Ladislas III Jagellon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ladislas III Jagellon
Image illustrative de l'article Ladislas III Jagellon
Titre
Roi de Pologne
14341444
Couronnement 25 juillet 1434 à Cracovie
Prédécesseur Ladislas II Jagellon
Successeur Casimir IV Jagellon
Roi de Hongrie
14401444
Couronnement 15 mai 1440 à Visegrád
Prédécesseur Albert Ier de Hongrie
Successeur László V de Hongrie
Biographie
Nom de naissance Władysław III Warneńczyk
Date de naissance 31 octobre 1424
Lieu de naissance Cracovie
Date de décès 10 novembre 1444 (à 20 ans)
Lieu de décès Varna
Père Ladislas II Jagellon
Mère Sophie de Holszany

Ladislas III Jagellon (en polonais : Władysław III Warneńczyk ; I. Ulászló en hongrois), né à Cracovie en 1424, mort en 1444 à Varna (Bulgarie). Fils aîné de Ladislas II Jagellon et de sa quatrième épouse Sophie de Holszany (1405-1461), fille d'André Holszansky. Il fut roi de Pologne de 1434 à 1444 et roi de Hongrie de 1440 à 1444 sous le nom de Vladislas Ier de Hongrie (Ulászló = en français Vladislas).

Roi de Pologne[modifier | modifier le code]

Reconstitution contemporaine des armes de Ladislas III Jagellon

Ladislas III succède à son père, mort le 1er juin 1434. Il a seulement 10 ans, lorsqu'il est couronné roi de Pologne, le 25 juillet 1434. Spytko de Melsztyn (en), qui a formé la confédération hussite en 1429, interrompt la cérémonie.

Jusqu'à la majorité du jeune roi, c'est l'évêque de Cracovie Zbigniew Oleśnicki qui assure la régence. Le 4 mai 1439, Spytko, vaincu par l'armée de Zbigniew, trouve la mort à la bataille de Grotniki (en). Cette défaite marque la fin de l'opposition en Pologne et consolide le pouvoir du jeune roi que la Diète vient de déclarer majeur.

Roi de Hongrie[modifier | modifier le code]

Alors que la Hongrie est sous la menace croissante de l'Empire ottoman, Albert II du Saint-Empire décède le 27 octobre 1439. Il n'a pas d'héritier en âge de régner puisque son fils, Ladislas Ier, ne naîtra que le 22 février suivant. En échange de son aide dans l'organisation d'une croisade, le pape Eugène IV, soutien la candidature de Ladislas III Jagellon qui est couronné roi de Hongrie sous le nom de Vladislas Ier Jagellon, le 15 mai 1440 à Visegrád.

Les deux pays se trouvent unis dans la lutte contre l'Empire ottoman. La longue campagne (en) menée par Ladislas et Jean Hunyadi, contraint le sultan Murad II à signer une trêve de dix ans (en). Le traité est ratifié le 15 août 1444 à Várad et Murad II renonce à conquérir Belgrade. Mais le pape Eugène IV, qui le 16 janvier 1443 a publié une bulle pontificale contre les Ottomans, délivre Ladislas de son serment et le presse d’entamer une nouvelle croisade.

Bataille de Varna[modifier | modifier le code]

La bataille de Varna, par Jan Matejko
Tombeau de Ladislas III Jagellon dans la Basilique-cathédrale Saints-Stanislas-et-Venceslas de Cracovie

Le 10 novembre 1444, l'expédition chrétienne, conduite par le jeune roi, Hunyadi et le légat du pape, affronte Mourad II à la Bataille de Varna. Alors que la bataille semble tourner à l'avantage des Chrétiens, Ladislas se lance dans un assaut à la tête de sa cavalerie pour s'emparer de Murad II. Le sultan apeuré est sur le point de fuir quand ses Janissaires le retiennent et taillent en pièces le roi polonais.

Héritage[modifier | modifier le code]

La mort de Ladislas laisse la Hongrie dans les mains de Ladislas Ier de Bohême, le fils posthume d'Albert II du Saint-Empire, qui n'est alors âgé que de quatre ans. Jean Hunyadi nommé corégent de Hongrie orientale par Ladislas III depuis janvier 1441, assume la réalité du pouvoir.

En Pologne, un interrègne de trois ans est nécessaire pour que Casimir IV Jagellon, frère cadet de Ladislas III et Grand-duc de Lituanie, puisse accéder au trône, le 25 juin 1447.

Ascendance[modifier | modifier le code]