Cathédrale Saint-Liboire de Paderborn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Haute Église Ste Marie, St Liboire et St Kilian
Cathédrale de Paderborn
Image illustrative de l'article Cathédrale Saint-Liboire de Paderborn
Présentation
Nom local Hohe Domkirche St. Maria, St. Liborius und St. Kilian - Paderborner Dom
Culte catholique romain
Type cathédrale
Rattachement archevêché de Paderborn (siège)
Début de la construction 799
Fin des travaux 1270
Style dominant roman (gothique)
Géographie
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Région Flag of North Rhine-Westphalia (state).svg Rhénanie-du-Nord-Westphalie
Département arrondissement de Paderborn
Commune Paderborn
Coordonnées 51° 43′ 08″ N 8° 45′ 19″ E / 51.718889, 8.75527851° 43′ 08″ Nord 8° 45′ 19″ Est / 51.718889, 8.755278  

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Haute Église Ste Marie, St Liboire et St Kilian Cathédrale de Paderborn

La cathédrale Saint-Liboire de Paderborn, de nom officiel "Haute Église Ste Marie, St Liboire et St Kilian", est une église catholique romaine de la ville de Paderborn ainsi que la cathédrale de l'archevêché de Paderborn, dans le land allemand de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Elle est nommée en l'honneur de l'évêque Liboire du Mans.

Patrons de la cathédrale[modifier | modifier le code]

Le premier saint patron de la ville, du diocèse et troisième Patron de la cathédrale est saint Liboire. Ses reliques furent apportées en 836 du Mans sous le règne de Louis le Pieux dans le cadre de translation de reliques habituel à cette époque. La population accueillit avec ferveur l'arrivée du groupe transportant les reliques. En souvenir de cet événement ont lieu tous les ans en juillet les fêtes de Saint Liboire.

Les deux autres saint-patrons de la cathédrale sont sainte Marie et saint Kilan.

Architecture et histoire[modifier | modifier le code]

La cathédrale imposante présente aujourd'hui vient essentiellement du XIIIe siècle. Elle se présente comme une église-halle à trois nefs avec double transept. Le puissant clocher roman dominant le centre-ville avec ses 93 mètres de hauteur, est typique du début du XIIIe siècle. Dans la crypte, une des plus grandes d'Allemagne, sont conservées les reliques de Saint-Liboire. Les ajouts et reconstructions postérieurs n'ont pas changé fondamentalement l'aspect général de l'édifice. En particulier, les restaurations et l'apport du baroque après la guerre de Trente Ans ainsi que la reconstruction après les bombardements de la Seconde Guerre mondiale.

Au nord de la cathédrale actuelle a été construit en 776 le "Karlsburg" avec le trône du roi au nord-ouest. C'est en ce lieu lors de la rencontre entre Charlemagne et le pape Léon III que fut créé en 799 le diocèse de Paderborn. Plus au nord, se trouve le bâtiment de Kaiserpfalz. À proximité de la cathédrale et sous ses murs, les fouilles archéologiques sont révélatrices des mille deux cents années d'histoire de la cathédrale.

La Bartholomäuskapelle (chapelle Saint-Barthélemy) consacrée en 1017 est aussi en lien avec la cathédrale. Elle est considérée comme la plus vieille des église-halles du nord des Alpes.

Quelques dizaines de mètres en contrebas nord de la cathédrale se trouvent les bassins des sources du Dielenpader et du Rothobornpader, deux des six bras des sources de la Pader qui sont à l'origine du nom de la ville de Paderborn.

Dimension de la cathédrale

  • longueur : 104 mètres
  • largeur (au niveau des transepts) : 52 mètres
  • largeur (au niveau des chapelles latérales) : 37 mètres
  • hauteur de la nef principale : 28 mètres
  • hauteur de la tour/clocher : 93 mètres

Éléments remarquables

Porche d'entrée et portail du paradis[modifier | modifier le code]

L'entrée principale

La cathédrale a une configuration de double chœur et ne possède donc pas d'entrée sur la façade ouest. C'est pourquoi on trouve sur le côté sud un porche d'entrée avec un tympan. L'ensemble aurait été construit dans le premier tiers du XIIIe siècle. Le porche qui était deux fois plus grand jusqu'en 1859 était utilisé comme salle de repos pour les pèlerins sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Il présente de fortes similitudes avec les porches d'églises françaises sur les chemins de Compostelle. Le groupe de statues dans l'entrée est très rare sous cette forme en Allemagne. C'est le plus grand portail roman en Westphalie. Il n'est pas construit selon un plan unitaire, mais commencé comme un pur portail de colonnes et achevé en portail figuratif sous l'influence des cathédrales gothiques françaises comme le prouvent les discordances de construction. Au milieu du tympan est représentée Marie mère de Dieu et reine du ciel. Dans un geste expressif, l'enfant se tourne vers sa mère par un mouvement du bras. Les restes de peinture montrent qu'au Moyen Âge, le groupe de sculpture était certainement peint.

La fenêtre des trois lièvres[modifier | modifier le code]

La fenêtre des trois lièvres
Der Hasen und der Löffel drei, und doch hat jeder Hase zwei.

Ce vers court et concis décrit peut-être le mieux le motif de la fenêtre des trois lièvres. L'œuvre créée au début du XVIe siècle du grès de Weser rouge montre trois lièvres bondissant disposés en rond. Elle se trouve sur le côté nord de la cour intérieure du cloître de la cathédrale et ne se remarque pas au premier regard. Cependant, ce motif des trois lièvres se retrouve ailleurs et en dehors de la culture chrétienne. La fenêtre est l'une des curiosités les plus connues de Paderborn et un vieux symbole de la ville. Dans des temps plus anciens, c'était un porte-bonheur que chaque artisan passant par Paderborn devait avoir vu.

Les cloches[modifier | modifier le code]

La sonnerie de la cathédrale se compose de six cloches en fonte coulées en 1951 à la fonderie de Bochum. La 'cloche de Liboire' est la plus grosse cloche de Paderborn. Elle fait aussi partie des plus grosses cloches en fonte qu'on peut entendre aujourd'hui.

Diamètre
(mm)
Poids
(kg)
Note
(16tel)
1 2345 4835 fa # 0 –3
2 1975 2800 la 0 ±0
3 1796 2230 si0 –1
4 1597 1570 do #1 –2
5 1350 940 mi1 –1
6 1185 620 fa #1 –1

Galerie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Heinz Bauer, Friedrich Gerhard Hohmann: Der Dom zu Paderborn. Bonifatius-Druckerei, Paderborn, 4., überarbeitete Auflage 1987, 1. Auflage 1968, ISBN 3870885297.
  • (de) Uwe Lobbedey: Der Dom zu Paderborn. Bonifatius-Druckerei, Paderborn 1984, ISBN 3870884231.
  • (de) Margarete Niggemeyer: Bilder und Botschaften – Der Dom zu Paderborn als Sehschule des Glaubens. Bonifatius-Druckerei, Paderborn 1996, ISBN 3870888814.

Liens externes[modifier | modifier le code]

(de) La cathédrale sur le site de l'archidiocèse de Paderborn

Sur les autres projets Wikimedia :