Opération Galaxia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Opération Galaxia (en espagnol : Operación Galaxia) est le nom de code donné au plan précédant le coup d'État du 23-F, en Espagne[1]. Son nom vient du fait que les officiers impliqués dans le plan, se réunirent dans la Cafetería Galaxia (maintenant le Café van Gogh) à Madrid, le 11 novembre 1978, pour stopper le processus constitutionnaliste qui avait lieu en ce moment-là dans l'Espagne post-franquiste. Cette date fut choisie parce que le roi Juan Carlos Ier d'Espagne avait prévu un voyage officiel au Mexique. Les trois personnes chargées de l'opération étaient le lieutenant-colonel Antonio Tejero[2] , le capitaine de la police Ricardo Sáenz de Ynestrillas et un autre colonel, dont l'identité demeure inconnue.

Un capitaine d'infanterie de la police et un commandant d'infanterie de l'armée étaient présents lors de la conversation, et informèrent leurs supérieurs du complot.

Le 8 mai 1980, les deux principaux suspects, Tejero et Ynestrillas, sont jugés. Ils furent salués par des drapeaux franquistes à leur passage, mais aussi insultés, ce qui illustre la division profonde de l'Espagne à l'époque. Le procureur réclama 6 ans de détention pour Tejero et cinq pour Ynestrillas, mais ils ne furent condamnés qu'à une peine de six mois et un jour chacun. Aucun d'eux ne perdit son grade de militaire, et Ynestrillas fut même fait commandant par la suite.

Notes et références[modifier | modifier le code]