Walter Johnson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Johnson.
Pix.gif Walter Johnson Baseball pictogram.svg
Walter Johnson.jpg
Senators de Washington
Lanceur partant
Frappeur Droitier  Lanceur Droitier
Premier match
2 août 1907
Dernier match
30 septembre 1927
Statistiques de joueur (1907-1927)
Matchs 802
Victoires-Défaites 417-279
Retraits sur des prises 3509
Sauvetages 34
Manches lancées 5914,6
Moyenne de points mérités 2,16
Premier match (manager)
17 avril 1929
Dernier match (manager)
4 août 1935
Statistiques de manager (1929-1935)
Victoires-Défaites 529-432
 % Victoires 0,550
Équipes

Joueur

Manager

Temple de la renommée du baseball
Élu en 1936


Walter Perry Johnson (né le 6 novembre 1887 à Humboldt, Kansas, décédé le 10 décembre 1946 à Washington DC) était un lanceur des Ligues majeures de baseball. Il a passé sa carrière avec les Senators de Washington. Il fut le premier lanceur à remporter plus de 300 victoires et à réussir plus de 3000 retraits sur les prises. Il est élu au Temple de la renommée du baseball en 1936. Il était aussi un bon frappeur, avec une moyenne au baton de 0,235 en carrière, et 255 points produits. Jonathan Richman lui a rendu hommage dans l'une de ses chansons.

Carrière[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Carte de 1909 de Walter Johnson

Natif du Kansas, Johnson passe son enfance en Californie. Il rejoint les rangs du baseball semi-professionnel en jouant pour 75 dollars par mois pour une petite formation de l'Idaho. Repéré par un recruteur, Walter Johnson est recruté en juillet 1907 par les Washington Senators. En raison de la claise de réserve, permettant aux franchises de conserver leurs joueurs à vie s'ils le désirent, Johnson pase l'intégralité de sa carrière de joueur chez les Senators, réputé pour sa médiocrité. Johnson devient ainsi, vingt ans durant, la figure emblématique de cette franchise. Il accumule toutes sortes de records et mène les Senators à la victoire en Séries mondiales en 1924.

Manager[modifier | modifier le code]

Devenu manager de Newark en ligues mineures en 1928, Johnson est nommé manager des Washington Senators en 1929. Il reste en poste quatre saisons, obtenant des résultats prometteurs : les Senators deuxièmes en Ligue américaine en 1930 puis troisièmes en 1931 et 1932.

Johnson est nommé manager des Cleveland Indians le 9 juin 1933 en remplacement de Roger Peckinpaugh. Il connaît des difficultés avec les joueurs, les médias et les fans qui obtiennent finalement son licenciement le 4 août 1935. Les Indians restaient sur une triste série de 23 défaites en 32 matches. Quelques semaines plus tard, Walter Johnson est élu au Temple de la renommée du baseball.

Johnson devient commentateur de match pour la radio à Washington à partir de 1936 puis tente, sans succès, d'être élu au Congrès. Il se retire ensuite dans sa ferme du Maryland et meurt le 10 décembre 1946 à Washington DC, à 59 ans, d'une tumeur au cerveau.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Classements et honneurs[modifier | modifier le code]

Pendant ses 21 saisons, il a gagné au moins 20 parties 12 fois, dont 33 victoires en 1912 et 36 victoires en 1913. Ses 417 victoires le place 2e de l'histoire de la Ligue majeure (après Cy Young) et le meilleur total de victoires pour un lanceur avec une seule équipe. Il a aussi enregistré 110 blanchissages (un match complet où les frappeurs ne marquent aucun point) ce qui le place premier de l'histoire de la ligue majeure. Ses 3508 retraits sur les prises était le meilleur total de la Ligue majeure jusqu'au moment que Nolan Ryan l'a dépassé en 1983. Au bâton il a enregistré 547 coups sûrs, 255 points produits et 241 points pendant ses 21 saisons.

  • 417 victoires (2e)
  • 279 défaites (4e)
  • 531 parties complètes (4e)
  • 110 blanchissages (1er)
  • 5914,1 Manches lancées (3e)
  • Moyenne de points mérités: 2,17 (7e)
  • Champion du monde avec les Nationals (1924, 1925)
  • Élu le meilleur joueur des ligues majeures (1913, 1924)
  • Élu au temple de la renommée du baseball en 1936

Statistiques en saison régulière[modifier | modifier le code]

Frappeur

Parties AB H 2B 3B HR R RBI BB SO AVG OBP SLG OPS
933 2324 547 94 41 24 241 255 110 251 0,235 0,266 0,342 0,608

Lanceur

W L  % GP GS CG SH SV IP BB SO ERA WHIP
417 279 0,599 802 666 531 110 34 5914,1 1363 3508 2,17 1,06

Notes et références[modifier | modifier le code]


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Roger Treat, Walter Johnson, King of the Pitchers, 1948
  • (en) Henry W. Thomas, Walter Johnson: Baseball's Big Train, Washington D.C., Phenom Press, 1995
  • (en) Jack Kavanagh, Walter Johnson: A Life, Diamond Communications, 2003

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :