Stanislas-André Steeman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Steeman.

Stanislas-André Steeman

Activités Romancier
Naissance 23 janvier 1908
Liège (Belgique)
Décès 15 décembre 1970 (à 62 ans)
Menton (France)
Langue d'écriture Français
Genres Roman policier
Distinctions Prix du roman d'aventures 1931

Œuvres principales

Stanislas-André Steeman (Liège, 23 janvier 1908 - Menton, 15 décembre 1970 (à 62 ans)) est un écrivain et illustrateur belge d'expression française, auteur de romans policiers, dont une douzaine a été portée à l'écran.

Signe de reconnaissance pour cet écrivain exerçant au départ dans un secteur littéraire non légitimé, le roman policier : il a été choisi comme un des Cent Wallons du siècle par l'Institut Jules Destrée, en 1995, et un centre spécialisé en paralittératures à Chaudfontaine porte son nom.

Biographie[modifier | modifier le code]

Stanislas-André Steeman nait à Liège le 23 janvier 1908 au no 22 de la rue Dartois dans le quartier des Guillemins, une plaque commémorative est apposée sur le bâtiment. Il se révèle d'abord dans plusieurs dizaines de bandes dessinées avant 1920, non publiées.

En 1924, il publie à l'âge de 16 ans Éphémères, un recueil de contes dont plusieurs étaient déjà parus dans La Nation belge. Il publie un recueil de nouvelles, Histoires belges, en 1926, puis ses deux premiers romans : Un roman pour jeune fille (1927) et Les Amants puérils (1928).

Il travaille comme journaliste à La Nation belge entre 1928-1933. Avec un autre journaliste de La Nation belge, Sintair, pseudonyme de Herman Sartini, il écrit un pastiche de roman policier, Le Mystère du zoo d'Anvers (1928). Ils écrivent quatre autres romans ensemble, puis Sintair s'arrête, alors que Steeman continue d'écrire seul.

En 1931, il reçoit le prix du roman d'aventures pour Six hommes morts. C'est le premier roman où apparaît son héros, Wenceslas Vorobeïtchik, alias Monsieur Wens, déjà présent dans quelques nouvelles de 1930. Ses romans sont principalement publiés dans la collection Le Masque.

L'apogée de sa carrière arrive en 1939 avec la publication de L'assassin habite au 21. Pour l'anecdote, ce roman est concocté à son adresse au square du Val de la Cambre au numéro 21, à Ixelles. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il fait partie des Auteurs Associés avec Jules Stéphane, Thomas Owen, Evelyne Pollet et Jean Ray.

Pendant la guerre, Henri-Georges Clouzot adapte pour le cinéma Six hommes morts et L'assassin habite au 21. Le premier donne Le Dernier des six, dont la réalisation est confiée à Georges Lacombe). Clouzot réalise lui-même le second. En 1947, c'est au tour de Légitime Défense de sortir sur le grand écran sous le titre Quai des Orfèvres. D'autres adaptations sortiront au cinéma dans les années 1950. S.-A. Steeman joue l'un des personnages dans deux d'entre elles : Mystère à Shanghai et Le Mannequin assassiné.

Les critiques français l'ont surnommé le « Simenon belge », oubliant que Simenon l'était aussi[1]Jean Cocteau l'avait surnommé « le Fregoli du roman policier »[2].

Il est le père de l'humoriste belge Stéphane Steeman.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[3][modifier | modifier le code]

Série M. Wens[modifier | modifier le code]

