Christine Sèvres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Christine Sèvres

Nom de naissance Jacqueline Christine Boissonnet
Naissance 25 mars 1931
5e arrondissement de Paris (France)
Décès 1er novembre 1981 (à 50 ans)
Marseille
Activité principale Chanteuse
Genre musical Chanson française
Années actives 1956-1974
Labels Temey/Teme (compilations)

Christine Sèvres, nom de scène de Jacqueline Christine Boissonnet, est une chanteuse française née le 25 mars 1931 au 5e arrondissement de Paris et morte le 1er novembre 1981 (à 50 ans) à Marseille.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle a 8 ans quand ses parents se séparent. Elle devient une adolescente fugueuse qui s'adonne à la rime et qui rêve de faire carrière au théâtre.[réf. nécessaire]

Elle s'inscrit à un cours d'art dramatique sous le pseudonyme de Christine « Sèvres », car elle habite à l'époque en face de la station de métro Sèvres-Babylone.[réf. souhaitée]

Pour gagner sa vie, elle est successivement vendeuse, mannequin, taxi-girl, barmaid, et même… portraitiste aux terrasses des cafés de Saint-Germain-des-Prés, dessinatrice industrielle, secrétaire d'écrivains, puis… employée de bureau pendant plus de 2 ans.[réf. souhaitée]

La comédienne devient chanteuse[modifier | modifier le code]

À l'âge de 25 ans, en 1956, elle rencontre Jean Ferrat, l'auteur-compositeur-interprète débutant, qui lui offre quelques-unes de ses chansons et lui en compose d'exclusives sur mesure : de magnifiques nouvelles chansons d'amour, telle Tu es venu.[réf. nécessaire]

Elle, qui voulait être comédienne, deviendra surtout chanteuse. De 1956 à 1960, elle se produit :

Elle épouse Jean Ferrat, en 1961[1], après une cohabitation de 3 ans.[réf. souhaitée]

En 1953, Christine Sèvres a eu une fille de son premier mariage : Véronique Estel[2], que Jean Ferrat considère comme sa fille[3].

La chanteuse[modifier | modifier le code]

Elle fait ses débuts en décembre 1956 au cabaret Le Cheval d'or.[réf. nécessaire]

En 1959, elle enregistre trois chansons : La Marche prénuptiale, L'Auréole et Le Clown. Elles paraissent en janvier 1960, sur un disque collectif 33 tours 25 cm : Paris, rive gauche[4]. En octobre 1962, son premier super 45 tours sort chez Polydor. En novembre 1963, en tournée, elle passe en vedette américaine de Georges Brassens, puis, à nouveau, en novembre 1964, à Bobino ; Jean Ferrat était incognito dans les coulisses de Bobino.[réf. souhaitée]

En juin 1967, Christine Sèvres et Jean Ferrat vont à Cuba. Jean Ferrat donne une dizaine de galas dans l’île.

En décembre 1967, elle repart en tournée avec Georges Brassens.

Son premier album 30 cm sort chez CBS le 10 mai 1968 : il passe inaperçu, derrière les évènements du mois, qui occupent toute l'actualité.

En janvier 1969, avec Jean Ferrat, elle enregistre un duo débutant par un dialogue chanté (leur seul duo) : La Matinée (paroles d’Henri Gougaud, musique de Jean Ferrat). Il sera sur le nouvel album de Ferrat, qui sort en mars de la même année. Du 7 février au 16 mars 1969, elle passe en vedette américaine de Serge Reggiani à Bobino.

Son second album sort le 9 février 1970, toujours chez CBS. Il est suivi de deux 45 tours extraits de l'album.

Elle passe une dernière fois à L'Écluse, puis elle abandonne la chanson.

Les années ardéchoises[modifier | modifier le code]

Antraigues-sur-Volane

Depuis 1964, Jean Ferrat et elle ont une résidence dans la commune d’Antraigues-sur-Volane (près de Vals-les-Bains) en Ardèche. En 1974, ils décident de s'y réfugier. Sa fille, Véronique (née en 1953), maintenant majeure, les suit à Antraigues (et finit par s'installer plus au sud, à Aubenas) : elle est comédienne et chanteuse, elle aussi.

Christine Sèvres se consacre désormais à la peinture. À l'été 1975, elle expose ses toiles, en compagnie d’autres artistes, à Antraigues. Elle revient brièvement à Paris en 1980 pour réenregistrer La Matinée avec son mari. Sa belle voix était restée intacte.

Conduite à Marseille pour recevoir des soins médicaux, Christine Sèvres meurt du cancer le 1er novembre 1981. Elle n'avait que 50 ans. Elle est enterrée au cimetière d'Antraigues-sur-Volane, non loin de la tombe de Jean Ferrat.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Albums originaux 33 tours 30 cm

Super 45 tours (EP)[modifier | modifier le code]

