Jean Bommart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bommart.

Jean Bommart

Description de cette image, également commentée ci-après

Jean Bommart

Autres noms Kemmel
Activités Romancier
Naissance 12 septembre 1894
Douai Drapeau de la France France
Décès 25 décembre 1979 (à 85 ans)
Paris Drapeau de la France France
Langue d'écriture Français
Genres Roman d'espionnage
Roman policier
Distinctions Prix du Roman d'Aventures 1934

Œuvres principales

  • Le Poisson chinois (1934)
  • Le Train blindé n°4 (1948)

Jean Bommart (Douai 12 septembre 1894 - Paris 25 décembre 1979) est un écrivain français de roman policier et de roman d'espionnage.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bommart complète à l'université une année d'études en médecine et une autre en droit, mais la Première Guerre mondiale éclate et il se joint à l'armée française à Verdun. Il y est gravement blessé le 21 février 1916.

Après la guerre, il entre à l'École des hautes études commerciales de Paris. Journaliste pour l'agence Havas à Belgrade en 1921, il mène un temps une carrière diplomatique et parcourt plusieurs pays d'Europe de l'Est.

De retour en France, il exerce divers petits métiers, puis devient employé de banque. Après avoir bu un verre d'eau contaminé dans un pâtisserie du quartier de la Bourse, il tombe gravement malade. Cloué au lit pendant trois ans à la suite de cette intoxication alimentaire, il se met à écrire en s'inspirant de ses souvenirs d'action dans la guerre secrète, encouragé en cela par l'écrivain Benjamin Crémieux.

Il connaît très vite le succès avec son personnage du capitaine Sauvin, alias le Poisson Chinois. Héros décontracté au physique ingrat, ce n'est pas un tombeur de belles espionnes, mais un agent secret astucieux, habile à se déguiser. Intemporel, il surgit sur tous les théâtres d'opérations durant plusieurs décennies au gré des conflits mondiaux. On le retrouve aussi bien dans le bunker d'Hitler à la chute de Berlin début mai 1945 que dévoilant le tout premier l'arrivée des missiles soviétiques à Cuba en 1963... Michel Simon dans La Bataille silencieuse de Pierre Billon en 1937 et Rex Harrison dans The Silent Battle (en) de Herbert Mason (en) en 1939 ont incarné Jacques Sauvin à l'écran.

Jean Bommart a aussi écrit des romans policiers classiques, deux romans d'anticipation (sous le pseudonyme de Kemmel) et divers autres ouvrages. Il s'est intéressé au cinéma comme scénariste ou dialoguiste.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Série Le Poisson chinois[modifier | modifier le code]

  • Le Poisson chinois, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 156, 1934 ; réédition, Paris, Le Livre de poche no 2124, 1967. Prix du Roman d'Aventures 1934
  • Hélène et le Poisson chinois (ou Hélène et le Pirate, ou Le Mariage du Poisson chinois), Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque Émeraude no 5, 1938
  • La Dame de Valparaiso (ou Le Poisson Chinois et la dame de Valparaiso), Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque Émeraude no 22, 1940 ; réédition, Paris, Fayard, 1959 ; réédition, Paris, Le Livre de Poche no 3429, 1972
  • L'Épouvantable Nuit, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque Émeraude no 26, 1940
  • Ève et le Monstre, Paris, Éditions de Flore, coll. Suites policières, 1948
  • Le Train blindé no 4, Paris, Éditions de Flore, coll. Suites policières, 1948 ; réédition, Paris, Le Livre de Poche no 2834, 1970
  • Ciné-Murder-Party, (Le Poisson Chinois fait du cinéma), Paris, Éditions de Flore, coll. Suites policières, 1950
  • Dette de sang, (Le Poisson Chinois en Albanie), Paris, Éditions de Flore, coll. Suites policières, 1950
  • Mr. Scrupule, gangster (ou Le Poisson Chinois pêche à la ligne), Paris, Pierre Horay, coll. Le Sphinx, 1951 ; réédition, Paris, Le Livre de poche no 4209, 1975
  • J'ai tué Hitler (ou Le Poisson Chinois a tué Hitler), Paris, Éditions de Flore, coll. Suites policières, 1951 ; réédition, Paris, Fayard, 1959 ; réédition, Paris, Le Livre de Poche no 3332, 1972
  • Le Poisson chinois au Sinaï, Paris, Fayard, 1957
  • Le Poisson chinois vole le spoutnik, Paris, Fayard, 1958
  • Le Poisson chinois est kidnappé, Paris, Fayard, 1958
  • Le Poisson chinois et l'homme sans nom, Paris, Fayard, 1958 ; Paris, Livre de Poche no 3946, 1974
  • Le Poisson chinois se bagarre à Tanger, Paris, Fayard, 1959
  • Le Poisson chinois à Marseille, Paris, Fayard, 1959
  • Le Poisson chinois et l'opération V3, Paris, Fayard, 1960
  • Celle qui allait au bagne, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 683, 1960
  • Bataille pour Arkhangelsk, Paris, Opta, 1961 ; réédition, Paris, Éditions Arabersque, coll. Baroud, 1965 ; réédition, Paris, Le Livre de Poche no 2792, 1970
  • Le Poisson chinois à Cuba, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 1280, 1973
  • Le Poisson chinois à Téhéran, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 1322, 1974

