Heptathlon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Heptathlon Portail athlétisme
Olympics 2008 - Heptathlon winners.jpg
Tour d'honneur après l'heptathlon des Jeux olympiques de 2008
Caractéristiques
Catégorie Épreuves combinées
Genre M/F
Surface Piste extérieure (f) et couverte (h)
Apparition JO Femmes : 1984
Records masculins
RM en salle 6 645 pts : Drapeau : États-UnisAshton Eaton (2012)
Records féminins
RM 7 291 pts : Drapeau : États-UnisJackie Joyner-Kersee (1988)
RO 7 291 pts :Drapeau : États-Unis Jackie Joyner-Kersee (1988)
Champions en titre
JO Drapeau : Royaume-Uni Jessica Ennis
CM Drapeau : Ukraine Hanna Melnychenko
CM en salle Drapeau : États-Unis Ashton Eaton (Messieurs)

L'heptathlon est le combiné de sept épreuves d'athlétisme. Le mot heptathlon provient de la racine grecque hepta (sept) et athlon (compétition). La compétition peut être masculine si elle se déroule en salle ou féminine si elle se déroule en extérieur. Dans les deux cas, les épreuves se déroulent sur deux jours, quatre épreuves le premier jour et trois le deuxième. Les compétiteurs cumulent des points calculés à partir des performances obtenues dans chacune des épreuves. Une fois toutes les épreuves terminées, le gagnant est celui qui a le plus de points.

Histoire[modifier | modifier le code]

Heptathlon féminin[modifier | modifier le code]

Premiers concours et années 1980[modifier | modifier le code]

Le premier record du monde féminin pour l'heptathlon est homologué par l'IAAF en 1981 et réalisé par Jane Frederick, mais l'heptathlon fait son apparition aux Jeux olympiques d'été chez les femmes en 1984 lors des Jeux de Los Angeles[1]; une année plus tôt, c'était aux championnats du monde[2]. La discipline connait son essor avec l'arrivée de l'américaine Jackie Joyner-Kersee qui bat le record de l'allemande Sabine John en 1986 avec 7 148 points ; c'est la première fois qu'une femme réalisait plus de 7 000 points[3]. Jackie Joyner-Kersee réédite l'exploit deux ans plus tard aux Jeux olympiques de Séoul et réalise une performance de 7 291 points[4].

Années 1990[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]

Apparu en 1984 alors que l'heptathlon connaissait ses heures de gloires, le décathlon féminin gagne progressivement du terrain, tout en restant marginal ; malgré tout, certains spécialistes commencent à prédire un futur changement[5]. L'heptathlon féminin connait la domination de Carolina Klüft, laquelle remporte 3 titres mondiaux, 1 titre olympique et 2 titres européens et est la troisième femme à dépasser les 7 000 points[6]. Cette domination et surtout son duel avec Eunice Barber rend l'heptathlon populaire auprès du public[7].

Heptathlon masculin[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

Les premiers records du monde pour l'heptathlon masculin sont enregistrés dès 1982 mais l'heptathlon reste marginal à cette époque[8]. En 1992, la popularisation de l'heptathlon s'accentue lorsque le français Christian Plaziat bat le record du monde qu'il avait réalisé en 1990[8]. Plaziat réédite sa performance 15 jours plus tard et signe une performance de 6 418 points[8]. L'année suivante, le décathlonien américain Dan O'Brien bat son record et signe une performance historique qui tiendra exactement 17 ans[9]. Ces performances convainquent l'IAAF de l'intégrer à des championnats et en 1995, l'heptathlon masculin est ajouté au programme des championnats du monde en salle[10].

Années 2000[modifier | modifier le code]

Le début des années 2000 est marqué par les coups d'éclat du décathlonien Roman Šebrle qui remporte par deux fois les championnats du monde en salle[10] et qui s'approche du record de Dan O'Brien avec une performance de 6 438 points soit 38 de plus que le record de O'Brien[8]. Lev Lobodin s'approche également de cette marque avec 6 412 points[8]. Pour les championnats du monde en salle 2006, l'épreuve est remplacé par un décathlon, la même chose se produit pour l'édition 2008 mais en 2010, l'épreuve est réintégrée au programme et voit la victoire de Bryan Clay[10].La même année, Ashton Eaton bat le record du monde avec 6 499 points, l'ancien record réalisé par Dan O'Brien datait de 17 ans[11].

Épreuves[modifier | modifier le code]

Pour l'heptathlon féminin les épreuves sont :

1er jour
2e jour

Pour l'heptathlon masculin (en salle) les épreuves sont :

1er jour
2e jour

Règles[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Records du monde[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Record du monde de l'heptathlon.

