1122

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Années :
1119 1120 1121  1122  1123 1124 1125

Décennies :
1090 1100 1110  1120  1130 1140 1150
Siècles :
XIe siècle  XIIe siècle  XIIIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies thématiques :
Croisades


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Cette page concerne l'année 1122 du calendrier julien.

Événements[modifier | modifier le code]

Asie[modifier | modifier le code]

Agouda (en), empereur des Jin, vers 1123.
  • Juin, Chine : une armée song de 150 000 hommes, dirigée par le général Tong Guan, marche vers le Nord contre les Kitan ; mais les deux colonnes sont rapidement battues, et l’empereur Song Huizong ordonne la retraite. Une seconde offensive est lancée en août et deux préfectures kitans se rendent[2]. De leur côté les Jürchen (Jin), alliés aux Song, se sont emparés de Shangjing, la capitale suprême des Liao en 1120 et de Zhongjing, leur capitale centrale en 1122. L’empereur Liao Tianzuo fuit de la capitale du sud, Yanjing, vers l’ouest[3].
  • Novembre : les forces chinoises de la dynastie Song (200 000 hommes) attaquent Yanjing (aujourd’hui Pékin), la capitale méridionale des Liao ; la ville est rapidement prise mais les Kitan, retranchés dans la cité intérieure, résistent et les Song doivent se retirer sous la menace de l’intervention d’une armée de secours ; tombés dans une embuscade dans leur retraite, ils subissent de lourdes pertes. Après son échec, le général Tong Guan sollicite l’aide du roi Jin, Aguda. En janvier 1123, les Jürchen prennent la ville[2].

Europe[modifier | modifier le code]

  • 8 août : le doge de Venise Domenico Michele quitte la ville à la tête de la flotte pour l’île de Corfou après avoir fait escale en Dalmatie pour recruter des troupes[9]. Il assiège la capitale pendant l’automne 1122 et l’hiver 1123 sans réussir à s’en emparer[13]. Début d’une guerre entre Byzance et Venise (fin en 1126). Jean II Comnène, qui voulait supprimer les privilèges commerciaux de Venise doit y renoncer face à la supériorité de la flotte vénitienne.
  • 23 septembre : le concordat de Worms, signé entre Henri V et le pape Calixte II, met fin à la Querelle des Investitures entre Église et États au profit de la papauté[16]. L’empereur renonce à l’investiture spirituelle par la crosse et l’anneau et respecte la libre élection des évêques et abbés. Il obtient la présidence de ces élections et de donner ensuite une investiture par le sceptre par laquelle il remet les biens et les fonctions politiques au nouvel évêque, suivie d’un serment de fidélité.

Naissances en 1122[modifier | modifier le code]

Décès en 1122[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nodar Assatiani, Alexandre Bendianachvili, Histoire de la Géorgie, Éditions L'Harmattan,‎ 1998 (ISBN 9782296355439, présentation en ligne)
  2. a et b Peter Lorge, War, Politics and Society in Early Modern China, 900-1795, Routledge,‎ 2006 (ISBN 9781134372867, présentation en ligne)
  3. Tan Koon San, Dynastic China : An Elementary History, The Other Press,‎ 2014 (ISBN 9789839541885, présentation en ligne)
  4. Matthieu d'Edesse, Édouard Dulaurier, Récit de la première croisade, Benjamin Duprat,‎ 1850 (présentation en ligne)
  5. Ephrem-Isa Yousif, Les syriaques racontent les croisades, Éditions L'Harmattan (ISBN 9782296590748, présentation en ligne)
  6. Antoine Martial Le Fèvre, Calendrier historique et chronologique de l'église de Paris…, Paris, Herissant,‎ 1747 (présentation en ligne)
  7. Eric Bournazel, Louis VI le Gros, Fayard,‎ 2007 (ISBN 9782213648224, présentation en ligne)
  8. René Grousset (1885-1952), [PDF] « L'empire des steppes, Attila, Gengis-Khan, Tamerlan », Payot, Paris,‎ quatrième édition : 1965, première édition : 1938, p. 237
  9. a et b Eduard von Muralt, Essai de chronographie byzantine 1057-1453, vol. 1, Eggers et Cie,‎ 1871 (présentation en ligne)
  10. Ferdinand Chalandon, Jean II Comnène, Paris, Picard,‎ 1912 (présentation en ligne)
  11. Jean-Claude Cheynet, Jean-François Vannier, Études prosopographiques, Publications de la Sorbonne,‎ 1986 (ISBN 9782859441104, présentation en ligne)
  12. Barroso da Fonte, Afonso Henriques : português de Guimarães, Cidade Berço,‎ 1994 (présentation en ligne)
  13. Mihai Berza, Eugen Stănescu, Actes du XIVe Congrès international des études byzantines. Bucarest, 6-12 septembre 1971, vol. 3, Editura Academiei Republicii Socialiste România,‎ 1976 (présentation en ligne)
  14. Henry Arbois de Jubainville, Léon Pigeotte, Auguste Longnon, Histoire des ducs et des comtes de Champagne, vol. 2, A. Durand,‎ 1860 (présentation en ligne)
  15. Achille François Jouffroy d'Abbans, Dictionnaire des inventions et découvertes anciennes et modernes, Publié par l'abbé Migne,‎ 1854 (présentation en ligne)
  16. Heinrich Joseph Wetzer, Benedikt Welte, Isidore Goschler, Dictionnaire encyclopédique de la théologie catholique, Gaume et J. Duprey,‎ 1861 (présentation en ligne)
  17. Antoine Isaac Silvestre de Sacy, Joseph Toussaint Reinaud, Joseph Derenbourg, Les séances de Hariri publiées en arabe avec un commentaire choisi, Imprimerie royale,‎ 1853 (présentation en ligne)