Liste des princes de Transylvanie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Historique[modifier | modifier le code]

La monarchie transylvaine a existé du XIe siècle à 1867 en tant que :

voïvodat vassal de la Hongrie (jusqu'en 1526) ;
principauté indépendante (1526-1571) ;
– principauté vassale de l'Empire ottoman (1571-1698) ;
– principauté vassale de l'Empire d'Autriche (1699-1711) ;
archiduché ou grand-duché de l'Empire d'Autriche (1711-1867).

Ses souverains ont porté successivement les titres de :

voïvode (jusqu'en 1527) ;
prince (1527-1711) ;
archiduc ou grand-duc (1711-1867).

En Transylvanie comme dans les pays voisins, la monarchie était élective et les règnes souvent brefs : la liste est donc longue. Un même prince pouvait être élu par la diète plusieurs fois, soit successivement, soit à des moments différents. Il y en eut qui régnèrent à deux ("duumvirat") ou à trois ("triumvirat"). Parfois cela devenait une affaire de famille, sans pour autant devenir héréditaire. On peut citer ainsi quatre familles principales :

La plupart des souverains furent magyars et catholiques, mais il y en eut qui furent d'origine allemande ou roumaine. Des hiatus dans les archives nous ont fait perdre certains noms[1].

Carte hongroise de la Hongrie et ses vassaux au XIIIe siècle - la Transylvanie et la Marmatie en rose, et, à l'intérieur de la Transylvanie, les Sicules en orange, les Saxons en vert pâle.

La Transylvanie, jusque-là voïvodat vassal la Hongrie, devient une principauté indépendante à l'effondrement du royaume magyar en 1526 (mais l'historiographie hongroise moderne, qui la considère comme une simple province malgré ses souverains, sa diète, son armée, ses institutions et lois propres, la dénomme « royaume de Hongrie orientale » et ne lui reconnaît pas d'existence politique avant 1570).

La Transylvanie devient une principauté vassale de l'Empire ottoman (mais menant une politique complètement indépendante de celui-ci et parfois opposée à lui).

La Transylvanie cesse d'être vassale de l'Empire ottoman et devient vassale de l'Empire d'Autriche.

La Transylvanie cesse d'être une principauté pour devenir un archiduché puis grand-duché faisant partie de l'Empire des Habsbourg et est administrée par des gouverneurs.

En 1867, sous le règne de François-Joseph de Habsbourg, l'archiduché de Transylvanie est supprimé ainsi que toutes ses institutions propres, et rattaché au royaume de Hongrie au sein de l'empire d'Autriche-Hongrie jusqu'en 1918.

  • 1918-1947 : Les souverains de la Transylvanie sont les Hohenzollern-Sigmaringen, rois de Roumanie. En 1930, le titre de « grand-duc d'Alba Iulia » fut créé pour le jeune Michel Ier de Roumanie, prince héritier, puis aboli en 1940 lorsque Michel remplaça son père Charles II sur le trône.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Béla Köpeczi, Histoire de la Transylvanie, Akadémiai Kiadó, Budapest, 1992, ISBN 963-05-5901-3
  2. Fils de Louis Charles Folliot de Crenneville, Louis de Crenneville, dernier gouverneur de Transylvanie, est né le 22 janvier 1813 à Vienne et mort le 21 avril 1876 à Montreux.