Boleslas V le Pudique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boleslas.
Boleslas V le Pudique
Image illustrative de l'article Boleslas V le Pudique
Titre
Duc de Sandomierz
12271279
Prédécesseur Lech le Blanc
Successeur Lech II le Noir
Duc de Petite-Pologne
Princeps de Pologne
12731279
Prédécesseur Conrad Ier de Mazovie
Successeur Lech II le Noir
Biographie
Dynastie Piast
Date de naissance
Date de décès
Lieu de décès Cracovie
Père Lech Ier le Blanc
Mère Grzymisława de Łuck (en)
Conjoint Kinga de Pologne

Boleslas V le Pudique (en polonais Bolesław V Wstydliwy) (né le et décédé le ), de la dynastie Piast. Il est le fils de Lech Ier le Blanc et de Grzymisława de Łuck (en).

Il est devenu duc de Sandomierz en 1227 et duc de Cracovie en 1243.

Après l’assassinat de son père, sa mère et lui sont emprisonnés par Conrad Ier de Mazovie. Grâce à l’aide d’un magnat, tous deux parviennent à s’enfuir.

En 1239, alors qu’il n’a que 13 ans, il épouse Kinga de Pologne, la fille du roi Béla IV de Hongrie, âgée de 5 ans. D’après les chroniques médiévales, ce mariage n’a jamais été consommé. Cunégonde était très pieuse et ne voulait pas accomplir ses devoirs conjugaux. C’est pour cela que Boleslas est parfois appelé le Chaste.

En 1241, pendant l’invasion des Tatars, Cracovie est détruite. Boleslas se réfugie avec toute sa famille en Hongrie. En 1243, Conrad Ier de Mazovie est chassé de Cracovie par la noblesse de Petite-Pologne et Boleslas monte sur le trône. En 1246, il réussit à repousser une nouvelle attaque de Conrad Ier. En 1257, Boleslas accorde les droits de Magdebourg à Cracovie, reconstruite selon un plan en damier par des colons allemands.

Boleslas collabore avec l’évêque de Cracovie pour mener à bien la canonisation de Saint Stanislas en 1253. Il a de bonnes relations avec l’Église, accordant à celle-ci de nombreux privilèges économiques et juridiques.

En 1259, son duché est une nouvelle fois ravagé par les Tatars. En 1264, il écrase les Sudoviens et leurs alliés russes, sécurisant les frontières de son duché.

Au niveau de la politique étrangère, il a été un allié fidèle des Hongrois dans leur guerre contre la Bohême pour la possession de la Moravie.

En 1273, il écrase une révolte de la noblesse qui voulait placer Ladislas d’Opole sur le trône.

À sa mort, Ladislas est inhumé dans l’église des Franciscains de Cracovie. Son épouse, Kinga de Pologne (parfois appelée Cunégonde) se retire au couvent de Sandbeck. Elle sera canonisée en 1999.

Bolesław n'ayant pas d'enfants, Lech II le Noir, fils aîné de son cousin le duc Casimir Ier de Cujavie hérite de son trône.

Ascendance[modifier | modifier le code]