Challerange

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Challerange
Challerange
La mairie.
Blason de Challerange
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Ardennes
Arrondissement Vouziers
Intercommunalité Communauté de communes de l'Argonne Ardennaise
Maire
Mandat
Vincent Gavart
2020-2026
Code postal 08400
Code commune 08097
Démographie
Gentilé Challerangeois, Challerangeoises
Population
municipale
447 hab. (2017 en diminution de 7,84 % par rapport à 2012)
Densité 40 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 18′ 41″ nord, 4° 44′ 46″ est
Altitude Min. 100 m
Max. 129 m
Superficie 11,13 km2
Élections
Départementales Canton d'Attigny
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Challerange
Géolocalisation sur la carte : Ardennes
Voir sur la carte topographique des Ardennes
City locator 14.svg
Challerange
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Challerange
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Challerange

Challerange est une commune française, située dans le département des Ardennes en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

C'est une commune du sud du département des Ardennes.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La rivière de l'Aisne, le ruisseau de Jailly, le ruisseau des Sugnons sont les principaux cours d'eau qui traversent le territoire communal.

Le territoire communal comprend des marais, avec une ZNIEFF, Les marais de l'Avegres à Challerange et Mothois, et des espèces végétales et animales rares, telles la Violette élevée, l'orthetrum à stylet blanc, ou l'agrion de Mercure[1],[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune est attesté sous la forme Kaleringis en 1175, issu probablement d'un nom propre germanique Caletricus, pour Ernest Nègre[3].

Parmi les lieux-dits peuvent-être cités Bucheny, devenu le lieu du cimetière au nord-ouest du territoire communal, Puiseux (un hameau disparu), et Le Coulmier [4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village est mentionné dans une donation du XIIe siècle faite à l'abbaye de Belval par l'abbaye de Gorze. Puis des seigneurs laïcs s'y implantent, sur lesquels on a peu de renseignements. Deux familles seigneuriales se partagent cette terre : l'une portant le nom du village, et l'autre étant les Pasté. La famille de Challerange semble s'éteindre au XIVe siècle[4].

La maison de Pasté comporte plusieurs membres éminents, dont Ferry Pasté, connétable ou maréchal de France, ou encore Jean du Plessis-Pasté, évêque d'Arras puis de Chartres[4]. Elle construit des alliances matrimoniales avec une bonne partie de la noblesse régionale dont les Créquy, les Grandpré, les Thuisy. Charles de Créquy, héritier de la seigneurie, la vend à Huvert Le Vergeur. Elle est transmise ensuite aux Haussonville[4]. Au XVIIIe siècle, la terre est admodiée aux Damourette. Le fermier Louis Damourette est un notable important de la fin de ce XVIIIe siècle et début du XIXe siècle, maire de la commune à plusieurs reprises et député[4].

En 1815-1816, le village est occupé par l'armée prussienne[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Challerange est rattaché à l'arrondissement de Vouziers, au Canton de Monthois et à la Troisième circonscription des Ardennes.

La commune relève du tribunal judiciaire, du tribunal pour enfants et du conseil de prud'hommes de Charleville-Mézières ; du tribunal de commerce et du tribunal de proximité de Sedan ; de la Cour d'appel de Reims et de celle de Nancy[5].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la Communauté de communes de l'Argonne Ardennaise.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1947 1959 M. Gaston Fouquet    
1959 1975 M. Jean Brosse    
1975 1983 M. René Trichet    
1983 1986 M. Jean Renollet    
1986 1989 M. René Trichet    
1989 1989 M. Jean Bianchin (2)    
1989 mars 2001 M. Jean Wulveryck    
mars 2001 mars 2008 Mme Claudine Mouton    
mars 2008 mars 2014 M. Dominique Harbout    
mars 2014 En cours M. Vincent Gavart[6]   Ouvrier qualifié. Réélu pour le mandat 2020-2026
Les données manquantes sont à compléter.



(1) révoqué le . (2) Durée du mandat : 7 jours.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[8].

En 2017, la commune comptait 447 habitants[Note 1], en diminution de 7,84 % par rapport à 2012 (Ardennes : -3,25 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
311341388363406424419424388
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
367330327367413414422398384
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
385358462497470475502635643
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2017 -
659594514461435482450447-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Challerange est situé dans l'Académie de Reims.

L'école maternelle et primaire la plus proche se trouve à Monthois (pôle scolaire regroupant 12 communes des alentours)[11]. Le collège public de rattachement est celui de Vouziers[12], commune qui comporte également un lycée public. Les établissements privés les plus proches (de la maternelle au collège ainsi qu'un LEP) sont situés également à Vouziers.

Économie[modifier | modifier le code]

L'établissement d'une gare ferroviaire au XIXe siècle favorise le développement de ce village, qui atteint à la fin de ce siècle les 400 habitants. Plusieurs lignes ferrées s'y croisent avant la Première Guerre mondiale, ultérieurement désaffectées[4]. Plus récemment, le chemin de fer touristique du sud des Ardennes y établit son terminus[13].

Usine Nestlé de Challerange.

Une implantation industrielle existe depuis la fin du XIXe siècle. Il s'agit dans un premier temps d'une laiterie, la laiterie Coiffier, fabricant du beurre et du fromage. Après la Première Guerre mondiale, en 1927, l'usine se développe avec le rachat par Maggi pour alimenter le marché parisien. En 1947/1948, Maggi appartient au groupe Alimentana qui fusionne avec Nestlé sous le nom de Nestlé-Alimentana. L´usine de Challerange devient une usine Nestlé produisant du beurre et de la caséine. À partir de 1958-1963 et la construction d´une unité de condenserie, le lait est transformé sur place en lait concentré destiné pour l´essentiel à l´exportation. Une tour de séchage est construite en 1976-1978, pour la production de lait en poudre. L'usine de Challerange profite en 1977 de la fermeture de la laiterie d´Attigny[14].

Cette usine Nestlé est utilisée ensuite pour la production de lait en poudre des capsules de café Nespresso. Elle bénéficie au début du XXIe siècle de la hausse des ventes sur les dosettes de café et compte une centaine de salariés en 2020, faisant également travailler des agriculteurs qui l'approvisionnent en lait. Cette usine a été à l'origine en 2020 d'une pollution dans la rivière voisine, l'Aisne, via un ruisseau[15],[16].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Martin.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Un château a existé et a disparu à la Révolution française[4].

L'église est relativement récente, construite au XIXe siècle. De la précédente église, subsistent deux piscines, un autel en bois et une statue de Saint Walfroy le Stylite[4].

Le village a été occupé pendant la Première Guerre mondiale et la Seconde. Il a été bombardé pendant la première, par les forces françaises, sans doute en raison de sa proximité avec le front et des voies ferrées[4].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Challerange Blason
De gueules à la croix d'argent cantonnée de quatre fleurs de lis d'argent; au chef d'azur fretté d'or.
Détails
Création JJ. Baron, M. Demoncheaux et JM. Jolly. Adopté le 27 juin 1997.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les marais de l'Avegres à Challerange et Monthois », sur Inventaire national du patrimoine naturel
  2. « L'Orthétrum à stylet blanc : une espèce qui monte... », sur Conservatoire d'espace naturel Champagne-Ardenne,
  3. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 2, Librairie Droz, , 1385 p. (ISBN 978-2-600-00133-5, lire en ligne), p. 786
  4. a b c d e f g h i et j Octave Guelliot, Dictionnaire historique de l'arrondissement de Vouziers, t. 3, Terres ardennaises, (ISBN 2-905-339-45-4), « Challerange », p. 8-18
  5. « Liste des juridictions compétentes pour une commune », sur le site du ministère de la Justice et des libertés (consulté le 19 août 2020).
  6. « Municipales 2020. Enjeux et résultats. Challerange », Le Monde
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  11. "Le SIVU du Monthoisien" sur le blog de l'école.
  12. Circonscription de Vouziers sur le site de l'académie de Reims.
  13. Site CFTSA, Carte de la ligne Amagne-Challerange [1] (consulté le 25/08/2009)
  14. « Laiterie et fromagerie industrielles Coiffier, puis laiterie industrielle Maggi, actuellement Nestlé », sur Portail du patrimoine industriel de Champagne-Ardennes
  15. Charles Delouche, « Pollution : au bord de l’Aisne, tout le monde est en colère contre Nestlé », Libération,‎ (lire en ligne)
  16. « Plainte pour pollution contre Nestlé après la mort de milliers de poissons dans une rivière des Ardennes », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]