Albert II du Saint-Empire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Albert II et Albert de Habsbourg.
Albert II du Saint Empire
Albert Ier de Hongrie
Albert de Bohême
Albert de Habsbourg
Albert de Habsbourg
Titre
Roi de Germanie
14381439
Couronnement 31 mai 1438
Prédécesseur Sigismond Ier du Saint-Empire
Successeur Frédéric III du Saint-Empire
Duc d'Autriche
14041439
Prédécesseur Albert IV d'Autriche
Successeur Ladislas Ier de Habsbourg
Roi de Bohême
14371439
Couronnement 29 juin 1438
Prédécesseur Sigismond Ier du Saint-Empire
Successeur Ladislas Ier de Habsbourg
Roi de Hongrie
14371439
Couronnement 1er janvier 1438
Prédécesseur Sigismond Ier du Saint-Empire
Successeur Vladislas Ier Jagellon
Biographie
Dynastie Habsbourg
Nom de naissance Albert de Habsbourg
Date de naissance 16 août 1397
Date de décès 27 octobre 1439
Lieu de décès Neszmély
Père Albert IV d'Autriche
Mère Jeanne Sophie de Bavière
Conjoint Élisabeth de Luxembourg
Enfant(s) Ladislas Ier de Bohême
Anne
Élisabeth

Albert II du Saint-Empire
Souverains de Germanie

Albert de Habsbourg, né le 16 août 1397 à Vienne, mort à Neszmély le 27 octobre 1439. Il fait partie de la branche albertine de la Maison des Habsbourg.

Origine[modifier | modifier le code]

Statue d'Albert II dans la Hofkirche, Innsbruck.

Fils d'Albert IV de Habsbourg, duc d'Autriche et de Jeanne de Bavière il devient duc d'Autriche en 1404 et le reste jusqu'à sa mort en 1439 sous le nom d'Albert V de Habsbourg. Il reste toutefois sous la tutelle de son cousin Léopold jusqu'à sa majorité en 1411. Dans le même temps, la mort de Léopold rend nécessaire un nouveau partage des possessions habsbourgeoises : Albert V conserve l'Autriche proprement-dite ou Basse-Autriche ; ses deux cousins survivants se partagent le restent des possessions, l'Autriche intérieure pour Ernest et l'Autriche antérieure et le Tyrol pour Frédéric[1].

Roi de Bohême et de Hongrie[modifier | modifier le code]

Le 28 octobre 1421, il épouse Élisabeth de Luxembourg (1409-1442), fille de l'empereur Sigismond Ier. Il seconde son beau-père dans les guerres hussites.

Après la mort de Sigismond le 9 décembre 1437, Albert est élu roi de Hongrie par les nobles à Pozsony le 18 décembre 1437, sous le nom d' « Albert Ier ». Il est couronné le 1er janvier suivant[2]. Après la disparition de son beau-père, sans héritier mâle, il devient également roi de Bohême le 24 décembre 1437. Le couronnement a lieu à Prague le 29 juin 1438. Toutefois les hussites radicaux et les taborites offrirent la couronne de Bohème à un prince polonais[1].

Roi de Germanie[modifier | modifier le code]

Peu après, il doit s'absenter de Hongrie pour être élu roi de Germanie sous le nom d' « Albert II » le 18 mars 1438 ce qui provoque un mécontentement parmi la noblesse locale. Il doit donner des gages à cette dernière lors de la Diète de Buda avant d'être couronné roi de Germanie le 31 mai 1438 en la cathédrale d'Aix-la-Chapelle. Son règne court ne lui permit pas d'aller à Rome recevoir la couronne impériale des mains du pape.

La fin du règne[modifier | modifier le code]

Au printemps 1439 le sultan Mourad II attaque les possessions du despote serbe Georges Brankovic qui était devenu un vassal de la Hongrie. Albert II et l'armée Hongroise se porte à la rencontre des envahisseurs mais il meurt peu après de l'épidémie de dysenterie qui faisait rage dans les rangs de son armée, aux cours des préparatifs d’une offensive contre les Turcs.

Ascendance[modifier | modifier le code]

Union et postérité[modifier | modifier le code]

De son mariage avec Élisabeth de Luxembourg, il eut 3 enfants :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Henry Bogdan, Histoire des Habsbourg des origines à nos jours, Perrin 2002, p.50-52
  2. Louis Moreri, Le grand dictionnaire historique ou le mélange curieux de l'histoire sacrée et profane, Jean Baptiste Coignard,‎ 1725, p. 224

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pál Engel, Gyula Kristó et András Kubinyi Histoire de la Hongrie Médiévale, Tome II « Des Angevins aux Habsbourgs » P.U.R Rennes (2008) (ISBN 978-2-7535-0094-5).
  • Jörg K. Hoensch, Histoire de la Bohême, Éditions Payot, Paris, 1995 (ISBN 2228889229)