Árpád (grand-prince)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Árpád (grand-prince)
Árpád, fondateur de la dynastie du même nom
Árpád, fondateur de la dynastie du même nom
Titre
Grand-Prince des Magyars
893907
Prédécesseur Álmos
Successeur Zaltas
Biographie
Dynastie Árpád
Date de naissance 845
Lieu de naissance inconnu
Date de décès 907
Père Álmos
Mère Inconnue
Conjoint Inconnue
Enfant(s) Fausz
Zaltas

Árpád (845 - 907) était le grand-prince des Magyars de 896 à 907. Il est le fondateur de la dynastie Árpád, qui régna sur la Hongrie de 896 à 1301.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'après les chroniques médiévales, Árpád était le fils et successeur d'Álmos. Il devint donc le chef d'une tribu magyare et fut élu fejedelem (chef souverain) des sept tribus vers 893. On lui prêtait également le titre de "Grand-Prince".

En 894, Árpád et Kurszán (chef spirituel) négocièrent ensemble avec les ambassadeurs de l'empereur byzantin Léon VI le Sage, les conditions dans lesquelles la confédération des tribus magyares était disposée à aider l'Empire byzantin contre l'empereur Siméon Ier de Bulgarie.

En hiver de l'année suivante, les tribus magyares attaquèrent l'Empire bulgare et vainquirent l'empereur Siméon Ier, l'obligeant à conclure la paix avec l'Empire byzantin. Siméon, cependant, fit une alliance avec les Petchenègues, qui étaient les voisins orientaux des tribus magyares, et il commanda une attaque contre leurs troupes. Dans la bataille du Boug méridional, l'empereur battit leur armée; peu de temps après, les Petchenègues attaquèrent et pillèrent leurs territoires.

Les Magyars furent obligés de quitter l'Etelköz et traversèrent les Carpates en 896. Ils occupèrent l'amont de la rivière Tisza, organisant de nombreux raids en Europe centrale. Vers l'an 900, environ 200 000 à 250 000 Hongrois s'installèrent en Pannonie (la Hongrie actuelle).

Árpád est certainement mort en juillet 907, lors de l'une des trois batailles contre les Germains près de Bratislava, selon The great migrations in the East and South East of Europe from the ninth to the thirteenth century.

Statue d'Árpád et des six autres chefs des tribus magyares. Monument du millénaire, Budapest

D'après des sources arabes, le titre d'Árpád semble avoir été Kende ou Gyula. À cette époque le kende était le chef spirituel des tribus magyares, alors que le gyula menait leurs campagnes militaires. Selon la légende, Árpád instaura le premier "parlement" hongrois avec 40 autres "nobles à cheval".

Árpád eut cinq fils : Liütinka (ou Levente), Tarkatzus (ou Tarhos), Jelekh (ou Üllő) l'Épicurien, Jutocsa (hu) (ou Jutas, père de Fausz) et Zaltas (ou Zoltán).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gyula Kristo Histoire de la Hongrie Médiévale Tome I le Temps des Arpads Presses Universitaires de Rennes (2000) (ISBN 2-86847-533-7).

Lien externe[modifier | modifier le code]