Hétomesnil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hétomesnil
L'église Saint-Jean-Baptiste
L'église Saint-Jean-Baptiste
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Oise
Arrondissement Beauvais
Canton Marseille-en-Beauvaisis
Intercommunalité Communauté de communes de la Picardie Verte
Maire
Mandat
Pascal Verbeke
2014-2020
Code postal 60360
Code commune 60314
Démographie
Population
municipale
243 hab. (2011)
Densité 31 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 37′ 38″ N 2° 02′ 00″ E / 49.6272, 2.033349° 37′ 38″ Nord 2° 02′ 00″ Est / 49.6272, 2.0333  
Altitude Min. 137 m – Max. 192 m
Superficie 7,84 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Hétomesnil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Hétomesnil
La mare du Courroy, avant la Première Guerre mondiale
L'église, pendant la Première Guerre mondiale. Une mare se trouvait à son chevet
La route de Crèvecœur

Hétomesnil est une commune française située dans le département de l'Oise en région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Hétomesnil est un village rural du plateau picard, situé au nord-ouest de l'Oise à proximité de Crèvecœur-le-Grand et de Grandvilliers.

Au début du XIXe siècle, le village était ainsi décrit :
« Le territoire d'Hétomesnil forme une large plaine dépourvue d'eau courante, limitée au nord et à l'est par quelques ravins peu profonds. Des plantations élevées entourent le village, qui est bâti au centre méridional de la commune : les rues sont larges mais négligées ; la plupart des maisons sont couvertes en chaume et mal construites ».

« Il y a deux moulins à vent dans l'étendue du territoire ».

« Une partie de la population fabrique des serges et de la bonneterie »[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Dans les temps antiques le village se nommait Hestoldimaisnilum. En rapport à ce nom les habitants s'appellent "Hestoldiens et Hestoldiennes"[réf. nécessaire].

Histoire[modifier | modifier le code]

  • L'ancienne ferme seigneuriale a été rachetée en 1786 à Barentin, Chancelier de France, par Louis Gaston Vasselle-Thomas.
    Louis Honoré Gaston Vasselle (1814-1875), son petit-fils, la fit reconstruire en 1852. Il y créa une ferme école en 1865, qui remplaça celle du Mesnil-Saint-Firmin. La bergerie abrite désormais le Musée conservatoire de la vie agricole et rurale de l'Oise.
La ferme Vasselle (ancienne ferme-école) au début du XXe siècle
Bâtiment d'exploitation de la ferme Vasselle
Le logis d'habitation de la ferme Vasselle
  • Durant la Première Guerre mondiale, la célèbre escadrille des Cigognes, commandée par René Fonck eut un terrain d'aviation à Hétomesnil, sur la plaine vers Rieux. Les officiers étaient logés dans le "château", une vaste maison bourgeoise en pans de bois située face à l'église, détruite vers 1970.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
    Maillard    
vers 1826 vers 1857 Florimond François Michel Gratien   Né en 1769
Maire adjoint de 1717 à 1826
1857 1875 Louis Honoré Gaston Vasselle   Chevalier de la Légion d'honneur le 26 juin 1869
Les données manquantes sont à compléter.
1972 2001 René Desrumaux   Artisan mécanicien
mars 2001 2008 Robert Mignot   Agriculteur
mars 2008 en cours
(au 8 septembre 2014)
Pascal Verbeke   Agriculteur
Réélu pour le mandat 2014-2020[2]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 243 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
663 643 639 573 597 592 620 593 555
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
551 545 506 461 423 392 328 338 323
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
330 309 264 230 199 181 193 201 201
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
254 251 215 175 182 209 207 207 243
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (19,3 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,2 % contre 48,4 % au niveau national et 49,3 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 51,2 % d’hommes (0 à 14 ans = 21,7 %, 15 à 29 ans = 15,1 %, 30 à 44 ans = 23,6 %, 45 à 59 ans = 21,7 %, plus de 60 ans = 17,9 %) ;
  • 48,8 % de femmes (0 à 14 ans = 17,8 %, 15 à 29 ans = 13,9 %, 30 à 44 ans = 18,8 %, 45 à 59 ans = 28,7 %, plus de 60 ans = 20,8 %).
Pyramide des âges à Hétomesnil en 2007 en pourcentage[5]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,9 
90  ans ou +
0,0 
10,4 
75 à 89 ans
13,9 
6,6 
60 à 74 ans
6,9 
21,7 
45 à 59 ans
28,7 
23,6 
30 à 44 ans
18,8 
15,1 
15 à 29 ans
13,9 
21,7 
0 à 14 ans
17,8 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[6]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La machine à vapeur du constructeur belge Van de Kerkhove. Elle a été sauvegardée en 1988 pour l'écomusée, dont elle orne la cour.
Les éoliennes d'Hétomesnil
  • Le conservatoire de la vie agricole et rurale de l'Oise, qui est l'un des sites de l'Écomusée des pays de l'Oise.
    Le site, ouvert en 1987, se occupe une partie d'une ancienne ferme-école du XIXe siècle[7] à l'architecture Second Empire, dont les autres bâtiments sont toujours le siège d'une exploitation agricole. Il présente sur 2000 m² les différents aspects de la vie quotidienne picarde à travers la découverte d’activités rurales et artisanales[8].
  • Dans la cour de l'Écomusée sont exposées diverses machines agricoles, dont une impressionnante machine à vapeur horizontale Van de Kerkhove installée en 1920 à la Scierie Bedin de Beauvais, qui cesse d'y être utilisée en 1981. Elle y produisait la force motrice d'une quarantaine de machines ainsi que de l'électricité. La vapeur, après sa détente dans le piston, permettait d'étuver le bois de la scierie.
  • Église Saint-Jean-Baptiste reconstruite en 1763, avec des pierres sépulcrales du XVe siècle et des fonts baptismaux du XIV[9].
  • Le village compte de nombreux puits et mares.
  • Un parc éolien de 11,5 MW est installé depuis l'été 2006 à Hétomesnil[10].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Les aviateurs Roland Garros et Gilbert sur un terrain d'aviation en 1914

.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • A. Thibault, Hétomesnil : deux siècles au village : la commune, article publié dans le N°13 (juin 1987) de la revue les cahiers de l'écomusée, publiée par l'écomusée du Beauvaisis (ISSN 02488965)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Graves, Précis statistique du Canton de Marseille-en-Beauvaisis, 1839, cité par A. Thibault, article cité en bibliographie
  2. « Hétomesnil », Cartes de France (consulté le 8 septembre 2014)
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  5. « Évolution et structure de la population à Hétomesnil en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 10 novembre 2010)
  6. « Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 10 novembre 2010)
  7. La ferme école d'Hétomesnil ouvrit en 1865, succédant ainsi à la première ferme école de l'Oise implantée en 1823 au Mesnil-Saint-Firmin, contribuant ainsi au mouvement de modernisation de l'agriculture constaté au XIXe siècle.
  8. conservatoire de la vie agricole et rurale de l'Oise - 186 rue de Marseille 60360 HÉTOMESNIL - Tel 03.44.46.92.98 site internet
  9. « Les fonts baptismaux de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste », base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. Arrêté ministériel du 22 juillet 2005 (JO N°184 du 9 août 2005)
  11. Albin Denis, « Escadrille MS 26 - N 26 - SPA 26 » (consulté le 6 janvier 2013)