1652

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Années :
1649 1650 1651  1652  1653 1654 1655

Décennies :
1620 1630 1640  1650  1660 1670 1680
Siècles :
XVIe siècle  XVIIe siècle  XVIIIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies thématiques :
Architecture Littérature Musique classique Science Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Cette page concerne l'année 1652 du calendrier grégorien.

Événements[modifier | modifier le code]

6 avril : Arrivée de Jan van Riebeeck, peinture de Charles Bell
  • 24 mars : attaque d'Achansk par les Mandchous, premier affrontement russo-chinois sur l’Amour à la suite de la campagne de Yerofey Khabarov (1649-1651)[1].
  • 6 avril : les Hollandais fondent la colonie du Cap en Afrique du Sud pour la Compagnie néerlandaise des Indes orientales[2].
    • Deux cents Hollandais conduits par Jan van Riebeeck s’installent au Cap. À l’abri d’un fort, ils cultivent des céréales et introduisent le cheval. Les habitants du Cap et de ses environs immédiats se donnent le nom de free burghers (bourgeois libre). La Compagnie mère exerce un strict monopole sur les échanges, mais les colons instaurent une vie patriarcale et biblique, se donnant le nom de peuple paysan pour fuir la civilisation mercantile, les Boers. Les rapports entre les Boers, les Hottentots, les Xhosas et les Cafres sont mauvais, les derniers n’obéissant pas aux mêmes lois sur l’échange et la propriété. Pour les Hottentots, la terre n’appartient à personne, et on ne saurait la « défendre » par une palissade. Pour les Xhosas, une vache ne peut être échangée contre un objet inanimé. L’usage est de restituer, dans l’échange, un des rejetons de la femelle, la vache servant de gage. Se procurant ainsi des bêtes auprès des Xhosas, les Boers sont surpris et furieux de les voir disparaître, enlevées dès qu’elles ont mis bas.
  • 18 mai : l'état de Rhode Island adopte une loi pour interdire l'esclavage, la première en Amérique du Nord[3] ; les négociants de Providence et de Newport continuent le commerce des esclaves avec d'autres colonies.
  • 7 août[4] : reprise de Guilin aux Mandchous par le général Li Dingguo pour les Ming du sud. Il contrôle la région du Guangxi pendant 5 ans[5].


  • Le sultan d’Oman ibn Saïf aide Zanzibar et Pemba dans une révolte contre les Portugais[7]. Sa flotte attaque les comptoirs portugais de Pate et de Zanzibar.
  • Début du règne de Kaladjan Coulibaly (royaume bambara de Ségou) jusqu'en 1682[8].
  • Mozambique : le monomotapa (Karanga) Mavoura Mhandé se convertit au catholicisme, mais sa puissance décline, car ses vassaux se détachent peu à peu de lui. Sous le règne de son successeur Siti Karurukumusapa (1652-1666), qui prend le nom de Dom Domingos après son baptême, la situation devient critique pour les Portugais[9].
  • Fondation d'Irkoutsk en Sibérie par le cosaque Ivan Pokhabov[10].
  • Rébellions contre le quitrent, rentes perpétuelles dues au seigneur, dans le Maryland (cinq entre 1652 et 1689)[11].

Europe[modifier | modifier le code]

2 juin : massacre des captif polonais après la bataille de Batoh.
Combat naval pendant la Première Guerre anglo-hollandaise, toile d'Abraham Willaerts


  • Oukase élargissant le recrutement militaire à de nouvelles catégories sociales en Russie[27].

France[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1652 en France.

Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

Présentation au Temple, toile de Le Sueur.

Naissances en 1652[modifier | modifier le code]

  • 7 avril : Lorenzo Corsini, futur pape sous le nom de Clément XII, en latin Clemens duodecimus, à Florence.

Décès en 1652[modifier | modifier le code]

