce jusqu'à la tenue de son premier congrès en juin 2015 et l'élection d'un nouveau président[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]