45 tours[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

  1. Oscar et Irma, paroles de Jean Obé et musique de Marcel Yonnet
  2. Maman j'ai peur, paroles de Brigitte Fontaine et musique de Jacques Higelin
  3. Les dieux sont dingues, paroles de Brigitte Fontaine et musique de Marcel Yonnet
  4. Robert le diable, poème de Louis Aragon et musique de Jean Ferrat
  5. Le Beau Cancer, paroles de Brigitte Fontaine et musique d'Olivier Bloch-Lainé
  6. Heureusement qu'il y a les toros, paroles et musique de Pierre Tisserand
  7. Tu es venu, paroles et musique de Jean Ferrat[5]
  8. Trois cigarettes, paroles de Jacques Audiberti et musique de Jorge Milchberg
  9. Âme te souvient-il, poème de Paul Verlaine et musique de Léo Ferré
  10. Comme Rimbaud, paroles de Brigitte Fontaine et musique d'Olivier Bloch-Lainé
  11. Cuba si, paroles d'Henri Gougaud et musique de Jean Ferrat
  12. En do majeur, paroles et musique de Michel Conte
  13. Vivre en flèche, paroles et musique de Jean Vasca
  1. Point de vue, paroles de Martine Merri[6] et musique de Jean Arnulf
  2. Oscar et Irma, paroles de Jean Obé et musique de Marcel Yonnet
  3. Robert le diable, poème de Louis Aragon et musique de Jean Ferrat
  4. Béton armé, paroles d'Henri Gougaud et musique de Max Rongier et José Cana
  5. Comme Rimbaud, paroles de Brigitte Fontaine et musique d'Olivier Bloch-Lainé
  6. Trois cigarettes, paroles de Jacques Audiberti et musique de Jorge Milchberg
  7. En do majeur, paroles et musique de Michel Conte
  8. Tu es venu, paroles et musique de Jean Ferrat[5]
  9. La Fête aux copains, paroles de Georges Coulonges et musique de Jean Ferrat
  10. Âme te souvient-il, poème de Paul Verlaine et musique de Léo Ferré
  11. Maman j'ai peur, paroles de Brigitte Fontaine et musique de Jacques Higelin
  12. Cuba si, paroles d'Henri Gougaud et musique de Jean Ferrat
  13. Le Beau Cancer, paroles de Brigitte Fontaine et musique d'Olivier Bloch-Lainé
  14. Heureusement qu'il y a les toros, paroles et musique de Pierre Tisserand
  15. Les dieux sont dingues, paroles de Brigitte Fontaine et musique de Marcel Yonnet
  16. Vivre en flèche, paroles et musique de Jean Vasca
  17. Le Clown, paroles et musique de Giani Esposito
  1. Oscar et Irma, paroles de Jean Obé et musique de Marcel Yonnet
  2. Salut Che, paroles d'Henri Gougaud et musique de Jean Ferrat
  3. Robert le diable, poème de Louis Aragon et musique de Jean Ferrat
  4. Béton Armé, paroles d'Henri Gougaud et musique de Max Rongier et José Cana
  5. Une fille brune, paroles et musique de Daniel Laloux
  6. Et bye bye, paroles et musique de Michel Conte
  7. Tu es venu, paroles et musique de Jean Ferrat[5]
  8. Trois cigarettes, paroles de Jacques Audiberti et musique de Jorge Milchberg
  9. Les dieux sont dingues, paroles de Brigitte Fontaine et musique de Marcel Yonnet
  10. Âme te souvient-il, poème de Paul Verlaine et musique de Léo Ferré
  11. Dans les grands magasins, paroles d'Henri Tachan et musique de Jean-Paul Roseau
  12. Cuba si, paroles d'Henri Gougaud et musique de Jean Ferrat
  13. C'était l'bon temps, paroles et musique d'Alain Poirier
  14. Berceuse pour ne pas s'endormir, paroles et musique de Gilles Vigneault
  15. Heureusement qu'il y a les toros, paroles et musique de Pierre Tisserand
  16. Comme Rimbaud, paroles de Brigitte Fontaine et musique d'Olivier Bloch-Lainé
  17. Le Beau Cancer, paroles de Brigitte Fontaine et musique d'Olivier Bloch-Lainé
  18. La Délaissée (Ne t'en va pas), poème de Louis Aragon et musique de Jean Ferrat
  19. En do majeur, paroles et musique de Michel Conte
  20. Maman j'ai peur, paroles de Brigitte Fontaine et musique de Jacques Higelin
  21. Les Mal Mariées, paroles de Christine Sèvres et musique de Marcel Yonnet
  22. Vivre en flèche, paroles et musique de Jean Vasca
  23. Le Clown, paroles et musique de Giani Esposito

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Ferrat : les origines d'un poète, sur le site rfgenealogie.com du 26 avril 2010
  2. Biographie de Christine Sèvres.
    Sources invoquées : Je chante ! no 16, hiver 1994/1995; Paroles et musique no 23, octobre 1982, repris dans : Putain de Chanson, Fred Hidalgo, Éditions du Petit Véhicule, 1991.
  3. Photo intitulée « La Famille, Véronique sa fille », sur le site de Jean Ferrat (consulté le 18 mars 2010) : on les voit (en plongée) se promenant ensemble sur une route de campagne, d'où l'on aperçoit des cultures en terrasses… ; c'est probablement vers 1964 à Antraigues-sur-Volane.
  4. label Pacific LDP-A 1270
  5. a, b, c, d et e Archives INA : Jean Ferrat et Christine Sèvres, elle interprète un extrait de Tu es venu (1969)
  6. a et b Alias Julie Corbet (source Sacem).
  7. CD Christine Sèvres chez Teme (du site de Gérard Meys : www.meys.com)

Liens externes[modifier | modifier le code]