Prima Linea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Prima Linea (français : Première Ligne) est un groupe armé autonome italien, actif pendant les Années de plomb de 1976 à 1981.

Deuxième groupe armé en taille après les Brigades rouges, Prima Linea est fondé à la fin de l'année 1976 par des dissidents de Lotta Continua et du Comitato Comunisto per il Potere Operaio (Sergio Segio, Enrico Galmozzi, Massimo Libardi, Bruno Laronga). Le Comitato Comunisto per il Potere Operaio scissionne après son premier assassinat, les partisans de l'illégalisme participant à la fondation de Prima Linea. Au printemps 1980, le groupe périclite suite à une vague d'arrestations[1],[2]. En avril 1981, le groupe s'autodissout, ses membres rejoignant les Brigades rouges, les Comunisti Organizzati per la Liberazione Proletaria et les Nuclei Comunisti Combattenti[3].

Les effectifs de Prima Linea sont estimés à environ un millier de militants.

Plusieurs militants se réfugièrent en France grâce à la Doctrine Mitterrand.

En 2009 paraît La prima linea, film de Renato De Maria retraçant l'histoire de Sergio Segio.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Claudi Bachis, Vita da sbirro, Robin Edizioni (lire en ligne), p. 27
  2. (en) Donatella Della Porta, Social Movements, Political Violence, and the State : A Comparative Analysis of Italy and Germany, Cambridge University Press,‎ 1995 (lire en ligne), p. 94
  3. (en) Servizio per le Informazioni e la Sicurezza Democratica, « The armed Front Line of 1968 » (consulté le 5 octobre 2010)

Liens internes[modifier | modifier le code]