Bezprym

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bezprym
portrait de 1889
portrait de 1889
Titre
Duc de Pologne
10311032
Prédécesseur Mieszko II de Pologne
Successeur Mieszko II de Pologne
Biographie
Dynastie dynastie Piast
Date de naissance 986 ou 987
Date de décès 1032
Père Boleslas Ier de Pologne
Mère Judith de Hongrie

Bezprym (né en 986/987, décédé au printemps 1032), fils aîné de Boleslas Ier de Pologne et de sa seconde épouse Judith de Hongrie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vers l’an 1000, son père le déchoit de ses droits de succéssion, au profit de son frère Mieszko II de Pologne, fils de sa troisième épouse Emnilda de Lusace. Bezprym est éloigné de la cour et envoyé au monastère de Pereum, près de Ravenne[1].

Il ne rentre en Pologne qu'après le décès de son père, en 1025, pour revendiquer le trône. Conrad II le Salique, qui a des problèmes avec la Bourgogne, la Lotharingie et la Hongrie (alliés de Mieszko II), au sujet de la succession en Bavière, complote avec Bezprym et Otto contre leur frère Mieszko II. En 1026, le complot est découvert et Bezprym dois s’exiler dans la Rus' de Kiev.

En septembre 1031, prétextant que Bezprym est le souverain légitime, le Saint-Empire et la Rus de Kiev lancent une offensive contre la Pologne alors que simultanément se déclenche une rébellion païenne suscitée par Bezprym. Mieszko II se réfugie en Bohême tandis que Bezprym monte sur le trône. Il reconnaît la suzeraineté de l’empereur Conrad II mais doit faire face à un vaste mouvement d’opposition des magnats contre lui. La Pologne redevient un duché et Bezprym envoie Richeza (Ryksa), femme de Mieszko et cousine de Conrad II, rapporter les insignes de la royauté à l’empereur.

Le règne de Bezprym est de courte durée. Il est assassiné au printemps de 1032. Son extrême cruauté a sans doute créé sa propre perte. Selon le croniqueur Hildesheim, il est assassiné par ses propres hommes, mais ses demi-frères sont probablement les instigateurs du complot. Le lieu de sa sépulture est inconnu.

Après sa mort, le pays est réparti entre Mieszko II, Otto et leur cousin Dytryk (en). Pendant près d'un siècle la Pologne perd le statut de royaume.

Ascendance[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. The New Cambridge Medieval History, page 527

Sources[modifier | modifier le code]