  • 13 mars : Claude Bouthillier, qui avait été surintendant des finances sous Louis XIII, époux ce Marie de Bragelogne, ou Bragelonne.
  • 8 juillet : Mme de Rhodes qui aurait été indisposée en apprenant le péril auquel était exposé son beau-père, le maréchal de L'Hospital à la journée des pailles.
  • 18 juillet : Paolo Mancini, un neveu de Mazarin en qui celui-ci plaçait beaucoup d'espoir est blessé à mort, le 2, à la bataille de la porte Saint-Antoine.
  • 30 juillet : Le duc de Nemours, tué en duel par son beau-frère, le duc de Beaufort.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) W. Bruce Lincoln, The Conquest of a Continent: Siberia and the Russians, Cornell University Press,‎ 1994, 2007 reissue, 1e éd., poche (ISBN 978-0-8014-8922-8, LCCN 2007280298, lire en ligne), p. 69
  2. Myriam Houssay-Holzschuch, Le Cap, ville sud-africaine : ville blanche, vies noires, Éditions L'Harmattan,‎ 1999 (ISBN 9782738484567, présentation en ligne)
  3. William Hendry Stowell, The Eclectic review, vol. 14, Londres, Jackson and Walford,‎ 1835 (présentation en ligne)
  4. Frederic E. Wakeman, The great enterprise : the Manchu reconstruction of imperial order in seventeenth-century China, vol. 2, University of California Press,‎ 1985 (ISBN 9780520048041, présentation en ligne)
  5. Willard J. Peterson, The Cambridge History of China, vol. 9, Cambridge University Press,‎ 2002 (ISBN 9780521243346, présentation en ligne)
  6. Agricole Joseph François Xavier Pierre Esprit Simon Paul Antoine Fortia d'Urban, David Bailie Warden, Jean Baptiste Pierre Jullien de Courcelles, L'Art de vérifier les dates depuis l'année 1770 jusqu'à nos jours, vol. 17, Paris, Arthus-Bertrand, Treuttel et Würtz,‎ 1842 (présentation en ligne)
  7. Bethwell Allan Ogot, Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique du XVIe au XVIIIe siècle, vol. 5, UNESCO,‎ 1998 (ISBN 9782708706460, présentation en ligne)
  8. Jean Jolly, Histoire du continent africain : du XVIIe siècle à 1939, vol. 2, Éditions L'Harmattan,‎ 1996 (ISBN 9782738446886, présentation en ligne)
  9. Jean Jolly, Histoire du continent africain : de la préhistoire à 1600, vol. 1, Éditions L'Harmattan,‎ 1996 (ISBN 9782738446886, présentation en ligne)
  10. Laurent Touchart, Le lac Baïkal, Éditions L'Harmattan,‎ 1998 (ISBN 9782738464118, présentation en ligne)
  11. Marshall Smelser, An outline of American Colonial and Revolutionary history, Barnes & Noble,‎ 1950 (présentation en ligne)
  12. Samuel Rawson Gardiner, History of the Commonwealth and Protectorate 1649-1660, vol. 2, Longmans, Green,‎ 1894 (présentation en ligne)
  13. Guiseppe de Novaes, Elementi della storia de'sommi pontefici da San Pietro, sino al Pio papa VII, vol. 11, Rome, Bourlié,‎ 1822 (présentation en ligne)
  14. Francis Ludwig Carsten, The New Cambridge Modern History : The Ascendancy of France, 1648-88, vol. 5, CUP Archive,‎ 1961 (ISBN 9780521045445, présentation en ligne)
  15. John Graham, Annals of Ireland : ecclesiastical, civil and military, from the 19th of March, 1535, to the 12th of July, 1691, Printed by G. Sidney,‎ 1819 (présentation en ligne)
  16. a, b, c et d Maximilian Samson Friedrich Schöll, Cours d'histoire des états européens depuis le bouleversement de l'Empire romain d'Occident jusqu'en 1789, Gide, fils,‎ 1832 (présentation en ligne)
  17. a et b André Van Hasselt, L'univers : Belgique et Hollande, vol. 29, Firmin Didot,‎ 1844 (présentation en ligne)
  18. Pink Dandelion, The Quakers: A Very Short Introduction, Oxford University Press,‎ 2008 (ISBN 9780199206797, présentation en ligne)
  19. Léonard Chodźko, Histoire populaire de la Pologne, Collection G. Barba,‎ 1864 (présentation en ligne)
  20. Kazimierz Waliszewski, op. cit, p. 339.
  21. a, b et c Spencer Tucker, A global chronology of conflict : from the ancient world to the modern Middle East, vol. 2, ABC-CLIO,‎ 2009 (présentation en ligne)
  22. Daniel H., A History of Russian Christianity : the Patriarchal Era Through Tsar Peter the Great 1586 to 1725, vol. 2, Algora Publishing,‎ 2005 (ISBN 9780875863467, présentation en ligne)
  23. Raphaël Carrasco, Claudette Dérozier, Annie Molinié-Bertrand, Histoire et civilisation de l'Espagne classique : 1492-1808, Nathan,‎ 2001 (ISBN 9782091911526, présentation en ligne)
  24. John Lingard, Roujoux, Histoire d' Angleterre, vol. 3, Paris, Parent-Desbarres,‎ 1845 (présentation en ligne)
  25. Guillaume de Vauldoncourt, Journal des sciences militaires des armées de terre et de mer, vol. 3, Coniam,‎ 1826 (présentation en ligne)
  26. Ignácio Ruiz Rodríguez, Don Juan José de Austria en la Monarquía Hispánica : Entre la Política, el Poder y la Intriga, Librería-Editorial Dykinson,‎ 2007 (ISBN 9788498490299, présentation en ligne)
  27. Kazimierz Waliszewski, Les origines de la Russie moderne : le berceau d'une dynastie, les premiers Romanov, 1613-1682, Plon-Nourrit et cie,‎ 1909 (présentation en ligne)
  28. Jean François Mimaut, Histoire de Sardaigne, Blaise,‎ 1825 (présentation en ligne)
  29. Katia Béguin, Les princes de Condé: rebelles, courtisans et mécènes dans la France du Grand Siècle, Éditions Champ Vallon,‎ 1999 (ISBN 9782876732773, présentation en ligne)
  30. a, b, c, d, e, f, g, h et i Maximilian Samson Friedrich Schöll, op. cit, p. 305-333.
  31. Luc-Normand Tellier, Face aux Colbert : les Le Tellier, Vauban, Turgot- et l'avènement du libéralisme, PUQ,‎ 1987 (ISBN 978-2-7605-0461-5, présentation en ligne)
  32. Douët d'Arcq, Registres de l'hôtel de ville de Paris pendant la Fronde, Renouard,‎ 1847 (présentation en ligne)
  33. Pierre Blet, Le Clergé de France et la monarchie, vol. 1, Gregorian&Biblical BookShop,‎ 1959 (présentation en ligne)
  34. a et b Hubert Carrier, Presse de la Fronde : Les Mazarinades, Librairie Droz (ISBN 9782600034395, présentation en ligne)
  35. a et b Yves Durand, Jean-Pierre Bardet et Michel Vergé-Franceschi, État et société en France aux XVIIe et XVIIIe siècles, Presses Paris Sorbonne,‎ 2000 (ISBN 9782840501510, lire en ligne)
  36. J. C. L. Simonde de Sismondi, Histoire des Français, vol. 24, Paris, Treuttel et Würtz,‎ 1840 (présentation en ligne)
  37. Saint-Simon, Mémoire (1691-1701), tome I, Éditions de la Pléiade-Gallimard, 1983, p. 70