  • Six hommes morts, Le Masque no 84, 1931[4] ; réédition, Beirnaerdt, Le Jury 2e série no 22, 1943 ; réédition sous le titre Le Dernier des six, Le Livre de poche, no 2230, 1967 ; réédition sous le premier titre, Club des Masques no 587, 1989 ; réédition, Le Livre de poche no 13677, 1995. (prix du roman d'aventures 1931)
  • La Nuit du 12 au 13[5], Le Masque no 95, 1931 ; réédition, Beirnaerdt, Le Jury 2e série, 1944 ; réédition, La Tour de Londres no 56, 1951 ; réédition Le Livre de poche, no 4234, 1975 ; réédition, Club des Masques no 592, 1990
  • Un dans trois, Le Masque no 113, 1932 ; réédition, Beirnaerdt, Le Jury 2e série no 25, 1944 ; réédition Le Livre de poche, no 2464, 1968 ; réédition, Club des Masques no 596, 1990 (Serait paru en magazine sous le titre Monstres sur mesures)
  • Les Atouts de M. Wens[5], Le Masque no 121, 1932 ; réédition, Les Auteurs Associés, Les Romans policiers no 70, 1944 ; réédition dans une nouvelle version sous le titre Des cierges au diable, Un Mystère no 455, 1959 ; réédition de la première version, Le Livre de poche no 2696, 1969
  • L'Assassiné assassiné, Le Masque no 129, 1933 ; réédition dans une nouvelle version sous le titre Le Trajet de la foudre, Beirnaerdt, Le Jury no 23, 1944, Un mystère no 536, 1960 ; réédition Le Livre de poche, no 4741, 1976 ; réédition, Le Masque no 1854, 1986 ; réédition, Club des Masques no 590, 1989
  • Le Yoyo de verre 1933, Le Masque no 141, 1933 ; réédition dans une nouvelle version sous le titre Virage dangereux [6], Les Auteurs Associés, Les Romans policiers no 10, 1944 ; Le Masque no 2077, 1992
  • L'Ennemi sans visage, Librairie des Champs-Élysées, coll. Police Sélection no 5, 1934 ; Le Masque no 305, 1940 ; réédition sous le titre M. Wens et l'automate, Les Auteurs Associés, Les Romans policiers no 7, 1943 ; réédition sous le premier titre, Le Livre de poche no 2697, 1969 ; réédition, Club des Masques no 598, 1990 ; réédition, Hachette, coll. Vertige no 805, 1996
  • La Vieille Dame qui se défend (court roman), Beirnaerdt, Le Jury no 1, 1940
  • La Résurrection d'Atlas (court roman), Beirnaerdt, Le Jury no 8, 1941
  • Crimes à vendre, Le Masque no 388, 1951 ; réédition Le Livre de poche, no 2757, 1970 ; réédition, Club des Masques no 599, 1990 ; réédition, Éditions Le Cri, coll. Polar, 2008 (Adapté au cinéma sous le titre Le Furet)
  • Poker d'enfer, Un mystère no 219, 1955 ; réédition Le Livre de poche, no 3403, 1972 ; réédition, Le Masque no 1942, 1988 ; réédition, Club des Masques no 614, 1992 ; réédition, Éditions Le Cri, coll. Polar, 2008
  • Six hommes à tuer, Un mystère no 290, 1956 ; réédition sous le titre Que personne ne sorte, Marabout no 188, 1963 ; réédition Le Livre de poche, no 3552, 1973 ; réédition sous le titre Que personne ne sorte (Six hommes à tuer) , Le Masque no 1936, 1988 ; réédition, Club des Masques no 613, 1991 ; réédition, Éditions Le Cri, coll. Polar, 2008
  • La morte survit au 13, Un mystère no 420, 1958 ; réédition Le Livre de poche, no 3993, 1974 ; réédition, Le Masque no 1812, 1985 ; réédition, Club des Masques no 600, 1991 ; réédition, Éditions Le Cri, coll. Polar, 2008

Série Inspecteur Malaise[modifier | modifier le code]

  • Péril, Moorthemars, 1930
  • Le Doigt volé, Le Masque no 66, 1930
  • Zéro, Éditions La Renaissance du Livre, 1932
  • Le Mannequin assassiné [7], Le Masque no 101, 1932 ; réédition, Les Auteurs Associés, Les Romans policiers no 5, 1942 ; réédition, Le Livre de poche no 3138, 1971 ; réédition, Club des Masques no 594, 1990

Série Désiré Marco[modifier | modifier le code]

  • Madame la Mort, Un mystère no 58, 1951 ; réédition, Le Masque no 1955, 1989 ; réédition, Club des Masques no 622, 1993 ; réédition, Éditions Le Cri, coll. Polar, 2008
  • Dix-huit fantômes, Un mystère no 97, 1952 ; réédition sous le titre Dix-huit fantômes/Dortoir des grandes, Le Livre de poche no 14207, 1989 ; Le Masque no 1980, 1989 ; réédition, Club des Masques no 621, 1992 ; réédition, Éditions Le Cri, coll. Polar, 2008
  • Faisons les fous, Karolus, 1961 ; réédition, Le Masque no 2122, 1993

Autres romans[modifier | modifier le code]