Série Monseigneur Bachou[modifier | modifier le code]

  • Le général n'a pas crié, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 390, 1951
  • Le Tueur tabou, Éditions Pierre Horay, coll. La Sphinx, 1952

Cycle de Macao (Série Agent Curtis)[modifier | modifier le code]

  • Intoxication, Paris, Gallimard, Série noire no 936, 1965
  • Bulles dans le ciel, Paris, Gallimard, Série noire no 984, 1965
  • Voyage de noces, Paris, Gallimard, Série noire no 1008, 1966
  • Les Philanthropes, Paris, Gallimard, Série noire no 1045, 1966

Autres romans populaires[modifier | modifier le code]

  • Sourcils joints, Paris, Librairie Alphonse Lemerre, 1932
  • Le Revenant, Paris, Librairie Alphonse Lemerre, 1932. Prix du cercle littéraire français
  • U-31, Paris, Librairie Alphonse Lemerre, 1933
  • Aux mains des invisibles, Éditions Colbert, 1941
  • La Belle Élise, Éditions Colbert, 1943
  • La Ronde de jour, Éditions des Deux Sirènes, 1947
  • Le Gosse qui valait cent millions, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 427, 1952
  • Dieu reconnaîtra les siens, Paris, Éditions
  • Pendez le notaire, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 559, 1956
  • Je reviens de..., (sous le pseudonyme Kemmel), Fleuve Noir anticipation, 1957
  • Au bout du ciel, (sous le pseudonyme Kemmel), Fleuve Noir anticipation, 1962
  • Courage, morticoles !, Paris, Albin Michel, coll. Ernie Clerk-Espionnage no 130, 1967
  • Elle ou moi, Paris, Denoël, coll. Crime-Club no 253, 1967
  • L'Affaire Mulligan, Paris, Transworld Publications, International Pocket no 8, 1971

Autres romans[modifier | modifier le code]

  • Dieu reconnaîtra les siens, Calmann-Lévy, 1955
  • 2000 milles à la voile - drame sur un thonier, récit coécrit avec son fils Alain Bommart, 1956
  • Le Gendarme du bout du monde, Calmann-Lévy, 1956
  • Celui qui va seul, Calmann-Lévy, 1956

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Blanc et rouge, pièce de théâtre en 3 actes et 6 tableaux, publiée dans La Petite Illustration no 754[1] du 4 janvier 1936

Filmographie[modifier | modifier le code]

coscénariste avec Pierre Billon et Jacques Natanson, d'après Le Poisson Chinois.

dialogues de la version française

coscénariste avec Jean Choux, Émile Roussel et Fernand Crommelynck d'après la pièce de Jean Richepin.

adapté du Poisson Chinois par Wolfgang Wilhem, Rondey Ackland, Emeric Pressburge

coscénariste avec Jacques Rey d'après sa pièce radiophonique homonyme

scénario France Roche et Maurice Clavel d'après Dieu reconnaîtra les siens

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. http://www.youscribe.com/catalogue/presse-et-revues/actualite-et-debat-de-societe/medias/la-petite-illustration-theatre-numero-754-du-04-janvier-1936-601670

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) Jean Bommart sur l’Internet Movie Database