Villa Montmorency

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montmorency.
Villa Montmorency
Villa Montmorency, côté rue Poussin.
Villa Montmorency, côté rue Poussin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Ville Paris
Arrondissement municipal 16e
Géographie
Coordonnées 48° 51′ 00″ N 2° 15′ 48″ E / 48.84995, 2.263439 ()48° 51′ 00″ Nord 2° 15′ 48″ Est / 48.84995, 2.263439 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Paris

Voir sur la carte administrative de Paris
City locator 14.svg
Villa Montmorency

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Villa Montmorency

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Villa Montmorency

La villa Montmorency est une villa (quartier cossu privé, l'équivalent d'une « gated community » américaine) située sur une butte du 16e arrondissement de Paris.

Histoire de la Villa Montmorency[modifier | modifier le code]

Elle fut créée lors de l’achat en 1853 par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Saint-Germain dirigée par des frères Pereire, du château de Boufflers et son parc (œuvre de Jules Hardouin-Mansart) à la famille de Montmorency, en vue de réaliser la gare d’Auteuil. La villa constituée d'une cinquantaine de maisons fut bâtie en 1860 d'après les plans de l'architecte Théodore Charpentier[1]. Cet espace privé de « maisons unifamiliales de campagne et d'agrément » a des règles de copropriété strictes et contraignantes définies dans le cadre d'une association syndicale qui gère l'ensemble depuis 1853. Un gardien à l'entrée en contrôle l'accès en vérifiant les permissions d'y pénétrer. Le style architectural général rappelle les villas balnéaires de Deauville ou d'Arcachon fin XIXe siècle[2].

Le prix de l'immobilier est très élevé dans ce quartier, du fait des nombreuses maisons à l'architecture remarquable qui le composent et surtout de son caractère privé qui en fait un refuge pour de nombreuses personnalités très fortunées[3].

Personnalités habitant ou ayant habité la Villa Montmorency[3][modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

La villa est composée de six avenues :

Elle est limitée par la rue Poussin au sud, la rue Raffet au nord-est et le boulevard de Montmorency au nord-ouest.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La Villa Montmorency », sur pss-archi.eu (consulté le 6 octobre 2012)
  2. Michel Pinçon, Monique Pinçon-Charlot Sociologie de la bourgeoisie éd. La découverte 2005 p. 62
  3. a et b « La Cité Interdite », sur http://www.lepoint.fr,‎ 10 juillet 2008 (consulté le 5 juillet 2010) (sauf référence contraire).
  4. « Céline Dion achète une villa 47 millions à Paris dans le 16ème arrondissement ! », sur http://www.staragora.com,‎ 20 octobre 2008 (consulté le 19 décembre 2011)
  5. a, b et c Cédric Pietralunga, « Vincent Bolloré - L'opportuniste », M, le magazine du Monde, semaine du 19 octobre 2013, pages 65-72.
  6. Ghislain de Montalembert, « Xavier Niel, 100 % Free », sur lefigaro.fr, article du 19 juillet 2013, consulté le 22 septembre 2013.