Paul Blart : Super Vigile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Paul Blart : Super Vigile ou Paul Blart : Flic du mall (au Québec) est un film américain réalisé par Steve Carr et sorti en salles aux États-Unis le 16 janvier 2009 et directement en DVD et en Blu-Ray le 22 juillet 2009 en France.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Doux et réfléchi, un agent de sécurité passe à l'action lorsque le supermarché dans lequel il travaille est la proie d'une bande de cambrioleurs très bien organisée. Il sera accompagné d'une vendeuse d'extension de cheveux.

Résumé[modifier | modifier le code]

Agent de sécurité débonnaire dans un centre commercial du New Jersey veillant à la bienveillance des lieux et des clients, Paul Blart vit avec sa mère, Margaret, et sa fille Maya, issue d'un mariage avec une immigrée clandestine mexicaine qui a fui le domicile conjugal peu de temps après et rêve d'entrer un jour au sein de la police de la ville. Mais son surpoids et son hypoglycémie l'en empêche, notamment pour les tests d'aptitude physique. Lors d'une patrouille à bord de son Segway PT, il remarque un nouveau kiosque d'extensions de cheveux et est attiré par Amy Anderson, la séduisante vendeuse. Blart doit également prendre en charge la formation d'une nouvelle recrue, Veck Simms. Amy invite Paul et des employés du centre commercial dans un bar. Paul accepte, mais durant un concours de manger de nacho, il boit trop de margarita, ce qui le rend extrêmement ivre et lui vaut de provoquer quelques dégâts matériels. Le jour de Thanksgiving, Paul éprouve de profonds remords pour s'être ainsi comporté en présence d' Amy. Maya tente de lui remonter le moral.

Au centre commercial, le jour du Black Friday, alors qu'Amy et des employés partent encaisser leurs chèques de paie à la banque, un groupe de criminels prennent d'assaut les lieux et les prennent en otage, après avoir fait évacuer les clients à l'extérieur. Paul, de son côté, est distrait en jouant à Rock Band dans la zone de jeu.

Tandis que les malfaiteurs placent des détecteurs de mouvement le long de chaque entrées, les otages de la banque, dont Amy, découvrent que Veck est en fait le chef du groupe, qui a prévu d'utiliser les codes de carte de crédits de tous les magasins du centre commercial afin de voler 30 millions de dollars et de partir aux îles Caïman en avion. Alors que la police a été prévenue par des employés libérés par les preneurs d'otages, Blart remarque les criminels et appelle la police. Des officiers stationnés devant l'entrée arrivent à la rescousse dont le sergent Howard, qui somme Paul de quitter les lieux. En sortant, l'agent de sécurité remarque la Ford Mustang d'Amy garée sur le parking. Cette vision le décide à faire demi-tour et à sauver les otages. Peu après, le SWAT, dirigé par le commandant Kent, vieille connaissance du lycée de Paul – qui le malmenait – prend la situation en main. Mais Blart, malgré son physique et le surnombre des criminels, parvient à maîtriser une partie du gang. La situation va prendre une toute autre tournure lorsque Maya, venue apporter le dîner de son père sur son lieu de travail, est à sont tour prise en otage par les sbires de Veck.

Blart tente de faire sortir les otages en les tirant d'une sortie d'air, mais échoue quand l'un d'entre eux, ayant également une forte corpulence, n'arrive pas à rentrer. Veck exige que Paul lui remette les codes qu'il a réussi à obtenir des malfrats. Après avoir jeté le téléphone portable dans lequel se trouvent les informations, il décide de le poursuivre, après avoir fui et pris comme otage Amy et Maya.

Le criminel part pour l'aérodrome où se trouve son avion, mais Paul, au volant d'un van, le rejoint, casse le téléphone contenant les codes et réussi à le neutraliser et sauver Amy et Maya. La surprise est de courte durée lorsque Kent, qui s'avère être un des complices de Veck, le braque avec une arme. Mais le patron de Blart, accompagné d'Howard, neutralise Kent en lui tirant une balle dans le bras.

À l'aube, Kent et Veck sont arrêtés, Maya est fière de son père qui, quant à lui, offre une carte d'anniversaire à celle qui l'aime et qui l'embrasse. Howard propose à Blart de travailler dans la police, mais décline la proposition, préférant protéger les clients du centre commercial.

Pendant le générique de fin, on voit les scènes du mariage de Paul et Amy, qui se déroulent sur leur lieu de travail.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources et légende : Version Française (VF) sur RS Doublage[1], Version Québécoise (V.Q.) sur Doublage Québec[2]

Production[modifier | modifier le code]

Jayma Mays et Kevin James, durant le tournage du film au Burlington Mall, en 2008.

Le tournage de Paul Blart : Super Vigile a débuté fin février 2008 à Boston[3] pour finir en avril de la même année et s'est déroulé principalement au Burlington Mall, situé dans la ville de Burlington, au Massachusetts[4] après s'être vu refuser une autorisation pour le Willowbrook Mall, à Wayne, dans le New Jersey. Dans une interview dans l'émission de Jay Leno, Kevin James a fait toutes ses cascades[5].

