Front révolutionnaire antifasciste et patriote

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Drapeau du FRAP.

Le Front Révolutionnaire Antifasciste et Patriote (espagnol : Frente Revolucionario Antifascista y Patriota, FRAP) était une organisation révolutionnaire espagnole située à la gauche du Parti communiste d'Espagne. Elle fut fondée en 1971 à l'initiative de militants du Partido Comunista de España (marxista-leninista) inspirés par la force des événements et des manifestations de Mai 68 en France. Un des fondateurs fut Julio Álvarez del Vayo qui avait fondé le FELN (Front espagnol de libération nationale) auparavant[1]. Cette organisation mena sa lutte contre le régime de Franco d'abord par des émeutes d'étudiants.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le FRAP était à la tête des manifestations très violentes de Mai 1973 et 1974 qui ont eu lieu aux principales villes espagnoles[2].

Après 1975 le FRAP entre dans sa 'phase armée (fase armada) qui se caractérise principalement par des séries d'attentats contre membres de la police espagnole. Des centaines de membres du FRAP furent arrêtés et, parmi eux, José Luis Sánchez-Bravo Sollas, José Humberto Baena Alonso et Ramón García Sanz furent condamnés à mort et executés[3]. Ce mouvement a disparu en 1978, trois ans après la mort du dictateur[4].

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Celhay, Consejos de guerra en España. Ruedo Iberico. Paris
  • Junta de Castilla Y Leon. El FRAP y el GRAPO en España