Henri Ier le Barbu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Henri et Henri Ier.
Henri Ier le Barbu
Image illustrative de l'article Henri Ier le Barbu
Titre
Duc de Silésie (Wrocław)
12011238
Prédécesseur Boleslas Ier le Long
Successeur Henri II le Pieux
Duc de Silésie (Opole)
12011202
Prédécesseur Boleslas Ier le Long
Successeur Mieszko Ier Jambes Mêlées
Duc de Kalisz
12061207
Prédécesseur Ladislas III aux Jambes Grêles
Successeur Ladislas Odonic
Duc de Petite-Pologne (Cracovie)
Princeps de Pologne
12321238
Prédécesseur Conrad Ier de Mazovie
Successeur Henri II le Pieux
Duc de Kalisz
12341238
Prédécesseur Ladislas Odonic
Successeur Mieszko II l'Obèse et
Ladislas d’Opole
Duc de Grande-Pologne (sud)
12341238
Prédécesseur Ladislas Odonic
Successeur Henri II le Pieux
Biographie
Dynastie Piast
Date de naissance v. 1170
Lieu de naissance Głogów
Date de décès 19 mars 1238
Lieu de décès Krosno Odrzańskie
Père Boleslas Ier le Long
Mère Christine
Conjoint Edwige de Silésie
Enfant(s)

Henri Ier le Barbu (en polonais Henryk I Brodaty), de la dynastie Piast, est né vers 1170 à Głogów et décédé le 19 mars 1238 à Krosno Odrzańskie. Fils de Boleslas Ier le Long et de la comtesse allemande Christine.

Il est devenu duc de Wrocław le 8 décembre 1201 et duc de Cracovie en 1232. Au cours de son règne, il a tenté de réunifier les territoires polonais.

Duc de Silésie[modifier | modifier le code]

En 1201, suite au décès de son père, il hérite du trône de Silésie. En 1205, il accepte de faire un échange de terres avec Ladislas III aux Jambes Grêles de Grande-Pologne. Il reçoit la région de Kalisz et cède la région de Lubusz. Pas pour très longtemps. En 1210, le margrave de Lusace, arrache Lubusz à la Grande-Pologne. Un an plus tard, Henri Ier expulse l’envahisseur et reprend la région. En 1230, Henri Ier gagne le duché d’Opole, devenant le maître de toute la Silésie.

Héritier du duc de Grande-Pologne[modifier | modifier le code]

En 1217, il conclut un accord avec Ladislas III aux Jambes Grêles, grâce à la médiation des évêques de Poznań et de Lubusz. Les termes exacts de l’accord ne nous sont pas connus. Cependant, on sait que Ladislas III obtient, non seulement la garantie de pouvoir conserver le territoire de Ladislas Odonic, territoire qui aurait pu être revendiqué par Henri Ier (qui avait obtenu Kalisz quelques années auparavant), mais il reprend également Lubusz à la Silésie. En échange, Henri obtient de pouvoir hériter de toutes les possessions du duc de Grande-Pologne qui n’a pas d’enfants. Cet accord est approuvé par une bulle pontificale datée du 9 mai 1218.

Henri participe aux croisades contre les Prussiens en 1222 et 1223. En 1225, il tente de s’emparer du trône de Cracovie et assiège la ville pendant quelques jours avant de renoncer.

Allié du duc de Grande-Pologne[modifier | modifier le code]

Le 23 novembre 1227, à l’occasion d’une assemblée des ducs Piasts à Gąsawa, il est gravement blessé dans un guet-apens monté par Świętopełk II de Poméranie et Ladislas Odonic. Lech le Blanc y perd la vie. Cet assassinat est suivi d’une foire d’empoigne entre les prétendants au trône. Henri Ier soutient Ladislas III dans la lutte pour la conquête de Cracovie. Ce dernier gagne le trône.

Lutte pour la Cracovie[modifier | modifier le code]

Conrad de Mazovie ne renonce pas à son ambition de monter sur le trône de Cracovie et lance une attaque contre la Petite-Pologne au cours de l’été 1228. Elle est arrêtée par Henri II le Pieux, le fils d’Henri Ier. Conrad de Mazovie ne s’avoue pas vaincu et l’année suivante, il lance une nouvelle invasion qui lui permet de s’emparer d’une grande partie de la Petite-Pologne et de Cracovie. Il réussit même à enlever Henri Ier. Grâce à la médiation de sa femme Hedwige, celui-ci sera relâché contre la promesse de renoncer à Cracovie. Par la suite, il sera libéré par le pape de cette promesse faite sous la contrainte.

Duc de Cracovie[modifier | modifier le code]

En 1232, il devient duc de Cracovie et prend le contrôle du duché de Sandomierz en devenant le protecteur de Boleslas V le Pudique.

Conquête de la Grande-Pologne[modifier | modifier le code]

Au printemps 1231, Henri lance une offensive contre Ladislas Odonic qui revendique la Grande-Pologne. Elle se solde par un échec. En juillet 1234, Henri lance une attaque décisive contre la Grande-Pologne par l’ouest et le sud, s’emparant du sud de la Grande-Pologne, jusqu’à la Warta. En septembre 1234, il offre le trône de Grande-Pologne à son fils Henri II.

Duc de Cracovie et de Silésie, Henri Ier le Barbu décède le 19 mars 1238, après avoir réunifié les duchés de Cracovie, de Silésie et de Grande-Pologne. Il est inhumé dans l’église cistercienne de Trzebnica.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Henri Ier avec sa famille. Assis au centre : Henri et son épouse Edwige. Debout, de gauche à droite : Gertrude, Agnès, Henri et Boleslas. Sophie et Conrad assis au premier plan

Vers 1186, Henri Ier épouse Edwige de Silésie, la fille du comte bavarois Berthold IV von Diessen qui sera canonisée en 1267 par le pape Clément IV. Ils eurent 7 enfants :