Effort de guerre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Oncle Sam lance l'appel à des obligations de guerre pour financer l'industrie et l'armement pendant la seconde guerre mondiale ; ici le poster d'un War bond de 1942.
« Rosie la riveteuse » :
Aux États-Unis, pendant la seconde Guerre mondiale, les femmes occupent des emplois habituellement dévolus aux hommes.
Rationnement des civils :
Un commerçant britannique oblitère des tickets de rationnement pendant la seconde Guerre mondiale.

L'effort de guerre est la mobilisation sociale et industrielle visant à subvenir aux besoins militaires d'un État. Il affecte toute l'économie, surtout par une réorientation du système industriel vers la production d'armes ou de matériel nécessaire à la poursuite du conflit. Il peut également comporter les actions de défense ou de reconstruction des villes et infrastructures, ainsi que les soins médicaux aux victimes civiles ou militaires. En cas de mobilisation de contingents importants de militaires non professionnels, l'effort de guerre comprend le remplacement des hommes mobilisés, souvent par leurs épouses dans le domaine agricole ou par des personnes qui ne sont plus actives.

Dans les conflits majeurs tels que la Première Guerre mondiale et la Seconde Guerre mondiale, toute la population est contrainte à l'effort de guerre, tant les ressources que la production de biens et innovations étant affectées en tout ou partie aux priorités belliqueuses. L'effort de guerre peut être un des éléments d'une guerre totale.

L'effort de guerre peut être prolongé par un effort d'après-guerre qui mobilise à l'issue du conflit les mêmes acteurs et les mêmes facteurs dans le rétablissement du pays et son retour aux activités de temps de paix.

Aspects économiques[modifier | modifier le code]

L'effort de guerre induit une expansion de l'action étatique sur l'activité économique et ses acteurs privés. Il peut en particulier prendre la forme de nationalisations. Il participe ainsi à augmenter la part de l'économie dirigée ; évolution qui se prolonge au-delà de la fin du conflit, dans et après l'éventuel « effort d'après-guerre »[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bernard Crochet, L'effort de guerre américain, 1941-1945, Hirlé, 2008

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : France-Culture, émission du 27 octobre 2010, matinée.