Michel Saint-Denis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jacques Duchesne.

Michel Saint-Denis (Beauvais, 13 septembre 1897 - Londres, 31 juillet 1971), dit « Jacques Duchesne » durant la Seconde Guerre mondiale, est un acteur, metteur en scène, directeur de théâtre et professeur d'art dramatique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Neveu de Jacques Copeau, fondateur de Théâtre du Vieux Colombier, Michel Saint-Denis rejoint la troupe de son oncle en 1919. Secrétaire général du théâtre, il devient le bras-droit de Copeau. Il le suit à Pernand-Vergelesses en 1924, et dirige la troupe des Copiaus, qui devient en 1929, la Compagnie des Quinze à Paris. Il acquiert une dimension internationale, diffusant les idées de rénovation théâtrale de son oncle en Europe. Il donne des spectacles à Paris et dans de nombreuses villes européennes.

La compagnie présente :

La troupe comprend : Suzanne Bing, Marguerite Cavadaski, Marie-Hélène Dasté, Marie-Madeleine Gautier, Auguste Boverio, Jean Dasté, Aman Maistre et Jean Villard.

En 1935, à la dissolution de la troupe, il fonde à Londres une école d'art dramatique, le London Theatre Studio, où il mêle l'héritage de Copeau et les travaux de Stanislavski, et met en scène des auteurs russes tel que Tchekhov. Il croise Alec Guinness, Peter Ustinov, Michael Redgrave, John Gielgud et Laurence Olivier. Il codirige également à cette époque le Royal Shakespeare Company.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il dirige Radio Londres (équipe française de la BBC) sous le pseudonyme de Jacques Duchesne, en souvenir du Père Duchesne du temps de la Révolution Française. Il anime la chronique quotidienne Les Français parlent aux Français (1940-1944). En 1947, il fonde l’Old Vic Theatre Centre, qu'il dirige jusqu'à sa fermeture en 1952.

Il revient donc en France pour succéder en 1953à André Clavé à la tête du Centre dramatique de l'Est à Colmar, transféré à Strasbourg l'année suivante, où il crée l'École supérieure d'art dramatique (TNS), qu'il animera jusqu'en 1957. Il est aussi conseiller à la Comédie-Française.

Il se retire en 1957. En 1958-1959, il participe à la conception de l’École nationale de théâtre du Canada à Montréal, puis il collabore, en 1960, à la création de la Juilliard Drama Division, au cœur du Lincoln Center de New York, où il enseigne, et dont il reste le consultant-directeur conseil jusqu’en 1969. Membre de l’Institut International du Théâtre, il participe à de nombreux colloques sur le formation d’acteur dans différents pays. En 1962, il accepte pour trois ans la codirection de la Royal Shakespeare Company, avec Peter Brook et Peter Hall : il y crée un studio de formation et de recherche dramatique.

Il meurt à Londres le 31 juillet 1971 : d’importants hommages lui furent rendus dans le monde culturel anglo-saxon.[réf. nécessaire]

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]