Koreïz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Koreïz
Кореїз
Drapeau de Koreïz
Drapeau
Vue de Koreïz
Vue de Koreïz
Administration
Pays Ukraine Ukraine
Subdivision Flag of Crimea.svg Crimée
Code postal 98670
Indicatif tél. +380 654
Démographie
Population 6 304 hab. (2013)
Densité 524 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 26′ N 34° 06′ E / 44.433, 34.1 ()44° 26′ Nord 34° 06′ Est / 44.433, 34.1 ()  
Superficie 1 203 ha = 12,03 km2
Divers
Statut commune urbaine depuis 1930
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Crimée

Voir sur la carte administrative de Crimée
City locator 14.svg
Koreïz

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

Voir la carte administrative d'Ukraine
City locator 14.svg
Koreïz

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

Voir la carte topographique d'Ukraine
City locator 14.svg
Koreïz
Sources
Liste des villes d'Ukraine

Koreïz (en ukrainien : Кореїз ; en russe : Кореиз ; en tatar de Crimée : Koreiz) est une commune urbaine et une station balnéaire de la République autonome de Crimée, en Ukraine, intégrée à la municipalité de Yalta. Sa population s'élevait à 6 304 habitants en 2013.

Géographie[modifier | modifier le code]

Koreïz est située sur la côte de la mer Noire, au sud de la péninsule de Crimée, à 10 km au sud-ouest de Yalta.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de la ville, Koreïz, signifie « village » en langue grecque. Koreïz est surtout connue pour ses deux palais. Le palais du Grand-duc Pierre Nikolaïevitch de Russie, connu sous le nom de Doulber (en tatar de Crimée, dülber signifie « beau ») est une extravagance architecturale asymétrique avec des murs crénelés, des dômes d'argent, et plus de 100 pièces, inspiré par l'architecture mamelouk du Caire du XVe siècle. Ce palais fut construit entre 1895 et 1897.

Le palais Youssoupoff, ou Ioussoupov, fut construit en 1909 pour le prince Félix Youssoupoff par un architecte responsable du palais impérial de Livadia, à Yalta. Le palais, dont le style est décrit comme néo-mauresque, s'enorgueillit d'un parc romantique planté d'essences exotiques et d'une cave à vin fondée par le prince Lev Golitsyne au XIXe siècle. Après la Révolution russe de 1917, le palais fut nationalisé et fut la résidence secondaire préférée de Staline, lors de la conférence de Yalta et à d'autres moments.

La station thermale de Miskhor fut absorbée par Koreïz en 1958.

Population[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[1] :

Évolution démographique
1805 1926* 1939* 1959* 1970* 1979*
56 567 1 699 3 947 5 670 6 306
1989* 2001* 2010 2011 2012 2013
7 694 6 529 6 225 6 294 6 290 6 304


Nationalités[modifier | modifier le code]

En 1926, la population de Koreïz comprenait 457 Tatars de Crimée, 70 Russes, 18 Grecs, 12 Ukrainiens, 3 Arméniens et 2 Biélorusses.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]