Dates de sortie en salles[modifier | modifier le code]

Voici la liste des dates de sorties en salles du film référencées par le site IMDb, selon l'ordre chronologique [6], ne sont pas comprises les dates de sortie directement en DVD :

Réception[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Paul Blart rencontra à sa sortie en salles des critiques à majorité négatives, puisque le site Rotten Tomatoes lui attribue 33 % d'avis favorables, sur la base de 112 commentaires et une note moyenne de 4.6/10[7], le consensus du site étant « Paul Blart : Super Vigile fait quand même un peu rire, mais son intrigue est fragile et dépourvu de maintenir toute dynamique comique[n 2]». Le site Metacritic lui attribue un score de 39/100, sur la base de 24 commentaires[8]. Toutefois, le critique Roger Ebert, du Chicago Sun-Times, lui attribue un avis favorable, avec une note de 3 étoiles sur 4[9]. Au Royaume-Uni, le site Screenrush, version britannique du site Allociné, ayant recensé 11 titres de presse dont six notés 2/5, lui attribue une note moyenne de 2.1/5[10]

Box-office[modifier | modifier le code]

Lors de son premier week-end d'exploitation en salles, le film se classe directement à la première place du box-office américain, avec 39,2 millions de dollars[11]. Pour sa première semaine, le film reste en première position, rapportant un total de 43,3 millions de dollars de recettes[12]. Paul Blart reste premier du box-office pour le week-end suivant (avec 64,9 millions de dollars)[11] et la semaine suivante (avec 69,3 millions de dollars)[12]. Le film chute de sa pôle position, tout en restant dans les dix premiers durant sept semaines et 139,2 millions de dollars de recettes, rencontrant ainsi un succès commercial[12], au vu de son budget de tournage estimé à 26 millions de dollars. Bien qu'ayant quitté le top 10 en dixième semaine, le long-métrage fini son exploitation avec 146,3 millions de dollars de recettes sur le territoire américain après dix-neuf semaines à l'affiche[12]. Mais à l'étranger, le succès reste mineur, puisque les recettes internationales avoisinent les 36,9 millions de dollars[13] : seuls l'Allemagne et le Royaume-Uni ont obtenu d'importants résultats au box-office[14],[15].

Vidéo[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, Paul Blart : Super vigile sort en DVD et Blu-ray le 19 mai 2009[16] et s'est classé à la première place des meilleures ventes de vidéo durant deux semaines consécutives et avec un cumul de 35 788 929 $[17]. Le film totalise 54 898 539 $ pour la vente du film en DVD et Blu-ray[16] sur le territoire américain. En France, le film est sorti directement sur le marché vidéo le 22 juillet 2009 en DVD et Blu-ray.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Le film fut nommé au Teen Choice Award de la meilleure comédie et au Young Artist Award de la meilleure jeune actrice dans un second rôle pour Raini Rodriguez[18]. Il remporta un ASCAP Award pour la musique du film, composée par Waddy Wachtel[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Uniquement sur l'île de Curaçao.
  2. « Paul Blart: Mall Cop has some laughs, but its plot is flimsy and lacking in any sustained comic momentum. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Fiche de doublage de « Paul Blart : Super Vigile » », sur RS Doublage (consulté le 11 mars 2013).
  2. (fr) Doublage Québec.
  3. A Mall Cop by any other name, accessed March 18, 2008
  4. (en) « Locations for « Paul Blart: Mall Cop » (« Paul Blart : Super Vigile ») », sur IMDb (consulté le 29 mai 2013).
  5. (en) « Trivia for « Paul Blart: Mall Cop » (« Paul Blart : Super Vigile ») », sur IMDb (consulté le 29 mai 2013).
  6. (en) Paul Blart : Super Vigile sur l’Internet Movie Database
  7. (en) « Paul Blart : Mall Cop », sur Rotten Tomatoes.com (consulté le 17 février 2012).
  8. (en) « Paul Blart : Mall Cop », sur Metacritic.com (consulté le 17 février 2012).
  9. (en) « Paul Blart : Mall Cop », sur RogerEbert.com (consulté le 17 février 2012).
  10. (en) « Press Reviews » sur Screenrush.co.uk. Consulté le 13 mars 2012.
  11. a et b http://www.boxofficemojo.com/movies/?page=weekend&id=mallcop.htm
  12. a, b, c et d http://www.boxofficemojo.com/movies/?page=weekly&id=mallcop.htm
  13. http://www.boxofficemojo.com/movies/?page=intl&id=mallcop.htm
  14. http://www.boxofficemojo.com/movies/?page=intl&country=DE&id=mallcop.htm
  15. http://www.boxofficemojo.com/movies/?page=intl&country=UK&id=mallcop.htm
  16. a et b http://www.the-numbers.com/movies/2009/MALCP.php
  17. (en) « Paul Blart : Mall Cop », sur The Numbers.com (consulté le 13 mars 2012).
  18. a et b « Awards for « Paul Blart: Mall Cop » (« Paul Blart, super vigile ») », sur IMDb (consulté le 29 mai 2013).

Liens externes[modifier | modifier le code]