Vanessa Schneider

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schneider.

Vanessa Schneider, née en 1969 à Puteaux (Hauts-de-Seine), est une journaliste politique et écrivain française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est la fille du psychanalyste Michel Schneider.

Journaliste politique à Libération en 1994, Vanessa Schneider devient reporter pour l'agence CAPA en février 2007[1]. Parallèlement, Vanessa Schneider travaille pour l'émission Dimanche+ sur Canal+ et, toujours sur la même chaîne, intervient comme polémiste dans l'émission Un Café, L'Addition, de Pascale Clark (septembre 2007-juin 2008)[2],[3]. Vanessa Schneider est également une chroniqueuse régulière sur RTL dans l'émission On refait le monde, alors animée par Nicolas Poincaré. De 2009 à 2011, elle est grand reporter à Marianne. En 2011, elle intègre le service politique du quotidien Le Monde, en charge du gouvernement. Elle suit, pour son journal, la campagne de Nicolas Sarkozy pour l'élection présidentielle de 2012. Elle est aujourd'hui journaliste à M le Magazine du Monde. Elle intervient régulièrement dans les émissions C'est dans l'air (France 5) et Comme on nous parle (France Inter).

Essayiste et romancière[modifier | modifier le code]

En 2001, Vanessa Schneider publie son premier livre, un essai politique intitulé La Déprime des politiques. Plus récemment, elle réalise le documentaire « Paris 2008 », pour l'émission Jeudi Investigation de Canal+ (diffusé le 20 mars 2008), ou la campagne des municipales parisiennes vue de l'intérieur[4],[5].

En mai 2008, elle publie La Mère de ma mère, un premier roman autobiographique[6]. En octobre 2009, sort son second roman Tâche de ne pas devenir folle[7] dans lequel elle poursuit l'exploration de ses origines familiales. À la rentrée littéraire 2011, elle publie Le Pacte des vierges, récit qui est inspiré d'un fait divers américain : dix-sept jeunes filles sont tombées enceintes en même temps.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]