Jean-Toussaint Samat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Toussaint Samat

Nom de naissance Jean Toussaint-Samat
Autres noms Jean-Toussaint Samat, Jean-Marie Le Coudrier
Activités Romancier, journaliste
Naissance 23 septembre 1891
Camargue, Drapeau de la France France
Décès 22 août 1944 (à 52 ans)
Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône, Drapeau de la France France
Langue d'écriture Français
Genres Roman policier, roman régionaliste, roman d'aventures, roman exotique, roman d'espionnage
Distinctions Prix du roman d'aventures 1932

Jean-Toussaint Samat, né en Camargue le 23 septembre 1891 et mort à Aix-en-Provence le 22 août 1944, est un journaliste et un écrivain français, auteur de nombreux romans de littérature populaire. Il signe certains de ses romans policiers et d'aventures de son véritable nom, Jean Toussaint-Samat.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en Camargue, dans une vieille famille provençale d'origine arabe, il est le petit-fils de Toussaint Samat, fondateur du journal Le Petit Marseillais.

Il étudie au lycée de Marseille et fait son service militaire en Algérie. À son retour en France, il entre au Petit Marseillais comme imprimeur, puis compositeur, et enfin journaliste.

Pendant la Première Guerre mondiale, il sert dans l'aviation, c'est pourquoi plusieurs de ses romans contiennent des précisions techniques sur les rudiments du pilotage et les avions.

Chargé de mission en Guyane, puis à Madagascar dans les années 1920, il amorce sa carrière d'écrivain par des contes et par une traduction de chants peaux-rouges, Les Chansons de Michawago (1920).

Son œuvre abondante touche de nombreux genres littéraires : roman régionaliste, roman d'aventures, roman exotique, roman d'espionnage et surtout roman policier. Dans certains de ses romans, ses plus convaincants, il tend à fondre ces différents genres, notamment dans L'Horrible Mort de Miss Gildchrist (1932) et sa suite Circuit-fermé (1933).

Plusieurs des titres de ses romans policiers incluent le mot mort et ont pour héros récurrent, M. Levert, policier.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Romans policiers[modifier | modifier le code]

  • L'Horrible Mort de Miss Gildchrist, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 108, 1932 ; réédition, Paris, Éditions La Bruyère, coll. La Cagoule no 33, 1947
  • Le Mort à la fenêtre, Paris, Éditions de France, coll. À ne pas lire la nuit no 19, 1933 ; réédition, Paris, Éditions La Bruyère, coll. La Cagoule no 25, 1946
  • Circuit-fermé, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 108, 1933
  • Le Drame de la piste huit, Paris, Ferenczi, coll. Crime et police no 39, 1934
  • Le Mort de la Canebière, Paris, Éditions de France, coll. À ne pas lire la nuit no 40, 1934 ; réédition, Paris, Éditions La Bruyère, coll. La Cagoule no 16, 1946
  • Le Mort du vieux chemin, Paris, Éditions de France, coll. À ne pas lire la nuit no 45, 1934 ; réédition, Paris, Éditions La Bruyère, coll. La Cagoule no 21, 1946
  • Les Perles sanglantes, Paris, Ferenczi, Crime et police no 68, 1934, signé Jean-Marie Le Coudrier
  • Le Mystère du mas des Rièges, Paris, Baudinière, coll. sur la piste, 1935
  • Les Naufragés du pont d'Auteuil, Paris, Ferenczi, coll. Crime et police no 94, 1935, signé Jean-Marie Le Coudrier
  • L'Enfant volé, Paris, Ferenczi, Crime et police no 168, 1936
  • La Mort trop tôt, Paris, Baudinière, coll. Sur la piste, 1937
  • Le Mage de l'hippodrome, Paris, APD, 1938
  • Le Mort du Vendredi Saint, Paris, Éditions de France, coll. À ne pas lire la nuit no 116, 1938 ; réédition, Paris, Éditions La Bruyère, coll. La Cagoule no 22, 1946
  • Erreurs de caisse, Paris, Éditions LaBruyère, coll. La Cagoule no 35, 1947
  • Le Mort et sa fille, Paris, Éditions des Deux Mondes, coll. La Main rouge no 1, 1949

Romans d'espionnage[modifier | modifier le code]

  • Vaisseaux en flammes, Paris, Hachette, 1933
  • Des espionnes nues, Paris, Baudinière, 1934
  • L'Espionne au corps de bronze, Paris, Baudinière, 1934
  • Déserteurs et Sous-marins, Paris, Baudinière, 1934
  • La Douce Vierge de la Merci, Paris, Baudinière, 1934
  • Trinidad, simple barque, Paris, Baudinière, 1935
  • L'Amiral des vaisseaux morts, Paris, Baudinière, 1935
  • Aux frontières d'Éthiopie, Paris, Baudinière, 1936
  • L'Éléphant de Doche, Paris, Loisirs Aventures, 1939

Autres ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Les Chansons de Michawago, 1920
  • Sangar, Taureau, 1922
  • Camard Gardian, Paris, Éditions de France, coll. Le Livre d'aujourd'hui, 1924
  • Cartacalha, la Grue, 1926
  • Mangamasch, la Fille-aux-Yeux-Bleus, 1927
  • Razava, ou la Jeune-Fille-qui-aimait-jouer-avec-les-Hommes-Forts, 1928
  • Les Trois ou MacAllan Three, acrobates-à-transformations , 1932
  • Maguelonne du Mas des bœufs, Paris, Loisirs Aventures, 1938

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • Prix du roman d'aventures 1932 pour L'Horrible Mort de Miss Gildchrist
  • Prix de la littérature régionaliste (Fondation Lucien-Graux) de la Société des Gens de Lettres en 1937[1].

Le Prix Jean-Toussaint Samat du roman policier de l'Académie de Marseille a été nommé en l'honneur de l'auteur :

  • Prix attribué en 2003 à Jean Contrucci pour son roman "La faute de l'Abbé Richaud" (Éditions Jean-Claude Lattès).
  • Prix attribué en 2006 à Sylvie Cohen pour son roman "Dernier Combat" (Éditions Après la Lune).

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le Figaro du 5 juin 1937