Anaïs Jeanneret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jeanneret.

Anaïs Jeanneret

alt=Description de l'image Remplacez l'image de cette personne.jpg.
Nom de naissance Valérie Jeanneret
Naissance 11 mai 1967 (47 ans)
Drapeau : France Paris (France)
Nationalité Drapeau : France Française
Profession Mannequin
Actrice de cinéma
Romancière
Films notables Péril en la demeure

Valérie Jeanneret dite Anaïs Jeanneret, née à Paris le 11 mai 1967, est une actrice et romancière française.

Mannequin[modifier | modifier le code]

Elle s'inscrit à 15 ans dans une agence de mannequins où elle prend le prénom d'Anaïs (il y avait déjà une Valérie)[réf. nécessaire].

Francis Giacobetti la photographie en mars 1983 pour la rubrique la "Fille du mois" du magazine Lui[1]. Devenue célèbre, elle en a fait la couverture sous son nom deux ans plus tard devant l'objectif des photographes Jean-Pierre Bourgeois et Burt Bunger[2],[3],[4].

Actrice[modifier | modifier le code]

Anaïs Jeanneret débute au cinéma en 1978 mais n'accède à la notoriété qu'en 1985 avec Péril en la demeure, film dans lequel elle interprète le rôle de Viviane Tombsthay. On peut encore la voir dans Twist again à Moscou. Elle a également endossé plusieurs personnages dans des téléfilms et fait une publicité pour une marque d'huile avec Patrick Bruel et Maria Pacôme en 1984[5]. Sa carrière d'actrice prend fin en 1997 car elle souhaite se consacrer entièrement à celle de romancière[6],[7]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Filmographie établie d'après Cinémotions, Cinemovies et AlloCiné

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Romancière[modifier | modifier le code]

En 1990, elle écrit son premier roman Le Sommeil de l'autre et reçoit le prix du Quartier Latin en 1993 pour Les Poupées russes.

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 1987, elle rencontre Gérard Darmon sur le plateau du tournage de Preuve d'amour et sera sa compagne quelque temps, puis elle entame une relation avec Jean Drucker, avec qui elle a un garçon en 1997 : Vincent. Ils resteront ensemble jusqu'à la mort de Jean Drucker en 2003. Elle est actuellement l'épouse de Vincent Bolloré et a collaboré avec lui pour la chaîne Direct 8[11]. Ils vivent dans la villa Montmorency (16e arrondissement de Paris)[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Lui no 230, mars 1983
  2. Lui no 255, avril 1985
  3. Voir cette liste de publications : magazine Lui, no 230, mars 1983 et no 255, avril 1985 (aussi couverture de ce numéro)
  4. Couvertures de Lui- octobre 1982 à mai 1985
  5. Lesieur: huile de tournesol: un secret pour personne Archive ina.fr du spot publicitaire
  6. Anaïs jeanneret
  7. « Anaïs Jeanneret - Aux confins du fantasme et de la réalité », Topolivres « Je n’ai aucun regret, mais aucune envie d’y revenir. Je me sens plus en phase avec l’écriture qu’avec la comédie. Cela me correspond beaucoup plus, depuis toujours » (consulté le 05-12-2010).
  8. Anaïs Jeanneret
  9. « Anaïs Jeanneret sur le narrateur des « Yeux cernés » », ina.fr (consulté le 05-12-2010).
  10. « Anaïs Jeanneret - Elle rêvait de larguer les amarres »,‎ 08-02-2010 (consulté le 05-12-2010).
  11. Emmanuelle Anizon, Le raz de marée Vincent Bolloré, Télérama, no 3016, 6 novembre 2007
  12. Cédric Pietralunga, « Vincent Bolloré - L'opportuniste », M, le magazine du Monde, semaine du 19 octobre 2013, pages 65-72.

Liens externes[modifier | modifier le code]