Organisation internationale de la vigne et du vin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV) a pris ce nom le qui se substitue à celui de l'Office International de la Vigne et du Vin. C'est une organisation internationale et intergouvernementale ayant une compétence scientifique et technique reconnue dans les domaines de la vigne, du vin, des boissons à base de vin, raisins de table, raisins secs et des autres produits de la vigne. L'OIV représente actuellement les intérêts de 45 États membres.

Histoire, origine[modifier | modifier le code]

L'OIV a été créée le 3 avril 2001 ; en remplacement de l'Office International du Vin créé le 29 novembre 1924 et devenu l'Office international de la Vigne et du Vin en 1958.

Présentation[modifier | modifier le code]

L'OIV se définit comme un organisme intergouvernemental à caractère scientifique et technique, de compétence reconnue dans le domaine de la vigne, du vin, des boissons à base de vin, des raisins de table, des raisins secs et des autres produits issus de la vigne, qui prend ses décisions sur la base du consensus.
Au 13 juin 2013, l'Organisation internationale de la vigne et du vin est composée de 45 États Membres. Le traité international du 3 avril 2001 permet également à certains territoires et organisations d'assister aux travaux de l'OIV en qualité d'observateurs. L'OIV est présidée depuis le 23 juin 2012 par Claudia Ines Quini (Argentine), assistée de deux vice-présidents : Yves Bénard et Monica Christmann.

Missions[modifier | modifier le code]

C'est un organisme qui s'est donné une mission d'audit et de conseil pour les différents acteurs des filières viti-vinicoles et notamment dans leurs activités normatives (normes, analyses physicochimiques ou analyses de qualité... qui sont l'objet d'une sous-Commission des méthodes d’analyse et d’appréciation des vins. Celle-ci produit des textes qui peuvent ensuite être approuvés par l’Assemblée générale.
Un règlement européen (aujourd'hui abrogé depuis la réforme de l'OCM-vin de juillet 2008) [1] de 1999 de l’Union européenne précisait qu'en l'absence de méthodes communautaires d’analyse retenues pour la détection et la quantification de substances recherchées (métaux lourds par exemple), les méthodes d’analyse reconnues par l’Assemblée générale de l' Office International de la Vigne et du Vin, et publiées par celui-ci, étaient applicables et obligatoires dans les États-membres.
Ces méthodes sont publiées et périodiquement mises à jour dans un Recueil[2].
Cet organisme oriente des travaux scientifiques et peut participer à la réglementation de ses membres dans le domaine viti-vinicole ou de la santé.

Selon son site internet, l'OIV a 3 grands objectifs :

  • aider à ses membres à mieux tenir compte des préoccupations des producteurs, des consommateurs et des autres acteurs de la filière vitivinicole ;
  • aider d'autres organisations internationales (intergouvernementales ou non-gouvernementales) en particulier si elles poursuivent des activités normatives ;
  • aider à harmoniser les pratiques et normes en cours dans le monde, et si nécessaire élaborer des normes internationales nouvelles, pour améliorer les produits vitivinicoles, leur commercialisation et la prise en compte des intérêts des consommateurs.

Membres[modifier | modifier le code]

Organisation internationale vigne vin 2011.svg

Observateurs[modifier | modifier le code]

AIDV - Association Internationale des Juristes du Droit de la vigne et du vin
Académie Internationale Amorim
AREV - Assemblée des Régions Européennes Viticoles
AUIV - Association Universitaire Internationale du Vin et des Produits de la Vigne
CERVIM - Centre de recherche d'études, et de valorisation de la viticulture de montagne
FIVS - Fédération Internationale des Vins et Spiritueux
OENOPPIA - Oenological Products and Practices International Association
UIOE - Union Internationale des Œnologues
VINOFED - Fédération Mondiale des Grands Concours Internationaux de Vins et Spiritueux
ASI - Association de la Sommellerie Internationale


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Règlement C.E. 1493/99, du Conseil du 14 mai 1999
  2. Recueil international des méthodes d'analyse - OIV: volume 1 et volume 2, fr, 321 pages, pdf ; recueil publié en 1962, réédité en 1965, en 1972, en 1978, en 1990, en 2000