René Burri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

René Burri

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

René Burri par Erling Mandelmann
en 2010.

Naissance 9 avril 1933
Zurich
Décès 20 octobre 2014 (à 81 ans)
Paris
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Activités photographe
Récompenses Swiss Press Photo Lifetime Achievement Award pour l'ensemble de son œuvre.
Prix de la Fondation Reinhardt - Von Graffenried

René Burri, né le 9 avril 1933 à Zurich et mort le 20 octobre 2014[1], est un photographe suisse ayant travaillé à Zurich et à Paris, membre de l'agence Magnum depuis 1959.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1949, René Burri entre à l'École des arts appliqués de Zurich. Diplômé quatre ans plus tard, en 1953, il ouvre un atelier avec Walter Binder. En 1954 et 1955, Burri travaille comme assistant-caméraman pour la Walt Disney Film Production en Suisse. Initialement attiré par le cinéma documentaire qui l'influencera par la suite, Burri s'oriente finalement vers la photographie et ses photos fonctionnent en série et racontent une histoire.

Le Zurichois considère la photo comme un moyen d'expression personnel, un outil lui permettant de montrer des images qui reflètent avant tout ses propres préoccupations. Contrairement à son mentor Henri Cartier-Bresson qui capte « l'instant décisif », Burri travaille davantage sur le long terme, comme peut le montrer son premier livre Les Allemands ou la publication de son reportage sur les derniers gauchos d'Argentine.

Dans les années 1950, il travaille pour de grands magazines et particulièrement pour Life. Burri photographie alors presque tous les grands événements de l'époque : la guerre de Corée puis celle du Viêt Nam, la crise de Cuba et l'Amérique latine (où il photographie notamment Che Guevara et Fidel Castro), les bouleversements économiques et culturels en Chine, en Amérique du Sud ou en Europe. C'est un témoin de l'histoire qui veut restituer sa propre vision du monde.

Il n'y a pas de cadavres sur ses photos de guerre. Le photographe est surtout célèbre pour ses images fortes, qui renvoient aux évènements les plus tragiques, mais également pour ses compositions graphiques. Sa première grande publication et celle qui l'a rendu célèbre est sa série sur la rétrospective de Picasso, au Palazzo Real de Milan. Il a aussi photographié la célèbre toile Guernica.

Burri sera engagé, par la suite, comme photographe dans l'atelier de l'artiste graphiste Josef Müller-Brockmann. En 1955, il visite la chapelle de pèlerinage du Corbusier à Ronchamp. Cet essai photographique sera publié et paraîtra dans Paris Match. René Burri a aussi pris des clichés de son ami Jean Tinguely, un artiste suisse. Il travaille également pour l'agence de photographie Magnum, dont il est membre depuis 1959.

En 2004, la Maison européenne de la photographie, la MEP, propose une rétrospective de ses photos de 1950 à 2000, qui sera également présentée la même année à Lausanne au musée de l'Élysée. En 2013, il crée sa fondation au musée de l'Élysée à Lausanne.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 2011 : Swiss Press Photo Lifetime Achievement Award pour l'ensemble de son œuvre. Prix de la Fondation Reinhardt - Von Graffenried[2]

Citations[modifier | modifier le code]

  • « Lorsqu'on parvient vraiment à capter la vibration du vivant, alors on peut parler d'une bonne photographie. »
  • « Un de ces jours, je publierai un ouvrage de toutes les photos que je n'ai pas prises. Ce sera un énorme succès. »
  • « Les images sont comme des taxis aux heures de pointe, si l’on n’est pas assez rapide, c’est un autre qui les prend. »

Expositions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Publications de René Burri[modifier | modifier le code]

  • Die Deutschen, Fretz & Wasmuth, 1962
  • Les Allemands, Delpire, 1963
  • À l'Est de Magnum, 1945-1990, Arthaud, 1990
  • Werner Bischof, Arthaud, 1990
  • Cuba y Cuba, Motta Fotografia, 1994
  • Che Guevara (introduction de François Maspero), collection Photo Poche, Nathan, 1997
  • Le Corbusier, Birkhäuser, 1998
  • Luis Barragán, Phaidon, 2000
  • Nous sommes treize à table, Dino Simonett, 2008
  • Blackout New York, Moser, 2009
  • Brasilia, Scheidegger & Spiess, 2011
  • Impossible Reminiscences, Phaidon, 2011
  • 100 Photos de René Burri pour la liberté de la presse, Reporters sans frontières, no 36, mai 2011
  • René Burri - Le Corbusier intime, Vevey : Castagniééé, 2011[3]

Publications sur René Burri[modifier | modifier le code]

  • Hans-Michael Koetzle. René Burri. Photographies, Phaidon, 2004, 448 pages (ISBN 9780714897202 et 0714897205) ; existe aussi en version anglaise sous le titre René Burri. Photographs, Phaidon, 2004, 448 pages (ISBN 9780714847597 et 0714847593)
  • René Burri, coll. Photo poche, Actes Sud

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Magnum photographer René Burri dies »
  2. Le site de Swiss Press Photo
  3. Le Corbusier intime site des Éditions Castagniééé, consulté le 28 mai 2011.

Liens externes[modifier | modifier le code]