125e division d'infanterie (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
125e division d'infanterie
Création 15 juin 1915
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de Terre
Type Division d'infanterie
Rôle Infanterie
Guerres Première Guerre mondiale
Batailles 1916 - Bataille de la Somme
1917 - Bataille du Chemin des Dames
1918 - 1re Bataille de Noyon
1918 - Bataille du Matz
1918 - 4e bataille de Champagne
1918 - Offensive des Cent-Jours
(Bataille de Champagne et d'Argonne)

La 125e division d'infanterie est une division d'infanterie de l'armée de terre française qui a participé à la Première Guerre mondiale.

Les chefs de la 125e division d’infanterie[modifier | modifier le code]

  • 15 juin 1915 - 6 octobre 1916 : Général Caré
  • 6 octobre 1916 - 22 juin 1918 : Général Diébold
  • 22 - 24 juin 1918 : Général Desvoyes
  • 24 juin - 28 août 1918 : Général Diébold
  • 28 août 1918 - 12 janvier 1919 : Général Mangin

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Composition[modifier | modifier le code]

  • Infanterie
72e Régiment d’Infanterie de juin 1915 à décembre 1916
76e Régiment d’Infanterie de juin 1915 à novembre 1918 (76e RI de Coulommiers)
91e Régiment d’Infanterie de juin 1915 à décembre 1916
131e Régiment d’Infanterie de juillet 1915 à novembre 1918 (131e RI d'Orléans)
  • Cavalerie
1 escadron du 10e régiment de dragons de juin 1915 à janvier 1917
2 escadrons (puis 1 escadron à partir de juillet 1917) du 8e régiment de chasseurs à cheval de janvier 1917 à novembre 1918
  • Artillerie
2 groupes de 75 du 45e régiment d'artillerie de campagne de juin 1915 à juillet 1917
1 groupe de 80 du 35e régiment d'artillerie de campagne de juillet 1916 à juillet 1917
3 groupes de 75 du 245e régiment d'artillerie de campagne de juillet 1917 à novembre 1918
156e batterie de 75-150 du 45e régiment d'artillerie de campagne de juillet 1916 à janvier 1918
106e batterie de 58 du 45e régiment d'artillerie de campagne de juillet 1916 à janvier 1918
101e batterie de 58 du 245e régiment d'artillerie de campagne de janvier à novembre 1918
6e groupe de 155c du 105e régiment d'artillerie lourde de juillet à novembre 1918
  • Génie
1 bataillon du 145e Régiment d’Infanterie Territorial d'août à novembre 1918

Historique[modifier | modifier le code]

Constituée le 15 juin 1915.

1915[modifier | modifier le code]

13 et 14 juillet : attaques allemandes vers la Haute Chevauchée.
27 septembre : attaque allemande vers la Fille Morte.
le 28 septembre : contre-attaque française.

1916[modifier | modifier le code]

  • 3 août – 13 septembre : retrait du front, mouvement vers le camp de Mailly ; instruction. À partir du 1er septembre, transport par V.F. dans la région de Grandvilliers ; à partir du 6 septembre, mouvement vers l'est d'Amiens ; instruction, repos.
  • 13 septembre – 14 novembre : mouvement vers la région de Bray-sur-Somme. Engagée, à partir du 29 septembre, dans la Bataille de la Somme, entre le sud de Bouchavesnes et Rancourt (éléments engagés, dès le 20, avec la 10e D.I.) :
25 septembre et les jours suivants : attaques françaises sur le bois de Saint-Pierre-Vaast.
3 et 7 octobre, 5 et 6 novembre : attaques françaises sur le bois de Saint-Pierre-Vaast (éléments de la 10e DI engagés, du 7 au 17 octobre).
17 - 29 octobre : en réserve dans la région de Villers-Bretonneux.
  • 14 novembre – 16 décembre : retrait du front, mouvement vers Conty ; à partir du 17 novembre, transport par V.F., de Lœuilly, dans la région de Mairy-sur-Marne ; repos. À partir du 30 novembre, transport par camions dans la région de Ramerupt ; repos et instruction.
  • 16 décembre 1916 – 6 janvier 1917 : mouvement, par Arcis-sur-Aube et Montmort, vers la région de Courlandon ; repos.

1917[modifier | modifier le code]

  • 6 janvier – 1er février : stationnement entre la Vesle et l'Aisne (éléments en secteur au bois de Beau Marais).
  • 1er février – 7 mars : occupation d'un secteur vers Sapigneul et la Miette : 16 février, attaque locale sur la ferme du Choléra.
  • 7 mars – 1er avril : retrait du front, repos vers Pourcy ; à partir du 12 mars, instruction vers Ville-en-Tardenois.
  • 1er – 19 avril : occupation d'un secteur entre la Miette et le Ployon, dans les environs de Pontavert.
13 avril : retrait du front et rassemblement en vue de l'attaque.
15 avril : Bataille du Chemin des Dames, attaque en 2e ligne et progression en direction de Juvincourt-et-Damary.
  • 19 avril – 2 mai : occupation du secteur de La Miette, en face de Juvincourt-et-Damary.
  • 2 – 14 mai : retrait du front et repos vers Arcis-le-Ponsart.
  • 14 mai – 1er juin : occupation d'un secteur vers la Miette et le bois des Buttes, étendu à gauche, le 18 mai, jusqu'au Ployon.
  • 1er juin – 3 juillet : retrait du front, repos vers Montigny-sur-Vesle. À partir du 14 juin, repos et instruction vers Arcis-le-Ponsart. À partir du 30 juin, repos vers Montigny-sur-Vesle.
  • 3 – 26 juillet : occupation d'un secteur vers Chevreux et le Ployon.
  • 26 juillet – 14 août : retrait du front ; repos vers Serzy-et-Prin, puis à partir du 12 août, vers Ventelay.
  • 14 août – 4 septembre : mouvement vers le front ; occupation d'un secteur vers Chevreux et le Ployon.
  • 4 – 23 septembre : retrait du front, repos vers Serzy-et-Prin.
  • 23 septembre – 14 octobre : occupation d'un secteur vers Chevreux et le Ployon.
  • 14 – 29 octobre : retrait du front, repos vers Serzy-et-Prin.
  • 29 octobre – 29 novembre : occupation d'un secteur entre la Miette et le Ployon.
21 novembre : attaque et prise du saillant sud-ouest de Juvincourt-et-Damary.
  • 29 novembre – 17 décembre : retrait du front, repos vers Serzy-et-Prin.
  • 17 décembre 1917 – 22 janvier 1918 : occupation d'un secteur dans la région de la forêt de Vauclerc, le Ployon.

1918[modifier | modifier le code]

Rattachements[modifier | modifier le code]

26 juin – 6 août 1916
23 – 25 mars 1918
2 avril – 14 juin 1918
7 – 29 août 1916
17 novembre – 17 décembre 1916
30 septembre – 1er novembre 1918
15 juin 1915 – 25 juin 1916
18 décembre 1916 – 20 avril 1917
24 – 26 juillet 1918
2 – 11 novembre 1918
30 août – 16 novembre 1916
28 octobre 1917 – 22 mars 1918
26 mars – 1er avril 1918
24 juin – 16 juillet 1918
27 juillet – 29 septembre 1918
17 – 23 juillet 1918
21 avril – 27 octobre 1917
15 – 23 juin 1918

L’Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

L’après Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • AFGG, vol. 2, t. 10 : Ordres de bataille des grandes unités : divisions d'infanterie, divisions de cavalerie, , 1092 p. (lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

La 125° DI dans la bataille de l'Aisne (1917)