Lihus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lihus
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Oise
Arrondissement Beauvais
Canton Marseille-en-Beauvaisis
Intercommunalité Communauté de communes de la Picardie Verte
Maire
Mandat
Thierry Levasseur
2014-2020
Code postal 60360
Code commune 60365
Démographie
Population
municipale
386 hab. (2011)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 36′ 21″ N 2° 02′ 42″ E / 49.6058, 2.04549° 36′ 21″ Nord 2° 02′ 42″ Est / 49.6058, 2.045  
Altitude Min. 134 m – Max. 195 m
Superficie 16,03 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lihus

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lihus

Lihus est une commune française située dans le département de l'Oise en région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attesté sous les formes Lyhus 1035, Lehutz en 1146, Lihuis en 1155, Lehus en 1172, Liehuez en 1189, Lius en 1252, Lihus en Beauvoisis en 1456, Lihu en 1667, Lihus-le-Grand dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, par opposition à Lihus-le-Petit (aujourd'hui écart sur le territoire de la commune)[1],[2].

Il s'agit vraisemblablement d'un composé avec l'appellatif germanique (saxon ou franc) hus, maison (cf. vieil anglais hūs, mod. house; vieux haut allemand hus, mod. Haus) précédé d'un élément indéterminé[3]. Pourtant, Ernest Nègre[4] explique l'ensemble par le nom de personne germanique Leduis[5], qui serait devenu Lihuis, par lénition du [d] intervocalique. Si cette hypothèse est possible phonétiquement, elle n'est pas confortées les formes les plus anciennement connues : Lyhus en 1035, Lehutz en 1146 et la forme contemporaine Lihus.

On peut analyser le premier élément de manière conjecturelle comme le germanique hlîth, pente. La signification serait donc « maison sur la pente ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Lihus est une seigneurie très ancienne, et était déjà une paroisse avant le XIe siècle. Au XIIe siècle, les habitants utilisaient le moulin d'Achy qui était réservé aux communes de Polhoy, Achy, et Lihus. Ce moulin existe toujours.

En 1373, le chanoine de Beauvais était seigneur de Lihus, il était également seigneur de douze autres fiefs.

En 1659, Adrien Hanivel de Mannevillette achète à Nicolas Alexandre (comte de Gouffier, marquis de Crèvecœur et baron de Engoudessen), la terre et le marquisat de Crèvecœur, et la seigneurie de Lihus.

En 1701 la fille du comte de Mannevillette, la comtesse de Clermont Tonnerre, hérite avec sa mère du comté. La comtesse de Mannevillette décedera à l'âge de 98 ans. Les comtes de Mannevillette sont inhumés dans la chapelle du château de Crèvecœur. La comtesse de Clermont Tonnerre vend les terres de la seigneurie de Mannevillette à Jean Baptiste d'Apres de Blangie.

Le titre de comte de Mannevillette est transmis à la maison de Clermont-Tonnerre et plus tard à celle de la Rochefoucauld-Liancourt jusqu'à la Révolution. À partir de 1686, la famille Chrestien de Poly et de Lihus est seigneur de Lihus jusqu'à la Révolution. elle restera à la tête de la commune de Lihus de la Révolution à 1930, soit 140 ans environ.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  mars 2001 André Pecquet    
mars 2001 27 novembre 2011[6],[7] Bernadette Évra   Cadre à France Télécom.
Décédée en fonction
18 janvier 2012[8] en cours
(au 10 septembre 2014)
Thierry Levasseur   Chargé d'affaires dans une entreprise du bâtiment
Réélu pour le mandat 2014-2020[9]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 386 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 068 1 026 1 031 1 026 1 088 1 057 1 034 1 030 981
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
907 860 762 710 701 630 644 605 597
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
531 523 495 390 410 342 351 361 338
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
328 342 310 296 322 309 351 363 375
2011 - - - - - - - -
386 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2004.)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (21,4 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (17,5 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,4 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49,6 % d’hommes (0 à 14 ans = 22,4 %, 15 à 29 ans = 13,8 %, 30 à 44 ans = 23 %, 45 à 59 ans = 19 %, plus de 60 ans = 21,9 %) ;
  • 50,4 % de femmes (0 à 14 ans = 19,8 %, 15 à 29 ans = 19,2 %, 30 à 44 ans = 23,2 %, 45 à 59 ans = 16,9 %, plus de 60 ans = 20,9 %).
Pyramide des âges à Lihus en 2007 en pourcentage[11]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
0,6 
7,5 
75 à 89 ans
6,2 
14,4 
60 à 74 ans
14,1 
19,0 
45 à 59 ans
16,9 
23,0 
30 à 44 ans
23,2 
13,8 
15 à 29 ans
19,2 
22,4 
0 à 14 ans
19,8 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[12]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église du XIIIe siècle, Notre-Dame de Lihus est le seul édifice de cette époque, avec Saint Aubin de Sommereux, entièrement conservé dans le Nord Ouest de l'Oise[13].
    Sa cloche de 1416 est classée monument historique[14]
  • Château du XVIIIe siècle, construction arrêtée par fait de révolution (propriété privée)

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Adrien Hanivel de Mannevillette : En 1662, il est constitué capitaine des chasses dans le beauvaisis. Le 15 juin 1677, le roi lui accorde de nouvelles lettres patentes par lesquelles les terres de la seigneurie de Lihus sont érigées en comté sous le nom de Mannevillette.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Librairie Guénégaud, 1979.
  2. [1]
  3. A. Dauzat et Ch. Rostaing, op. cit., expliquent hus, par le norrois hús, maison également. Cependant Lihus est situé en dehors de la zone d'implantation des toponymes normands, qui ne s'étend jamais au-delà des frontières actuelles de la Normandie (Haute et Basse). Certes, on trouve bien un le Becquet (du norrois bekkr, ruisseau), près de Beauvais ou un La Londe (du norrois lundr, bois) dans le Maine, mais ces termes ont été intégrés dans le dialecte normand et faisaient encore sens à la fin du Moyen Âge. Ils expliquent l'élément Li- par le nom de personne germanique Liut [?].
  4. Toponymie générale de la France, Volume II, Librairie Droz 1990. p. 850.
  5. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, Volume II, Librairie Droz 1990. p. 850.
  6. Le maire sortant a été réélu au terme des élections municipales de 2008. Source : Hebdomadaire Le bonhomme picard du 26 mars 2008
  7. M. S., « Lihus : Décès de Bernadette Évra, maire du village », Le Bonhomme picard, édition Grandvilliers, no 3162,‎ 7 décembre 2011, p. 16
  8. « Thierry Levasseur, nouveau maire », Le Parisien, édition de l'Oise,‎ 22 janvier 2012 (lire en ligne)
  9. « Les maires déjà en place », Le Bonhomme picard, édition de Grandvilliers, no 3283,‎ 2 avril 2014, p. 15
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. « Évolution et structure de la population à Lihus en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 10 novembre 2010)
  12. « Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 10 novembre 2010)
  13. Source: Les églises de l'Oise, édité par le Conseil Général).
  14. Classement "objet 25 01 1913" (Ministère de la Culture).