Virgin Express

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Virgin Express

AITA OACI Indicatif d'appel
TV VEX Virgin Express
Repères historiques
Date de création 1996 (EBA 1992)
Généralités
Basée à Aéroport de Bruxelles
Autres bases -
Programme de fidélité Flight Club
Alliance compagnie à bas prix
Taille de la flotte 10
Nombre de destinations 24
Siège social Aéroport de Bruxelles
Société mère SN Air Holding
Dirigeants Neil BURROWS
QG de Virgin Express à l'aéroport de Bruxelles

Virgin Express (code AITA : TV ; code OACI : VEX) était une compagnie aérienne belge, à bas coûts, du groupe SN Air Holding.

Histoire[modifier | modifier le code]

EBA[modifier | modifier le code]

En 1992, deux hommes d'affaires créent une compagnie charter sur les ruines de TEA.

EBA (EuroBelgianAirlines) commencera quelque temps plus tard à affréter des vols low cost vers de grandes villes européennes. Cependant son activité est essentiellement composée de vols charters nécessaires à la rentabilité de l'entreprise.

Déjà la flotte se compose de Boeing 737-300 et 400, ces modèles d'avion vont d'ailleurs former la plupart des flottes de départ des low cost européennes. Leur avantage est d'être facilement disponible sur le marché de l'occasion.

Elle relie alors Bruxelles à Barcelone Rome ou Copenhague.

En 1993, cette façon de prendre l'avion était quelque peu révolutionnaire ; Ryanair ou Easyjet n'en étaient pas encore là pour révolutionner le marché des vols low-cost.

Virgin Express[modifier | modifier le code]

Boeing 737 Virgin Express

En 1996 les fondateurs de EBA revendent leur compagnie au groupe Virgin et à son charismatique patron Richard Branson. Ce groupe a déjà deux compagnies aériennes en Grande Bretagne: Virgin Atlantic et Virgin Sun.

La compagnie investit alors à tout va, ouvre des nouvelles routes et hubs et crée même deux filiales en Irlande et en France. La compagnie s'endette et fait finalement machine arrière. Virgin Express Ireland est revendu a un groupe d'investisseurs russes et deviendra Skynet, la compagnie française sera démantelée.

La compagnie aura alors un rythme de vie calme pendant quelques années. Après la faillite de la Sabena, les dirigeants de Virgin Express décident de prendre tous les marchés possibles.

Fin 2005, Virgin Express installe des winglets sur le Boeing 737-300 immatriculé OO-VEX, ce qui en fait la deuxième compagnie au monde à en équiper ce type d'appareil.

Désormais, 3 Boeing 737-300 sont équipés de winglets (OO-VEX, OO-VEH et OO-VE*).

Fusion Virgin - SN Brussels Airlines[modifier | modifier le code]

Cependant la création de SN Brussels Airlines contrecarre les plans de Virgin et les deux sociétés finissent par fusionner.

Brussels Airlines, la nouvelle compagnie qui inaugurera son premier vol le 25 mars 2007 tient à communiquer qu'il s'agit d'une naissance, et non pas d'une fusion. En effet, les deux noms des compagnies parentes (Virgin Express et SN Brussels Airlines) disparaissent, pour devenir un nom radicalement différent: Brussels Airlines. Le management de Brussels Airlines est composé des anciens membres du management de SN Brussels Airlines, tandis le management de Virgin Express a tout simplement démissionné, les compagnies concurrentes ayant jugé bon de les débaucher. Le nouveau nom de cette société a été annoncée le 7 novembre 2006: Il s'agit de Brussels Airlines.

En attendant la fusion formelle des deux certificats d'opération aérienne (AOC), l'opérateur Virgin Express porte, depuis mai 2007, le nom de Brussels Airline Fly (BAF). Le nom de Virgin Express restant détenu par le groupe de Sir Richard Branson.

Réseau[modifier | modifier le code]

La compagnie relie Bruxelles à

Flotte[modifier | modifier le code]

Total: 10