Jacques Datin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jacques Datin, né à Saint-Lô le 14 juin 1920 et mort à Paris le 24 août 1973, est un compositeur français.

Après sa formation musicale, il rencontre le parolier Maurice Vidalin avec lequel il va écrire de nombreuses chansons pour une multitude d'interprètes. Dès 1954, ils écrivent pour Juliette Gréco, une de leurs premières œuvres, On en dira (Marc Lanjean coécrit les paroles avec Vidalin). À partir de 1957, leur fructueuse association donne de grands succès comme Zon zon zon interprété par Colette Renard et Michèle Arnaud (1957), Julie par Marcel Amont (1957), Les Boutons dorés écrit pour Jean-Jacques Debout et repris par Barbara en 1959.

Leur consécration arrivera en 1961 avec l'obtention du Grand Prix du Concours Eurovision de la chanson par l'intermédiaire de Jean-Claude Pascal qui concourait pour le Luxembourg avec Nous les amoureux. L'année suivante, ils obtiennent une 3e place, lors du même Concours, avec Petit bonhomme, interprété par Camillo Felgen.

Parmi ses interprètes, on trouve notamment France Gall (Christiansen, Mes premières vraies vacances), Juliette Gréco (Jusqu'à où, jusqu'à quand et Les Mariés), Françoise Hardy (Va pas prendre un tambour, Le Temps des souvenirs), Serge Lama (Les P'tites femmes de Pigalle), Claude Nougaro (Une petite fille, Le Jazz et la java, Je suis sous…), Serge Reggiani (Le Petit garçon) et Édith Piaf pour laquelle il écrit Dans ma Rue (1946).

En 1964, il composa la musique pour La Mégère apprivoisée, téléfilm de Pierre Badel adapté de la pièce de William Shakespeare.

Liens externes[modifier | modifier le code]