Moyenne au bâton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le baseball. Pour le cricket, voir Moyenne à la batte (cricket).

La moyenne au bâton (ou moyenne à la batte, en anglais : batting average) est une statistique pour évaluer les frappeurs de baseball.

Baseball[modifier | modifier le code]

La moyenne est calculée en divisant le nombre de coups sûrs par le nombre de présences au bâton. La formule se présente comme suit :

\mathrm{Moyenne~au~b\hat{a}ton} = \frac{\mathrm{Coups~s\hat{u}rs}}{\mathrm{Pr\acute{e}sences~au~b\hat{a}ton}}

Signification[modifier | modifier le code]

La moyenne au bâton indique le nombre de fois qu'un frappeur atteint les buts avec un coup sûr. Elle est écrite en anglais avec un point (.301) mais en français avec une virgule (,301). La moyenne des Ligues majeures s'élève à ,253 en 2013 pour tous les frappeurs de toutes les équipes[1]. Cette moyenne de la ligue, qui a varié selon les époques, est en constante régression depuis 2006 et a perdu environ un 15e millième de point (,015) au cours des 20 dernières années[1]. Elle a déjà été aussi basse que ,237 en 1968, saison surnommée « l'Année du lanceur », et était supérieure à ,290 dans les années 1920[1].

Une moyenne supérieure à ,300 est considérée comme excellente.

Historiquement les moyennes ont baissé, et ce bien avant la régression observée au début du XXIe siècle : des moyennes en carrière supérieures à ,330 sont relativement communes pour les joueurs ayant évolué avant 1940. Des 24 joueurs ayant une moyenne supérieure en carrière à ,330, 22 ont joué leur premier match avant cette date. Depuis 1940, la meilleure moyenne est détenue par Ted Williams qui fut également le dernier joueur ayant dépassé ,400 en une saison (,406 en 1941). La meilleure moyenne depuis 1960 est détenue par Tony Gwynn[2] (,338 de 1982 à 2001[3]. Ty Cobb tient le record pour la moyenne au bâton en carrière : ,367 entre 1905 et 1928. Le joueur s'étant classé annuellement premier pour la moyenne au bâton dans la Ligue nationale et la Ligue américaine remporte le championnat des frappeurs, mais pour s'y qualifier il doit avoir 3,1 passages au bâton par match, en moyenne, soit 502 passages au bâton en une saison de 162 parties. La pire moyenne pour les joueurs comptant ce minimum d'apparitions est ,170 par Bill Bergen (1901-1911). Une moyenne au bâton annuelle inférieure à ,200 est considérée particulièrement médiocre et on y réfère parfois en disant que le joueur frappe sous la ligne de Mendoza.

Classement des meilleures moyennes en carrière[modifier | modifier le code]

Un minimum de 3000 présences au bâton officielles[4]

Position Joueur Moyenne Équipes Années
1 Ty Cobb ,367 Tigers de Détroit, Athletics de Philadelphie 1905-1928
2 Rogers Hornsby ,358 Cardinals de Saint-Louis, Giants de New York, Braves de Boston, Cubs de Chicago, Browns de Saint-Louis 1915-1937
3 Shoeless Joe Jackson ,355 Athletics de Philadelphie, Naps de ClevelandIndians de Cleveland, White Sox de Chicago 1908-1920
4 Lefty O'Doul ,349 Yankees de New York, Red Sox de Boston, Giants de New York, Phillies de Philadelphie, Robins de Brooklyn, Dodgers de Brooklyn 1919-1920, 1922-1923, 1928-1934
5 Ed Delahanty ,345 Phillies de Philadelphie, Infants de Cleveland, Senators de Washington 1888-1903
6 Tris Speaker ,344 Americans de Boston, Red Sox de Boston, Indians de Cleveland, Senators de Washington, Athletics de Philadelphie 1907-1928
7 Billy Hamilton ,344 Cowboys de Kansas City (AA), Phillies de Philadelphie, Beaneaters de Boston 1888-1901
7 Ted Williams ,344 Red Sox de Boston 1939-1941, 1946-1960
9 Dan Brouthers ,342 Trojans de Troy, Bisons de Buffalo, Wolverines de Détroit, Beaneaters de Boston, Reds de Boston, Grooms de Brooklyn, Orioles de Baltimore (XIXe siècle), Colonels de LouisvillePhillies de Philadelphie, Giants de New York 1879-1896, 1904
9 Babe Ruth ,342 Red Sox de Boston, Yankees de New York, Braves de Boston 1914-1935

Joueurs en activité[modifier | modifier le code]

Un minimum de 3 000 présences au bâton officielles, après la saison 2014[5] :

Position Joueur Moyenne Équipes Années
1 Miguel Cabrera ,320 Marlins de la Floride, Tigers de Détroit Depuis 2003
2 Joe Mauer ,318 Twins du Minnesota Depuis 2004
3 Ichirō Suzuki ,317 Mariners de Seattle, Yankees de New York Depuis 2001
4 Albert Pujols ,317 Cardinals de Saint-Louis, Angels de Los Angeles Depuis 2001
5 Joey Votto ,310 Reds de Cincinnati Depuis 2007
6 Robinson Canó ,309 Yankees de New YorkMariners de Seattle Depuis 2005
7 Matt Holliday ,307 Rockies du ColoradoAthletics d'Oakland, Cardinals de Saint-Louis Depuis 2004
8 Ryan Braun ,306 Brewers de Milwaukee Depuis 2007
9 Víctor Martínez ,306 Indians de Cleveland, Red Sox de Boston, Tigers de Détroit Depuis 2002
10 Hanley Ramírez ,300 Red Sox de BostonMarlins de Miami, Dodgers de Los Angeles Depuis 2005

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) League by League Totals for Batting Average, Baseball-Almanac.com. Consulté le 6 octobre 2014.
  2. (en) Hall of Famer Gwynn passes away at 54, Barry M. Bloom / MLB.com, 16 juin 2014.
  3. (en) Statistiques de Tony Gwynn, baseball-reference.com.
  4. (en) Career Leaders & Records for Batting Average, baseball-reference.com. Consulté le 6 octobre 2014.
  5. (en) Active Leaders & Records for Batting Average, baseball-reference.com. Consulté le 6 octobre 2014.