Mouvement révolutionnaire Tupac Amaru

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Túpac.
Mouvement révolutionnaire Tupac Amaru
MRTA
Image illustrative de l'article Mouvement révolutionnaire Tupac Amaru

Idéologie Marxisme-Léninisme
Objectifs Prise du pouvoir au Pérou
Statut inactif ou très affaibli
Fondation
Date de formation 1984
Fondé par Víctor Polay
Pays d'origine Drapeau du Pérou Pérou
Actions
Mode opératoire guérilla, guérilla urbaine, prise d'otages, attentats à l'explosif
Victimes (morts, blessés) 1247[réf. nécessaire]
Zone d'opération Drapeau du Pérou Pérou
Période d'activité 1984-1997, aurait encore une existence marginale
Organisation
Chefs principaux Víctor Polay puis Néstor Cerpa Cartolini
Groupe relié Sentier lumineux
Répression
Considéré comme terroriste par Etats-Unis d'Amérique
Conflit armé péruvien

Le Movimiento Revolucionario Tupac Amaru (MRTA) est une organisation révolutionnaire, apparue au Pérou en 1984, à l'époque du gouvernement du président Fernando Belaúnde Terry. Initialement marxiste léniniste, elle fut inspirée par les guérillas d'autres pays de la région. L'organisation est placée sur la liste officielle des organisations terroristes des États-Unis[1].

Tupac Amaru a regroupé près d'un millier de militants, et en janvier 1989, la police péruvienne arrête Victor Polay, alias Commandante Rolando, dirigeant du Mouvement. Maintenant, cette organisation est presque démantelée au niveau militaire, mais subsiste encore.

Son nom de Túpac Amaru est le surnom qui avait été donné au dernier inca quéchua, leader métis qui s'était soulevé contre les colons espagnols à la fin du XVIe siècle. Les adeptes de ce mouvement sont les MRTistes ou MRTistas.

Son action la plus médiatique fut la prise d'otages de l'ambassade du Japon à Lima, le 17 décembre 1996, lancée par Néstor Cerpa Cartolini, leader du MRTA depuis 1992. Lors de cette opération, plus de 500 otages furent séquestrés durant de longues semaines (il en restait encore 74 le 24 janvier 1997 et 72 le 1er mars 1997). Son but était de faire libérer 400 camarades révolutionnaires emprisonnés et d'appeler à un changement de la politique néo-libérale du président Alberto Fujimori. La prise d'otages s'est terminée le 22 avril 1997, avec l'assaut final donné contre l'ambassade dans lequel tous les membres du commando du MRTA ont trouvé la mort.

Les conditions dans lesquelles s'est déroulé cet assaut a soulevé une polémique, certains otages ayant par la suite affirmé avoir vu des MRTistes lever les bras au ciel pour se rendre, alors qu'aucun d'eux ne fut épargné à son issue.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.america.gov/st/washfile-english/2007/April/20070425112939idybeekcm0.9128382.html


Politique au Pérou
Image illustrative de l'article Mouvement révolutionnaire Tupac Amaru