Quartier de Javel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Javel.
Quartier de Javel
Le parc André-Citroën
Le parc André-Citroën
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Ville Paris
Arrondissement municipal 15e
Démographie
Population 49 092 hab. (1999)
Densité 18 824 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 50′ 28″ N 2° 16′ 59″ E / 48.8411352, 2.282945948° 50′ 28″ Nord 2° 16′ 59″ Est / 48.8411352, 2.2829459  
Superficie 260,8 ha = 2,608 km2
Transport
Gare (RER)(C) Javel
Métro (M)(8)(10)(12)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Quartier de Javel

Géolocalisation sur la carte : Paris

Voir la carte administrative de Paris
City locator 14.svg
Quartier de Javel

Géolocalisation sur la carte : Paris

Voir la carte topographique de Paris
City locator 14.svg
Quartier de Javel

Le quartier de Javel est le 60e quartier administratif de Paris situé dans le 15e arrondissement.

Localisation[modifier | modifier le code]

Les quartiers du 15e arrondissement

S'étendant sur 261 hectares, le quartier est délimité au nord par la rue Linois et la rue des Entrepreneurs, à l'est par la rue de la Croix-Nivert et la rue Lecourbe, au sud par les terrains de l'héliport de Paris - Issy-les-Moulineaux, à l'ouest par la Seine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le quartier était au XVe siècle, un lieu dit baptisé « Javetz » situé au sud de la plaine de Grenelle bordant la Seine à l'ouest de la capitale, et qui avait pris naissance avec un petit port et un garage à bateaux. Mais l'endroit fut surtout connu à partir du XVIIe siècle pour son moulin à vent et sa guinguette à la mode fréquentés par les baigneurs, les pêcheurs et les canotiers.

Au XVIIIe siècle et jusqu'au XXe siècle, ces lieux utilisent la graphie « Javelle »[1],[2],[3].

Avant son rattachement à la capitale en 1860, il faisait partie intégrante de la commune d'Issy. Par la suite, le quartier poursuivit son développement industriel avec l'installation des industries électriques (Thomson) et automobiles (Citroën). Les usines Citroën ont occupé une très grande partie de ce quartier jusqu'aux années 1970-1980. Le site industriel a été détruit.

C'est dans ce quartier, dans une usine de produits chimiques fondée en 1777, qu'un désinfectant à base d'hypochlorite de sodium (connu depuis sous le nom d'eau de Javel) a été étudié par Claude Louis Berthollet puis produit. À la suite de cette usine, d'autres industriels se sont installés sur le site dont André Citroën en 1915. L'usine est d'abord une usine de munition destinée à soutenir l'effort de guerre par la production en grande série d'obus. Suite à la Grande Guerre, André Citroën utilise son expérience de constructeur automobile acquise à la direction des usines Mors, dont la principale implantation est située au 48 de la rue du théâtre. Il applique les principes du fordisme découverts à l'occasion d'un voyage à Détroit en 1913 et de la rencontre d'Henry Ford, et reconvertit l'usine de Javel en une usine de production automobile destinée à la production de la première voiture automobile européenne construite en grande série : la Citroën Type A 10 HP. L'usine automobile a fonctionné jusqu'en 1975 et stoppe avec la production de la Citroën DS. Le siège de la marque déménage en 1982 et quitte définitivement son adresse historique du quai de Javel. André Citroën a donné son nom au parc André-Citroën, au collège et au quai André-Citroën, anciennement quai de Javel.

Principaux sites[modifier | modifier le code]

Fontaine des Polypores. Jean-Yves Lechevallier

Le quartier est actuellement occupé par le parc André-Citroën, l'hôpital Georges-Pompidou et de grands immeubles de bureaux et studios de télévision (Sagem, Snecma, la Direction générale de l'Aviation civile, Canal+, France Télévisions…). L'ancien hôpital Boucicaut a fermé ses portes à la fin de l'an 2000 ; un programme comprenant une école, une crèche, des logements et un jardin public sont en train de voir le jour tout en conservant la mémoire du site et son patrimoine architectural.

Le siège de l'Imprimerie nationale, anciennement rue de la Convention, a été fermé en 2005. Au même emplacement sont installés différents services du ministère des Affaires étrangères et européennes.

Dans ce quartier, on trouve le port de Javel, la rue de Javel, l'église Saint-Christophe-de-Javel, la fontaine des Polypores de Jean-Yves Lechevallier , la gare de Javel sur la ligne C du RER et la station Javel - André Citroën sur la ligne 10 du métro.

Par ailleurs, au sud du boulevard périphérique, une excroissance du 15e, ancien champ de manœuvre puis aérodrome (au début du XXe siècle), est désormais occupée par l'héliport de Paris - Issy-les-Moulineaux, un complexe sportif (Parc omnisport Suzanne-Lenglen), un centre de loisirs (Aquaboulevard) ainsi qu'un îlot d'habitation collectif appelé Les Frères-Voisin.

Démographie[modifier | modifier le code]

  • Population du quartier de Javel (superficie : 260,9 hectares) [4] :
Année
Population Densité
(hab. par km²)
Croissance
annuelle depuis
le dernier
recensement
1861 4 052 création
1954 43 480
1962 46 323
1968 45 906
1975 45 055
1982 44 776
1990 47 352
1999 49 092 18 816
2006

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir carte de Cassini
  2. Elle porte un paquet de linge mouillé sur l'épaule droite et un seau avec battoir, eau de javelle, etc... (Frapié, Maternelle, 1904, p. 234)
  3. Voir carte topographique type 1900
  4. [PDF] « Paris 1954-1999 - Données statistiques - 15e arrondissement », Atelier parisien d'urbanisme,‎ septembre 2005 (consulté le 20 janvier 2009)

Articles connexes[modifier | modifier le code]