Windows 9x

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Windows 9x (« neuf ikse ») désigne la famille de systèmes d'exploitation édités par Microsoft basée sur Windows 95.

Cette famille comprend :

À cause du noyau NT trop jeune et des problèmes de compatibilité avec les programmes MS-DOS, Microsoft préféra créer cette branche issue de Windows 3.11 et de MS-DOS 6.22.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Tout comme sous Windows 3.11, MS-DOS est le système de base, il sert de lanceur pour démarrer Windows. Il permet de démarrer d'anciennes applications ce qui permet une meilleure compatibilité avec les systèmes d'exploitation précédents. Cette base de MS-DOS fut sortie en trois versions :

  • La version 7 est utilisée dans Windows 95 et Windows 95a (OSR 1). Cette version prend uniquement en charge le FAT 12 et le FAT 16 ;
  • La version 7.1 est utilisée dans Windows 95b (OSR 2), Windows 95c (OSR 2.5), Windows 98 et Windows 98 SE. Cette version prend de plus en charge le FAT 32 ;
  • La version 8 est utilisée dans Windows Me. Elle se configure sur la base de registre et intègre le cache smartdrv et le pilote XMS dans le noyau. Le mode pur a été enlevé.

Par rapport à Windows NT, les applications de MS-DOS et de Windows 32 bits sont pleinement compatibles, ces versions sont d'une utilisation simple. MS-DOS permet également de dépanner Windows en cas de défaillance logicielle.

Les points noirs de cette branche furent une instabilité aléatoire, aucune sécurité sur les réseaux (vulnérabilité aux virus) et des problèmes ressources système.

Architecture[modifier | modifier le code]

Comme pour Windows NT, il existe deux modes : le mode noyau et le mode utilisateur.

La partie noyau[modifier | modifier le code]

MS-DOS démarre en premier et exécute le fichier VMM32.VXD. Il intègre les fonctions suivantes : (chargeur en mode réel, gestion des VXD en mode linéaire (LE) puis le passage en mode protégé et de quatre modules :

  • VMM, il est responsable de la gestion des machines virtuelles MS-DOS, du multitâche préemptif et de la gestion de la mémoire pour les processus ;
  • IFS, gestion des systèmes de fichiers (VFAT, CDFS, réseaux, SCSI) ;
  • CM, le gestionnaire de la configuration détecte le matériel présent sur la machine et charge les pilotes de périphériques en fonction du registre ;
  • WDM, il permet de charger des pilotes de périphériques Windows NT.

VMM32.VXD intègre également des pilotes.

La partie utilisateur[modifier | modifier le code]

Elle est constituée d'une première machine virtuelle dite système qui intègre le sous-système de base Win 16 bits puis s'ajoute le sous-système Win 32 bits.

Les autres machines virtuelles représentent le nombre de fenêtres MS-DOS exécutées qui sont basées sur le noyau DOS lancé aux démarrage de l'ordinateur.

On peut apercevoir le nombre de ces dernières en cliquant sur ajouter → noyau→ machine virtuelle du moniteur système (outils système).

Versions[modifier | modifier le code]

Version Produits réunis Date Build
Windows 95 Windows 4.00, MS-DOS 7.0 Août 1995 950
Windows 95a Windows 4.00, MS-DOS 7.0 Février 1996 951
Windows 95b Windows 4.00, MS-DOS 7.1 Août 1996 1111
Windows 95c Windows 4.03, MS-DOS 7.1 Novembre 1997 1216
Windows 98 Windows 4.10, MS-DOS 7.1 Mai 1998 1998
Windows 98 SE Windows 4.10, MS-DOS 7.1 Avril 1999 2222
Windows Me Windows 4.90, MS-DOS 8.0 Septembre 2000 3000

Fiabilité[modifier | modifier le code]

Un BSoD sur Windows 9x.

Le système FAT n'est pas sécurisé, les fichiers systèmes sont accessibles en écriture. Toutes les versions de Windows 9x furent affectées par des défaillances logicielles (apparition fréquente du BSoD). Ceux-ci, la plupart du temps non-graves, sont dus au fait que les BSoD sont le principal moyen de Windows 9x pour signaler des erreurs de pilotes de périphériques virtuels à l'utilisateur, même pour des erreurs bénignes. Ainsi, un BSoD peut apparaître si l'utilisateur tente d'éjecter un média amovible alors qu'il est en train d'être lu par la machine. Ceci est particulièrement courant en utilisant Microsoft Office 97 : si un utilisateur veut simplement lire un document, il doit éjecter la disquette avant de quitter le programme, Microsoft Office créant toujours un fichier temporaire, déclenchant un BSoD à la sortie, car essayant d'effacer le fichier sur le média amovible qui n'est plus dans le lecteur.

En avril 1998, lors de la présentation à la presse de Windows 98, le PDG de Microsoft Bill Gates souhaitait souligner la facilité d'usage du système d'exploitation d'utilisation et le support amélioré du Plug-and-Play (PnP). Toutefois, lorsque son assistant Chris Capossela a branché un scanner et a essayé de l'installer, le système d'exploitation a planté, affichant un BSoD. Après les applaudissements et les acclamations de l'auditoire, Bill Gates déclare : « Ce doit être la raison pour laquelle nous ne commercialisons pas encore Windows 98[1] ». La vidéo de cet événement est devenu un phénomène Internet populaire.

D'autres causes plus sérieuses d'apparitions fréquentes de BSoD sont notamment des incompatibilités matérielles, des drivers ou des DLLs défectueux.

Dans Windows 95 et 98, un BSoD survient lorsque le système tente d'accéder au fichier c:\con\con ou c:\aux\aux sur le disque dur. Cela pourvait être inséré sur un site web pour faire planter les machines des visiteurs. Le 16 mars 2000, Microsoft a publié une mise à jour de sécurité pour résoudre ce problème[2].

Liste des codes d'erreur :

  • 00: Division fault
  • 01: Corrupted operating system[réf. nécessaire]
  • 02: Non-Maskable Interrupt
  • 03: Hardware malfunction[réf. nécessaire]
  • 04: Overflow Trap
  • 05: Bounds Check Fault
  • 06: Invalid Opcode Fault
  • 07: "Coprocessor Not Available" Fault
  • 08: Double Fault
  • 09: Coprocessor Segment Overrun
  • 0A: Invalid Task State Segment Fault
  • 0B: Not Present Fault
  • 0C: Stack Fault
  • 0D: General Protection Fault
  • 0E: Page Fault
  • 0F: System board malfunction or corrupted[réf. nécessaire]
  • 10: Coprocessor Error Fault
  • 11: Alignment Check Fault

À partir de 1996, cette branche commença a décliner au profit de Windows NT plus robuste et plus fiable, utilisant un nouveau système de fichier (NTFS), et qui est basé sur un nouveau noyau (noyau NT) qui ne se base plus sur MS-DOS. Grâce à une meilleure gestion de la mémoire vive[3], l'apparition de BSoD se fait beaucoup plus rare sur la branche NT, hormis lorsque le système fait face à une erreur fatale empêchant totalement le fonctionnement de la machine.

Aujourd'hui, la branche 9x a quasiment disparu.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Windows 98 famous bluescreen at COMDEX 1998, YouTube
  2. (en) Microsoft Security Bulletin MS00-017, Security TechCenter, 16 mars 2010
  3. (en) Resource Management Under Microsoft Windows, apptools.com