Tourterelle turque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tourterelle turque

Description de cette image, également commentée ci-après

Streptopelia decaocto

Classification (COI)
Règne Animalia
Classe Aves
Ordre Columbiformes
Famille Columbidae
Genre Streptopelia

Nom binominal

Streptopelia decaocto
(Frivaldszky, 1838)

Répartition géographique

Description de cette image, également commentée ci-après

Propagation de l'espèce depuis 1900 :

     /    vers 1900

     /    jusqu'en 1928

     /    jusqu'en 1938

     /    en 1946

     /    en 1949

     /    en 1957

     /    en 1963

     /    en 1973

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

La Tourterelle turque (Streptopelia decaocto), est une espèce d'oiseau de la famille des Columbidae. Elle appartient au groupe des tourterelles ayant un collier qui comprend plusieurs espèces. Il ne faut pas la confondre en particulier avec la Tourterelle à collier (Streptopelia semitorquata) ou la Tourterelle domestique (Streptopelia risoria) qui ont un aspect très proche avec un collier noir comparable.

Description[modifier | modifier le code]

Collier et bec vus de dessus

Elle mesure environ 32 cm de long pour un poids compris entre 125 et 240 g.

C'est un oiseau au dos beige pâle tirant vers le gris vineux bien reconnaissable à son demi-collier noir derrière le cou.

Le dessus de la tête est généralement gris pâle, couleur se fondant dans le rose vineux clair de la face chez le mâle ou le chamois vineux chez la femelle.

L'arrière du cou présente un étroit demi-collier noir souligné nettement de blanc sur sa limite supérieure et plus discrètement pour sa marge inférieure. Le reste du cou, la poitrine et toute la partie antérieure du corps tirent le plus souvent vers une coloration sensiblement chamois vineux s'éclaircissant vers le blanc chamoisé au niveau du ventre et des couvertures sous-caudales. La coloration violacée de la poitrine est souvent un peu plus soutenue chez le mâle que chez la femelle. Le dos, les scapulaires et les petites couvertures alaires sont gris-brun sable. La large plage gris pâle formée par une partie des couvertures alaires (grandes, primaires et secondaires internes) contraste avec le gris sombre des secondaires externes et le gris brun des rémiges primaires. Cette couleur se retrouve au niveau du dessus de la queue, seulement marquée aux coins par la coloration blanc crème des extrémités des rectrices, surtout les plus externes.

Les deux sexes sont semblables et ne peuvent généralement être reconnus que par leur comportement en période de reproduction. Les jeunes n'ont pas de collier.

Les variations pigmentaires ne sont pas rares chez cette espèce. Ainsi en Hongrie, des individus de différents types ont été observés : coloration crème plus ou moins pâle, blanc jaunâtre, blanchâtre avec quelques plumes roux clair sur l'ensemble du corps, blanchâtre et même entièrement blanche[1].

Chant[modifier | modifier le code]

La tourterelle gémit. Le chant est assez monotone « rou-rouuu..rou » avec accentuation sur la deuxième syllabe.

Répartition[modifier | modifier le code]

Son aire de répartition couvre l'Europe centrale et s'étend vers l'ouest. Cette espèce est omniprésente aujourd'hui au voisinage de l'homme dans les villes et les villages. Son expansion est récente en France où les premiers oiseaux ont été observés en 1950 dans les Vosges. Depuis, cet oiseau peu farouche s'est multiplié. Il vit depuis très longtemps aux côtés des humains. On le trouve aussi en Asie et en Afrique.

Alimentation[modifier | modifier le code]

La Tourterelle turque s'alimente de graines, de baies et de bourgeons. Dans les mangeoires en hiver, elle consomme des graines diverses concassées, des pois concassés, des flocons d'avoine, des miettes de pain ou de gâteau, des déchets de cuisine et du pain[réf. nécessaire].

Reproduction[modifier | modifier le code]

Œuf de Tourterelle turque – Muséum de Toulouse

La reproduction peut avoir lieu toute l'année. Le nid constitué de brindilles disposées de manière assez « aérée » donne dans l'ensemble une sensation de fragilité. La femelle pond généralement deux œufs blancs comme chez tous les columbidés. Les œufs sont couvés environ 16 jours par les deux parents qui nourrissent aussi les petits par régurgitation (lait de pigeon). Les jeunes quittent le nid vers le 19e jour.

Tourterelle nourrissant son petit

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Taxinomie :

Autres sites:

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Beretzk P. & Keve A. (1973) Nouvelles données sur la reproduction, l'écologie et la variabilité pigmentaire de la Tourterelle turque Streptopelia decaoct. Alauda, 41 : 337-344.