Cooperstown (New York)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cooperstown.
Cooperstown
Image illustrative de l'article Cooperstown (New York)
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau de l'État de New York New York
Comté Comté d'Otsego
Maire Jeff Katz
Démographie
Population 1 852 hab. (2010)
Géographie
Coordonnées 42° 41′ 50″ N 74° 55′ 37″ O / 42.697222, -74.92694442° 41′ 50″ Nord 74° 55′ 37″ Ouest / 42.697222, -74.926944  
Altitude 374 m
Divers
Fondation 1786
Localisation

Géolocalisation sur la carte : New York

Voir sur la carte administrative de New York
City locator 14.svg
Cooperstown

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Cooperstown

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Cooperstown
Liens
Site web http://www.cooperstownny.org

Cooperstown est une petite ville, chef-lieu du comté d'Otsego dans l'État de New York aux États-Unis. Au recensement de 2010, la population de Cooperstown se chiffrait à 1 852 âmes. Cooperstown fut fondée et baptisée par le Juge William Cooper, père de l'écrivain James Fenimore Cooper.

Cooperstown est surtout célèbre pour le Temple de la renommée du baseball qui a ouvert ses portes en 1939, au 62 Main Street. Selon la légende, c'est dans un pâturage de cette localité qu'un héros de la Guerre de Sécession, Abner Doubleday, aurait inventé le baseball en 1839. Cette « légende de Cooperstown » est toutefois remise en cause par les historiens du baseball dès 1909 et disparait progressivement des ouvrages d'histoire du baseball après la Seconde Guerre mondiale. Cooperstown est couramment utilisé par métonymie pour désigner le Temple de la renommée du baseball[1],[2].

Jumelage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bruce Sutter entre à CooperstownRéseau des sports, 30 juillet 2006.
  2. Goose par la grande porte, Radio-Canada, 8 janvier 2008.