Mark McGwire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Mark McGwire Baseball pictogram.svg
Mark McGwire on April 20, 2013.jpg
Dodgers de Los Angeles - No  12
Entraîneur des frappeurs,
Joueur de premier but
Frappeur droitier  Lanceur droitier
Premier match
22 août 1986
Dernier match
7 octobre 2001
Statistiques de joueur (1986-2001)
Matchs 1874
Coups sûrs 1626
Coups de circuit 583
Points 1167
Points produits 1414
Moyenne au bâton 0,263
Équipes

Joueur

Instructeur

Mark David McGwire est un ancien joueur de baseball américain, né le 1er octobre 1963 à Pomona en Californie, ayant joué aux ligues majeures de baseball entre 1986 et 2001 pour les Athletics d'Oakland et les Cardinals de Saint-Louis. Il était surnommé « Big Mac ».

En 1998, il bat un record de Roger Maris vieux de 37 ans en frappant 70 coups de circuit en une saison, une marque qui tiendra jusqu'en 2001. Il a terminé sa carrière avec 583 circuits mais a par la suite été éclaboussé par des allégations de dopage, qu'il confirma plusieurs années après sa retraite[1].

En 2013, il est instructeur des frappeurs des Dodgers de Los Angeles.

Carrière avec Oakland[modifier | modifier le code]

McGwire a commencé sa carrière avec les Athletics d'Oakland en 1986. Lors de sa première saison il a frappé 49 circuits et 116 points produits, et fut élu la recrue de l'année. 49 est le meilleur total par une recrue. Il a également fini 6e lors du vote pour le meilleur joueur. Son coéquipier José Canseco fut élu la recrue de l'année en 1986 et ensemble ils furent surnommés les « Bash Brothers ». McGwire a continué sa carrière avec 32, 33 et 39 circuits et est donc devenu le premier joueur à frapper au moins 30 circuits lors de ses 4 premières saisons. Mais en 1991 il a frappé 22 circuits mais seulement 75 points produits. Sa moyenne fut 0,201 et son gérant Tony La Russa l'a empêché de jouer la dernière partie de la saison pour que sa moyenne ne puisse pas tomber au-dessous de 0,200. Il est revenu en 1992 avec 41 circuits et 109 points produits avant de rater presque deux saisons et n'a frappé que 18 circuits en 74 parties en deux saisons alors qu'il fut blessé.

Carrière avec Saint-Louis[modifier | modifier le code]

Mark McGwire avec les Cardinals en 2001.

En 1997 McGwire fut transféré aux Cardinals. Il avait déjà frappé 34 circuits et a continué avec 24 circuits en 51 parties avec les Cardinals. Ses 58 circuits auraient égalé le record pour un droitier dans la Ligue américaine sauf qu'il fut transféré à une équipe dans la Ligue nationale.

La saison suivante, 1998 il a frappé 70 circuits. Il a rivalisé toute la saison avec Sammy Sosa qui lui-même a dépassé Roger Maris. Le 8 septembre il a frappé son 62e circuit pour battre le record de Roger Maris établi en 1961. Il avait déjà dépassé Hank Greenberg et Jimmie Foxx pour les droitier en frappant son 59e circuit. À la fin de la saison il avait frappé 70 circuits, 4 plus que le total de Sammy Sosa. À la fin de la saison, c'est Sosa qui fut élu le meilleur joueur des ligues majeures. Sosa avait une meilleure moyenne au bâton, plus de points marqués et plus de points produits.

Ils ont répété la bataille des cogneurs en 1999, McGwire a encore dépassé le palier de 60 avec 65 circuits, deux circuits d'avance sur Sosa. Il avait 147 points produits en 153 parties mais c'est Chipper Jones qui fut élu le meilleur joueur. McGwire a fini 5e mais a battu Sosa qui a fini 9e. McGwire fut encore blessé en 2000 et a raté la moitié de la saison, et après avoir frappé 0,189 en 2001 il a pris sa retraite.

Dopage[modifier | modifier le code]

En 2007 il a reçu 23,5 % des votes lors des élections pour entrer au Temple de la renommée du baseball, 75 % étant le palier nécessaire. José Canseco l'a cité dans son livre « Juiced: Wild Times, Rampant 'Roids, Smash Hits & How Baseball Got Big » comme l'un des joueurs qui a pris des produits dopants dans sa carrière.

Le 17 mars 2005 il est apparu devant la « United States House Committee on Oversight and Government Reform » qui lui a demandé s'il a pris des produits dopants. McGwire a refusé de répondre. Trois ans plus tard, en 2010, son nom apparaissait sur 23,7 % des bulletins de vote[2].

Les statistiques et accomplissements de McGwire sont équivalents à ceux de plusieurs membres du Temple de la renommée, mais l'idée que les rumeurs de dopage lui nuisent est largement répandue.

Le 11 janvier 2010, McGwire avoue avoir consommé des stéroïdes pendant une bonne partie de sa carrière[3]. Il dit en avoir consommé pour la première fois durant l'entre-saison 1989-1990, puis de façon plus régulière à partir de 1993[4], incluant sa saison record de 1998 où il avait établi un nouveau record de coups de circuit.

Ses aveux ne semblent pas améliorer ses chances d'entrer un jour à Cooperstown, puisqu'en janvier 2011, seulement 19,8 % des membres de l'Association des chroniqueurs de baseball d'Amérique inscrivent son nom sur les bulletins de vote lors de l'élection annuelle de nouveaux immortels[5]. Ses appuis stagnent à 19,5 % en 2012[6] et 20,7 % en 2013.

Instructeur[modifier | modifier le code]

Le 26 octobre 2009, McGwire a été nommé instructeur des frappeurs des Cardinals de Saint-Louis[7]. Après trois saisons, marquées par la conquête de la Série mondiale 2011 par Saint-Louis, McGwire quitte les Cards et accepte un poste similaire chez les Dodgers de Los Angeles en novembre 2012, peu après que ceux-ci aient congédié leur instructeur des frappeurs Dave Hansen[8].

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • 50 coups de circuit en 1996, 1997, 1998 et 1999
  • Recrue de l'année en 1987
  • 49 coups de circuit pendant sa première saison
  • Le premier joueur qui a frappé 70 coups de circuit en une saison
  • Meilleur total de coups de circuit pour un droitier (70 en 1998)
  • Élu 14 fois dans l'équipe des étoiles.
  • Membre de l'équipe du siècle

Statistiquement, McGwire a le meilleur ratio de présences au bâton et coups de circuit, un circuit toutes les 10,61 présences. Par contre, Babe Ruth qui détenait le record avant la carrière de McGwire a eu plus de 2000 présences de plus de McGwire, et 131 circuits de plus que McGwire. Il a frappé 0,300 deux fois en 16 saisons mais sa moyenne n'est que de 0,263, la moyenne de la Ligue étant environ de 0,266.

Notes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]