Banda della Magliana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Banda della Magliana est une organisation criminelle italienne basée à Rome, particulièrement active de 1970 à 1992. Le nom de la bande, donné par les médias, fait référence au quartier d'enfance où ont grandi la plupart des membres de la bande, la zone de Magliana.

La Banda della Magliana est mêlée aux drames politiques des « années de plomb », (anni di piombo) et de la stratégie de la tension au cours de la Guerre froide. La justice italienne a démontré que la bande entretenait des liens étroits avec des organisations mafieuses telles que Cosa Nostra, Camorra et 'Ndrangheta, mais aussi avec l'extrême droite italienne, dont les activistes néofascistes Nuclei Armati Rivoluzionari (NAR), responsable de l'attentat de la gare de Bologne en 1980, les services secrets (SISMI) et des figures politiques comme Licio Gelli, grand-maître francmaçon de la loge P2 (Propaganda Due). P2 est impliquée avec l'organisation clandestine anti-communiste Gladio dans la stratégie de la tension durant la Guerre froide ; des attaques terroristes furent alors faussement attribuées à des organisations révolutionnaires de façade pour cacher les vrais commanditaires. Ces liens, sans relation avec ses activités criminelles avérées comme le trafic de drogue, les paris équestres, le blanchiment d'argent...) ont mené la Banda à être mêlée à des évènements politiques qui ont divisé l'Italie durant la guerre froide, comme l'assassinat du journaliste Carmine Pecorelli en 1979, le meurtre de l'ancien premier ministre Aldo Moro, leader du parti démocrate chrétien qui était en train de négocier le compromis historique avec le parti communiste italien (PCI), la tentative d'assassinat contre Roberto Rosone, vice-président de la Banque Ambrosiano, l'assassinat du « banquier de dieu », Roberto Calvi en 1982 et l'attentat de la gare de Bologne. Finalement, la disparition mystérieuse d'Emanuela Orlandi, une affaire qu'on a pensée liée aux Loups gris, pourrait en fait avoir été une menace de la Banda pour que soit conservée l'immunité légale de la banque du Vatican afin de mettre à l'abri des débiteurs de la banque Ambrosiano les fonds détenus par elle[1].

Méfaits[modifier | modifier le code]

Ont été attribués à ce groupe criminel des liens avec différentes organisations telles que Cosa Nostra, Camorra, 'Ndrangheta, mais aussi avec des représentants du monde politique comme Licio Gelli de la (loge P2), de la branche insurrectionnelle d'extrême droite, et avec des secteurs de la finance du Vatican (Institut pour les œuvres de religion) en particulier Monseigneur Paul Marcinkus. Ces liens, souterrains par rapport aux activités criminelles normales de la bande (trafic de drogue, rapt, paris clandestins) qui n'ont jamais été complètement éclaircis, ont mis le groupe sur le devant de la scène médiatique durant les années de plomb. la banda della Magliana est lié en outre aux mystères italiens suivants :

Polémique sur l'enterrement d'Enrico De Pedis[modifier | modifier le code]

Le dernier chef de la Banda della Magliana, Enrico De Pedis (dit Renatino), du quartier Trastevere, propriétaire de nombreuses trattorie, fut tué en plein jour le 2 février 1990 via del Pellegrino, au milieu de la foule du marché Campo de' Fiori. D'abord enterré au cimetière Verano, sa dépouille fut transférée le 24 avril de la même année en grand secret dans la basilique Sant'Apollinare, où il s'était marié en 1988. Ce privilège extrême et très particulier fit couler beaucoup d'encre une fois découvert par les journalistes. En 2011, Antonio Mancini, un ancien de la Banda, prétendit que cette faveur était le remerciement pour avoir arrêté les crimes de la Banda - dont le kidnapping d'Emanuela Orlandi - qui visaient à faire pression sur le Vatican pour protéger les fonds des membres menacés par la faillite de la banque Ambrosiano[2].

Fictions et essais[modifier | modifier le code]

Filmographie
  • Romanzo Criminale de Michele Placido (2005) présenté en sélection officielle, en compétition, lors du 56e Festival international du film de Berlin.
  • Romanzo Criminale, la série télévisée italienne créée en 2008. La saison 1 est diffusée en France depuis juillet 2009 sur Canal + et la saison 2 depuis 26 Octobre 2011 par tps star.
Bibliographie

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ROME: GANGSTER ENTOMBED IN A PAPAL CRYPT. The Vatican, the Central Intelligence Agency, Emanuela Orlandi and the Entombment of Enrico De Pedis", at page 126 [at Lulu.com]
  2. L'ex della Magliana: "Sì, siamo stati noi a rapire la Orlandi"-La Stampa, 27th July 2011