Conrad Ier de Mazovie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Conrad Ier.
Conrad Ier de Mazovie
Image illustrative de l'article Conrad Ier de Mazovie
Titre
duc de Mazovie et de Cujavie
12021247
Prédécesseur Lech le Blanc
Successeur Boleslas Ier pour la Mazovie
Casimir Ier pour la Cujavie
Duc de Petite-Pologne
Princeps de Pologne
12291232
Prédécesseur Ladislas III de Pologne
Successeur Henri Ier le Barbu
Duc de Petite-Pologne
Princeps de Pologne
12411243
Prédécesseur Boleslas II le Chauve
Successeur Boleslas V le Pudique
Biographie
Dynastie Piast
Date de naissance 1187 ou 1188
Date de décès 31 août 1247
Père Casimir II le Juste
Mère Hélène de Znojmo (en)
Conjoint Agafia de Rus (en)
Enfant(s)

Conrad Ier de Mazovie (en polonais Konrad I Mazowiecki) (° 1187/1188, † 31 août 1247), de la dynastie Piast, fils de Casimir II le Juste et d'Hélène de Znojmo (en), duc de Mazovie et de Cujavie en 1202 et duc de Cracovie de 1229 à 1232, puis de 1241 à 1243.

Duc de Mazovie et de Cujavie[modifier | modifier le code]

En 1202, à la mort de Mieszko III le Vieux, Lech le Blanc lui succède sur le trône de Cracovie alors que Conrad, qui sera le meilleur allié de son aîné, devient duc de Mazovie (jusqu’en 1247) et de Cujavie (jusqu’en 1231). Lorsque Roman le Grand, le prince de la Rus' de Halych-Volodymyr, lance une offensive contre la Pologne en 1205, il est arrêté par les armées des deux frères.

Privilèges accordés à l’Église[modifier | modifier le code]

Le 9 juin 1210, à l’occasion d’un synode tenu à Borzykowa, l’archevêque de Gniezno Henri Kietlicz fait confirmer par Conrad et les autres ducs polonais les nombreux privilèges obtenus par l’Église à Łęczyca en 1180. Il obtient le privilège d’immunité pour l’Église (elle pourra avoir ses propres tribunaux).

Invitation aux Teutoniques[modifier | modifier le code]

En 1216, il fonde l’Ordre de Dobrzyń, qui sera reconnu par le pape Grégoire IX en 1228, dont la mission est de protéger la Mazovie des incursions des tribus prussiennes. Pour les remercier, Conrad leur cèdera une partie de la région de Dobrzyń. En 1222, il offrira des propriétés à l’évêque missionnaire Christian de Oliva qui organise les croisades baltes contre les Vieux-Prussiens.

En 1226, dans le but de préserver ses terres d’une invasion des Prussiens, le duc Conrad Ier de Mazovie invite l’ordre des chevaliers teutoniques à venir s’installer sur la frontière de la Pologne. Ceux-ci s’installent autour de Chełmno, sur la basse Vistule. La même année, l'empereur accorde aux Teutoniques des droits souverains et seigneuriaux sur leurs futures conquêtes.

Dès 1231, Conrad encourage les Chevaliers Teutoniques à pénétrer sur les territoires prussiens. C’est le début de l’extermination des Prussiens et de la création d’un État teutonique. En 1234, le Grand-Maître des Chevaliers Teutoniques présente un document falsifié au pape Grégoire IX faisant état de la donation d’un territoire par Conrad de Mazovie. Celui-ci réalise très vite qu’après avoir invité les Teutoniques sur son territoire, il en a perdu le contrôle.

Duc de Cracovie[modifier | modifier le code]

À partir de 1227, suite à l’assassinat de son frère, il commence à se battre pour monter sur le trône de Cracovie. En 1229, après avoir fait le siège de Kalisz sans succès, il envahit les régions de Sieradz, Łęczyca et Sandomierz, avant de s’emparer de Cracovie qu’il sera obligé d’abandonner en 1232.

Il s’empare de nouveau du trône en 1241, après la mort d'Henri II le Pieux à Legnica. Il sera chassé définitivement deux ans plus tard par son neveu Boleslas V le Pudique, aidé par la noblesse de Petite-Pologne.

Conrad Ier de Mazovie restera dans l’histoire comme étant responsable de la création d’un véritable État teutonique (future Prusse), qui sera une menace permanente pour la Pologne et la cause de nombreuses guerres avec l’Allemagne.

Ascendance[modifier | modifier le code]

Mariage et enfants[modifier | modifier le code]

Entre 1207 et 1210 Conrad épouse Agafia de Rus (en), fille de Svyatoslav III Igorevich (en), prince de Peremyshl et de Volodymyr-Volynskyï. Ils eurent 10 enfants :

  1. Boleslas Ier de Mazovie (c. 1210 - 17 avril 1248), duc de Mazovie (1247—1248)
  2. Casimir Ier de Cujavie (né entre 1210 et 1213 - mort le 14 décembre 1267) Prince de Cujavie (1247–1267)
  3. Siemowit Ier de Mazovie (c. 1213 - 24 juin 1262), succède à son frère ainé comme Duc de Masovie (1248–1262)
  4. Eudoxia (1215–1240), mariée au Comte Dietrich Ier de Brehnie et la maison royale de Wettin
  5. Ludmila (née avant 1225)
  6. Ziemomysł (né entre 1216 et le 4 juillet 1228 - mort entre le 10 juillet et le 18 septembre 1241)
  7. Salomea (née entre 1220 et 1225 - morte après le 30 août 1268), nonne
  8. Judith (née entre 1222 et 1227 - morte 4 décembre entre 1257 et 1263), mariée en première noce au Duc Mieszko II le gros du Duché de Opole, en seconde noce au Duc Henri III le blanc de Wrocław
  9. Dubraka (c. 1230 - 1265)
  10. Emila (b.[Quoi ?] 1235), morte en enfance.

Sources[modifier | modifier le code]