Anaïs Jeanneret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jeanneret.

Anaïs Jeanneret

Description de l'image  Remplacez l'image de cette personne.jpg.
Nom de naissance Valérie Jeanneret
Naissance 11 mai 1967 (47 ans)
Drapeau : France Paris (France)
Nationalité Drapeau : France Française
Profession Mannequin
Actrice de cinéma
Romancière
Films notables Péril en la demeure

Anaïs Jeanneret, de son nom patronymique Valérie Jeanneret, née à Paris le 11 mai 1967, est une actrice et romancière française.

Mannequin[modifier | modifier le code]

Elle s'inscrit à 15 ans dans une agence de mannequins où elle prend le prénom d'Anaïs (il y avait déjà une Valérie)[réf. nécessaire].

Francis Giacobetti la photographie en mars 1983 pour la rubrique la "Fille du mois" du magazine Lui[1]. Devenue célèbre, elle en a fait la couverture sous son nom deux ans plus tard devant l'objectif des photographes Jean-Pierre Bourgeois et Burt Bunger[2],[3],[4].

Actrice[modifier | modifier le code]

Anaïs Jeanneret débute au cinéma en 1978 mais n'accède à la notoriété qu'en 1985 avec Péril en la demeure, film dans lequel elle interprète le rôle de Viviane Tombsthay. On peut encore la voir dans Twist again à Moscou. Elle a également endossé plusieurs personnages dans des téléfilms et fait une publicité pour une marque d'huile avec Patrick Bruel et Maria Pacôme en 1984[5]. Sa carrière d'actrice prend fin en 1997 car elle souhaite se consacrer entièrement à celle de romancière[6],[7]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Filmographie établie d'après Cinémotions, Cinemovies et AlloCiné

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Romancière[modifier | modifier le code]

En 1990, elle écrit son premier roman Le Sommeil de l'autre et reçoit le prix du Quartier Latin en 1993 pour Les Poupées russes.

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 1987, elle rencontre Gérard Darmon sur le plateau du tournage de Preuve d'amour et sera sa compagne quelque temps, puis elle entame une relation avec Jean Drucker, avec qui elle a un garçon en 1997 : Vincent. Ils resteront ensemble jusqu'à la mort de Jean Drucker en 2003. Elle est actuellement l'épouse de Vincent Bolloré et a collaboré avec lui pour la chaîne Direct 8[11]. Ils vivent dans la villa Montmorency (16e arrondissement de Paris)[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Lui no 230, mars 1983
  2. Lui no 255, avril 1985
  3. Voir cette liste de publications : magazine Lui, no 230, mars 1983 et no 255, avril 1985 (aussi couverture de ce numéro)
  4. Couvertures de Lui- octobre 1982 à mai 1985
  5. Lesieur: huile de tournesol: un secret pour personne Archive ina.fr du spot publicitaire
  6. Anaïs jeanneret
  7. « Anaïs Jeanneret - Aux confins du fantasme et de la réalité », Topolivres « Je n’ai aucun regret, mais aucune envie d’y revenir. Je me sens plus en phase avec l’écriture qu’avec la comédie. Cela me correspond beaucoup plus, depuis toujours » (consulté le 05-12-2010).
  8. Anaïs Jeanneret
  9. « Anaïs Jeanneret sur le narrateur des « Yeux cernés » », ina.fr (consulté le 05-12-2010).
  10. « Anaïs Jeanneret - Elle rêvait de larguer les amarres »,‎ 08-02-2010 (consulté le 05-12-2010).
  11. Emmanuelle Anizon, Le raz de marée Vincent Bolloré, Télérama, no 3016, 6 novembre 2007
  12. Cédric Pietralunga, « Vincent Bolloré - L'opportuniste », M, le magazine du Monde, semaine du 19 octobre 2013, pages 65-72.

Liens externes[modifier | modifier le code]