Villa Le Lac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Villa Le Lac
Vue de l'extrémité est de la maison et de la « salle de verdure »
Vue de l'extrémité est de la maison et de la « salle de verdure »
Présentation
Architecte Le Corbusier
Date de construction 1923
Destination initiale Habitation
Propriétaire Fondation Le Corbusier
Protection Bien culturel d'importance nationale
Géographie
Pays Suisse
Canton Vaud
Localité Corseaux
Localisation
Coordonnées 46° 28′ 06″ N 6° 49′ 45″ E / 46.46846389, 6.82920555646° 28′ 06″ Nord 6° 49′ 45″ Est / 46.46846389, 6.829205556  

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

(Voir situation sur carte : canton de Vaud)
Red pog.svg

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Red pog.svg

La Villa Le Lac est une villa réalisée pour ses parents par Le Corbusier, en 1923 à Corseaux près de Vevey, dans le canton de Vaud, en Suisse.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1923 après plusieurs mois de recherche, Le Corbusier a enfin trouvé le terrain. Il a déjà le plan de la maison en poche. Finalement, sur 64 m2, en un seul niveau, et fendue d'une fenêtre de 11 mètres sur une façade de 16 mètres, cette petite "machine à habiter" prend place face au Lac Léman.

Après ses premières expériences, notamment concrétisées dans la Maison blanche à La Chaux-de-Fonds, la petite maison de Vevey marque une étape, préfigurant la Villa Savoye. Le Corbusier y expérimente trois de ses cinq points de l'architecture moderne : le plan libre, la fenêtre en bande et le toit-jardin.

Description[modifier | modifier le code]

Pour répondre à un programme sobre, « deux personnes seules, sans domestiques », dans un espace restreint et strictement délimité par la parcelle de terrain et sa position entre le chemin et le lac l'architecte organise l'espace : vestibule, séjour (espace de travail pour sa mère, professeur de piano), chambre à coucher, chambre d'amis modulable, salle de bain, penderie, cuisine, salle de bain, W-C, et chauffage. Il façonne une géographie « des fonctions précises avec des dimensions spécifiques pouvant atteindre un minimum utile : une machine économe et efficiente réalisant des contiguïtés efficaces ».

La petite maison est complétée d'un espace de verdure. Un jardin fermé, muré sur trois côtés jouxte la villa qui ferme le dernier côté. Le jardin, cloîtré pour limiter la vue sur le paysage, fait contrepoint à la maison, prisme horizontal ouvert sur 11 mètres pour accueillir la lumière du sud. Mais le mur du jardin est percé d'une unique fenêtre, écho raccourci de celle de la villa, qui impose un cadrage du paysage, une vision circonscrite, organisée.

Madame Marie-Charlotte-Amélie Jeanneret, mère de Le Corbusier, a habité la "Petite maison" jusqu'à sa mort, dans sa centième année, en 1960. Albert Jeanneret, musicien, frère de "Corbu", y est resté jusqu'en 1973. Actuellement, la villa est inscrite comme bien culturel suisse d'importance nationale[1].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] L'inventaire édité par la confédération suisse, canton de Vaud

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :