Riccardo Di Segni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Riccardo Di Segni[1] (Rome, 13 novembre 1949) est un rabbin italien né d'un père juif romain et d'une mère ashkénaze originaire d'Europe orientale. Par sa mère, Riccardo Di Segni descend de trois générations de rabbins.

De profession médecin, spécialiste en radiologie, il exerce notamment à l'hôpital San Giovanni de Rome[2].

Il obtient son diplôme de rabbin en 1973 après des études au Collegio Rabbinico Italiano di Roma, l'école rabbinique de Rome dont il est le directeur depuis 1999[3]. En 2001, il est élu Grand-Rabbin de Rome[4], entrant en fonction en 2002, succédant à Elio Toaff.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • 1976 : Guida alle regole alimentari ebraiche.
  • 1981 : Le unghie di Andamo.
  • 1985 : Il Vangelo del Ghetto.
  • 1990 : Catalogue of the Manuscripts of the Library of the Collegio Rabbinico Italiano (ouvrage en anglais).
  • 1998 : Noten ta'am leshevach, ta'ame hakashrut baparshanut hayehudit (ouvrage en hébreu).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Di Segni est un patronyme typique des Juifs d'Italie et il aurait un lien avec la ville de Sienne (Toscane) qui a longtemps abrité une communauté juive.
  2. Site officiel de l'Azienda Ospedaliera San Giovanni Addolorata.
  3. (it) Riccardo Di Segni, Direttore del Collegio Rabbinico Italiano di Roma
  4. En italien : Rabbino Capo di Roma.