  • Un roman pour jeunes filles, Éditions La Revue Sincère, 1927
  • Les Amants puérils, Éditions La Renaissance du Livre, 1928
  • Le Démon de Sainte-Croix, Moorthamers, 1932 ; réédition, Le Masque no 1902, 1987 ; réédition, Le Livre de poche no 3627, 1973 ; réédition, Club des Masques no 608, 1991
  • Le Lévrier bleu, Le Masque no 160, 1934 ; réédition, Beirnaerdt, Le Jury 3e série no 13, 1943
  • L'Adorable Spectre, Le Masque no 177, 1935 ; réédition dans une nouvelle version sous le titre Lady Anne, Les Auteurs Associés, Les Romans policiers no 6, 1943, réédition sous le titre Feu Lady Anne (L'Adorable Spectre), Le Masque no 2029, 1990 ; réédition, Club des Masques no 637, 1994
  • L'Infaillible Silas Lord, Le Masque no 253, 1937 ; réédition, Le Masque no 2298, 1996 ; réédition, Hachette, coll. Vertige no 824, 1997 ; réédition, Labor, Espace Nord no 123, 2002 ; Hachette, coll. Vertige no 824, 1997
  • La Maison des veilles, Éditions Rex 1938 ; réédition, Les Auteurs Associés, Les Romans policiers no 1, 1942 ; réédition, Opta, Club du Livre policier no 45, 1967 ; réédition, Éditions Labor, Espace Nord no 19, 1985 ; réédition, Le Masque no 2006, 1990 ; réédition, Club des Masques no 629, 1993
  • L'assassin habite au 21, Le Masque no 284, 1939 ; réédition, Les Auteurs Associés, Le Mystère l'X, 1944 ; réédition, Le Livre de poche no 1449, 1965 ; réédition, Club des Masques no 589, 1989 ; réédition, Hachette, Deux coqs d'or no 8, 1994 ; réédition, Le Masque poche no 15, 2013
  • Légitime Défense, Beirnaerdt, Le Jury 3e série no 1, 1942 ; réédition sous le titre Quai des Orfèvres, Fayard, 1947 ; réédition sous le titre Légitime Défense (Quai des Orfèvres), Le Livre de poche, no 2151, 1967 ; réédition, Le Masque no 1772, 1985 ; réédition, Club des Masques no 589, 1989 ; réédition, Labor, Espace Nord, 2000 ; réédition, Éditions Le Cri, coll. Polar, 2008
  • Haute Tension, Un mystère no 156, 1953 ; réédition, Le Masque no 2040, 1990 ; réédition, Club des Masques no 630, 1994 ; réédition, Éditions Le Cri, coll. Polar, 2008
  • Impasse des Boiteux, Un mystère no 463, 1959 ; réédition, Le Masque no 2063, 1991
  • Le condamné meurt à cinq heures, Un mystère no 484, 1959 ; réédition Le Livre de poche, no 2820, 1970 ; réédition, Le Masque no 1864, 1986 ; réédition, Club des Masques no 588, 1989
  • Une veuve dort seule, Un mystère no 515, 1960 ; réédition, Le Masque no 2461, 2001
  • Peut-être un vendredi, Éditions Denoël, 1961 ; réédition sous le titre Un mur de pierres tendres, Éditions Le Cri, coll. Polar, 2008
  • Autopsie d'un viol, Denoël, Crime Club no 224 1964 ; réédition, Le Livre de poche no 2865, 1971 ; réédition, Folio no 625, 1974 ; réédition, Le Masque no 2168, 1994

Romans signés Sintair et Steeman[modifier | modifier le code]

  • Le Mystère du zoo d'Anvers, Le Masque no 11, 1928
  • Le Treizième Coup de minuit, Le Masque no 20, 1928
  • Le Maître de trois vies, 1929, Revue Le Masque no 5, mai 1929
  • Le Diable au collège, Le Masque no 55, 1930
  • Le Guet-apens, suivi de deux nouvelles de Steeman seul Le Bandit chevaleresque et Les Deux Solitaires, Moorthamers, 1932

Recueil de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Éphémères, Éditions Les Tablettes, 1924 (recueil de contes)
  • Histoires belges, Éditions La Pensée latine, 1926
  • L'aventure est au coin de la page, Éditions Dricot (Liège), 2005

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Les Mains qui parlent
  • L'assassin habite au 21
  • Quai des Orfèvres

Adaptations[modifier | modifier le code]

  • Les Fils de Balaoo, d'après Gaston Leroux, Librairie des Champs-Élysées, 1937

Adaptations au cinéma[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

À la télévision[modifier | modifier le code]

Adaptations en BD[modifier | modifier le code]

Adaptations en Bande Dessinée des œuvres de Stanislas André Steeman
Titre Scénariste Dessinateur Coloriste Dépôt légal Éditeur Collection
Six Hommes morts André-Paul Duchâteau Xavier Musquera Liliane Denayer février 1989 Claude Lefrancq éditeur (CLE) BDétectives
L'Ennemi sans visage André-Paul Duchâteau Xavier Musquera Liliane Denayer octobre 1990 Claude Lefrancq éditeur (CLE) BDétectives
L'assassin habite au 21 André-Paul Duchâteau Xavier Musquera Liliane Denayer novembre 1992 Claude Lefrancq éditeur (CLE) BDétectives
Des cierges au diable André-Paul Duchâteau Didier Desmit Didier Desmit novembre 1994 Claude Lefrancq éditeur (CLE) BDétectives

Notes[modifier | modifier le code]

  1. L'assassin habite au 21 sur le site dédié à S.-A. Steeman
  2. Biographie par sa deuxième femme, Krisha Steeman
  3. Une intégrale des romans en six volumes omnibus est parue de 1991 à 2001 à la Librairie des Champs-Élysées, coll. Les Intégrales du Masque.
  4. Nouvelle version de ce texte aux mêmes éditions rééditée en 1952 sous le titre Six hommes morts ou le Dernier des six. Les éditions subséquentes reprennent ces deux titres conjointement ou séparément.
  5. a et b L'inspecteur Malaise fait une apparition dans ce texte.
  6. Titre sous lequel le texte était déjà paru dans le journal belge Le Soir.
  7. L'inspecteur Malaise est l'unique héros de ce texte, mais la nouvelle version de 1942 y fait apparaître brièvement M. Wens.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]