Invisibilité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections « Invisible » redirige ici. Pour les autres significations, voir Invisible (homonymie).
Dispositif optique créant une zone invisible dans deux directions spatiales.

L'invisibilité est l'état d'un objet ou d'un organisme vivant qui ne peut être vu, on dit alors qu'il est invisible.

Le terme est utilisé dans de nombreux films et romans de fantasy ou de science-fiction, où les objets sont rendus invisibles par les pouvoirs de la magie ou de la technologie. Cependant, on peut aussi voir ses effets dans le monde réel, dans certains domaines de la physique.

Métamatériaux[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Métamatériaux.

Dans l'édition du 26 mai 2006 de la revue Science, des chercheurs britanniques et américains ont déclaré que théoriquement l'emploi de métamatériaux pouvait permettre de dévier les rayonnements électromagnétiques (dont la lumière fait partie) et leur faire reprendre une trajectoire « normale » après avoir passé ce dernier[1].

Avec les travaux de l'équipe de David Smith de l'université Duke en Caroline du Nord aux États-Unis d'Amérique, les métamatériaux se limitent à des longueurs d'ondes de l'ordre du millimètre qui sont du domaine des micro-ondes[2]. Mais quelques mois plus tard, la lumière visible est déviée dans le rouge[3] suite aux travaux d'une équipe germano-américaine.

En mars 2010, des scientifiques allemands du Deutsche Forschungsgemeinschaft (DFG) annoncent avoir réussi à occulter en trois dimensions dans le proche infrarouge un objet d'un micromètre. Jusque là, l'occultation n'était efficace qu'en deux dimensions, ce qui faisait que lorsque l'observateur déplaçait son point de vue, l'objet réapparaissait[4].

Science-fiction et fantastique[modifier | modifier le code]

De par son caractère fantastique et spectaculaire, l'invisibilité est souvent utilisée dans les fictions et ce quel que soit le support (littérature, films, etc.).

Une des utilisations les plus marquantes dans la fiction moderne de l'invisibilité a été faite par l'auteur britannique H. G. Wells dans son livre L'Homme invisible, qui a servi d'inspiration et a été adapté dans diverses œuvres. Parmi les œuvres de fiction célèbres mettant en scène des personnages doués d'invisibilité, on peut également citer Le Secret de Wilhelm Storitz de Jules Verne, roman dans lequel Wilhelm Storitz utilise une potion d'invisibilité concoctée par son père pour assouvir sa vengeance envers la famille de la jeune fille qu'il souhaitait épouser, et l'Anneau unique, forgé par Sauron, qui rend son porteur invisible, et dont la découverte et la destruction constituent le fil conducteur du Hobbit et du Seigneur des anneaux de J. R. R. Tolkien.

La série télévisée Star Trek met en scène le concept d’invisibilité par déviation des ondes pour la technologie dite du « bouclier occulteur » utilisé très fréquemment dans la série.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

L'invisibilité est également un thème récurrent dans l'univers des jeux vidéo.

On peut citer notamment l'un des plus célèbres, "Crysis", ainsi que les opus suivants édités par la société allemande Crytek, dans lesquels le joueur possède une combinaison spéciale pouvant être utilisée de plusieurs façons, dont la plus impressionnante est le "mode camouflage".

Cette utilisation demande cependant beaucoup d'énergie et n'agit que pendant un temps assez limité.

Cette caractéristique laisse penser que, dans l'imaginaire du jeu, cette fameuse combinaison doit générer un puissant champ électro-magnétique pour pouvoir se "glisser" entre les rayonnements de la lumière ambiante.

Religion[modifier | modifier le code]

Le catholicisme traduit le concept d'invisibilité par la notion d'hypostase, c'est-à-dire l'objet eschatologique de l'espérance, celui des biens du monde à venir.

« La foi est l'hypostasis des biens que l'on espère, la preuve des réalités qu'on ne voit pas ». Pour les Pères et pour les théologiens du Moyen Âge, il était clair que la parole grecque hypostasis devait être traduite en latin par le terme substantia (Spe Salvi, 7).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Méta-matériaux : l'invisibilité est en vue !
  2. (fr) Quand l’invisibilité devient une réalité !
  3. (fr) Invisibilité : les métamatériaux arrivent dans le visible
  4. (fr) « Une réelle avancée concernant une cape d'invisibilité en trois dimensions », Bulletins-électroniques.com,‎ 24 mars 2010 (consulté le 11 avril 2010)