Marie de Clèves (1426-1487)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marie de Clèves.

Marie de Clèves (19 septembre 1426 - 23 août 1487) était la fille de Adolphe Ier de Clèves (Adolphe IV de La Marck), duc de Clèves et de Marie de Bourgogne, elle-même fille de Jean sans Peur, duc de Bourgogne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marie de Clèves joua un rôle important de mécène en faisant transcrire les ballades et rondeaux de son époux, ainsi que de quelques amis, dans un manuscrit conservé à la Bibliothèque Inguimbertine de Carpentras (ms. 375). Elle est elle-même l'auteur de quelques poésies, dont subsistent deux rondeaux : En la Forest de longue actente[1], L'habit le moine ne fait[2].

Alors âgée de 14 ans, elle devient duchesse d'Orléans en épousant en 1440 le duc Charles d'Orléans avec qui elle aura :

Ses lieux de résidence les plus habituels étaient Blois et Chauny (Aisne), où elle mourut.

Marie de Clèves avait une bibliothèque de livres enluminés, parmi ceux-ci un Livre d'heures commandé à Jean Fouquet[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • René de Maulde La Clavière, « La mère de Louis XII : Marie de Clèves, duchesse d'Orléans », Revue historique, 1888, t. 36, p. 81-112 disponible sur Gallica.
  • Catherine M. Müller, « Marie de Clèves, poétesse et mécène du XVe siècle », Moyen français, vol. 48, 2001, p. 57-76. [résumé en ligne]
  • Gert Pinkernell, François Villon : biographie critique et autres études, Universitätsverlag C. Winter, Heidelberg, 2002, p. 164 sv
  • Elizabeth Gonzalez, Un prince en son hôtel : les serviteurs des ducs d'Orléans au XVe siècle, Publications de la Sorbonne, 2004

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. disponible sur Gallica
  2. [lire en ligne]
  3. Chronologie de Fouquet, 1472