Records continentaux[modifier | modifier le code]

Records continentaux de l'heptathlon[12]
Continent Hommes (en salle) Femmes (en plein air)
Temps Athlète Nation Temps Athlète Nation
Afrique (records) 5 911 pts Larbi Bourrada Drapeau de l'Algérie Algérie 6 423 pts Margaret Simpson Drapeau du Ghana Ghana
Asie (records) 6 229 pts Dmitriy Karpov Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan 6 942 pts Ghada Shouaa Syrie Syrie
Europe (records) 6 438 pts Roman Šebrle Drapeau de la République tchèque République tchèque 7 032 pts Carolina Klüft Drapeau de la Suède Suède
Amérique du Nord, Amérique centrale
et Caraïbes
(records)
6 645 pts Ashton Eaton Drapeau des États-Unis États-Unis 7 291 pts Jackie Joyner-Kersee Drapeau des États-Unis États-Unis
Océanie (records) 5 758 pts Brent Newdick Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 6 695 pts Jane Flemming Drapeau de l'Australie Australie
Amérique du Sud (records) 5 951 pts Gonzalo Barroilhet Drapeau du Chili Chili 6 160 pts Lucimara da Silva Drapeau du Brésil Brésil

Meilleures performances mondiales de l'année[modifier | modifier le code]

Bilans[modifier | modifier le code]

Ce tableau présente les 10 meilleures performances mondiales pour l'heptathlon féminin[3] :

Points Athlète Nationalité Lieu Date
7 291 Jackie Joyner-Kersee Drapeau des États-Unis États-Unis Séoul 24 septembre 1988
7 215 Jackie Joyner-Kersee Drapeau des États-Unis États-Unis Indianapolis 16 juillet 1988
7 158 Jackie Joyner-Kersee Drapeau des États-Unis États-Unis Houston 2 août 1986
7 148 Jackie Joyner-Kersee Drapeau des États-Unis États-Unis Moscou 7 juillet 1986
7 128 Jackie Joyner-Kersee Drapeau des États-Unis États-Unis Rome 1er septembre 1987
7 044 Jackie Joyner-Kersee Drapeau des États-Unis États-Unis Barcelone 2 août 1992
7 032 Carolina Klüft Drapeau de la Suède Suède Osaka 26 août 2007
7 007 Larisa Nikitina-Turchinskaya Drapeau de l’URSS Union soviétique Bryansk 11 juin 1989
7 001 Carolina Klüft Drapeau de la Suède Suède Saint-Denis 8 août 2003
6 985 Sabine Braun Drapeau de l'Allemagne Allemagne Götzis 31 mai 1992

Meilleures heptathlètes[modifier | modifier le code]

Ce tableau présente les résultats des 10 meilleures heptathlètes au monde[3] :

Points Athlète Nationalité Lieu Date
7 291 Jackie Joyner-Kersee Drapeau des États-Unis États-Unis Séoul 24 septembre 1988
7 032 Carolina Klüft Drapeau de la Suède Suède Osaka 26 août 2007
7 007 Larisa Turchinskaya Drapeau de l’URSS Union soviétique Bryansk 11 juin 1989
6 985 Sabine Braun Drapeau de l'Allemagne Allemagne Götzis 31 mai 1992
6 955 Jessica Ennis Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Londres 4 août 2012
6 946 Sabine Paetz-John Drapeau de l'Allemagne de l'Est Allemagne de l'Est Potsdam 6 mai 1984
6 942 Ghada Shouaa Syrie Syrie Götzis 26 mai 1996
6 935 Ramona Neubert Drapeau de l'Allemagne de l'Est Allemagne de l'Est Moscou 19 juin 1983
6 889 Eunice Barber Drapeau de la France France Arles 5 juin 2005
6 880 Tatyana Chernova Drapeau de la Russie Russie Daegu 30 août 2011

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jeux Olympiques : présentation et palmarès - Heptahlon féminin », sur www.les-sports.info (consulté le 1er février 2011)
  2. « Championnats du Monde : présentation et palmarès - Heptahlon féminin », sur www.les-sports.info (consulté le 1er février 2011)
  3. a, b et c « Bilans IAAF féminin de l'heptathlon. », sur www.iaaf.org (consulté le 1er février 2011)
  4. Pierre Lagrue, « JOYNER-KERSEE JACKIE - Encyclopédie Universalis », sur www.universalis.fr (consulté le 1er février 2011)
  5. Patrick Morth, « Décathlon féminin », sur www.athle.com, le site de la FFA (consulté le 1er janvier 2011)
  6. « The hair, the medals and the future », sur www.sports.espn.go.com (consulté le 1er février 2011)
  7. Guy Beauclercq, « Champ. du Monde Klüft - Barber: un duel haut en couleurs… », sur www.dhnet.be (consulté le 2 février 2011)
  8. a, b, c, d et e « Toplists all-time IAAF Heptathlon men », sur www.iaaf.org (consulté le 2 février 2010)
  9. « Athlé - Heptathlon salle — Eaton, futur O'Brien ? », sur www.lequipe.fr, L'Équipe (consulté le 2 février 2011)
  10. a, b et c « Championnats du Monde en salle : présentation et palmarès - Heptathlon hommes », sur www.les-sports.info (consulté le 1er février 2011)
  11. « Ashton Eaton bat le record du monde de l'heptathlon en salle », sur www.tempsreel.nouvelobs.com (consulté le 1er février 2011)
  12. (en)« Records continentaux de l'heptathlon », sur iaaf.org (consulté le 11 juin 2012)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]