Prix allemand de science-fiction

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Prix allemand de science-fiction (Deutscher Science Fiction Preis) est décerné depuis 1985 à un rythme annuel par le Club allemand de science-fiction (Science Fiction Club Deutschland). Ce prix, le plus prestigieux d'Allemagne, n'est attribué qu'à des œuvres de littérature de science-fiction parues en langue originale allemande l'année précédente.

Depuis 1985, le Club décerne un prix au meilleur roman de science-fiction et à la meilleure nouvelle. Le prix, actuellement doté de 1.000 € par catégorie, est décerné à l'occasion du congrès annuel du Club.

C'est un comité de lecteurs volontaires, 10 membres entourés de nombreux collaborateurs, qui remet le prix chaque année, à l'instar du prix Hugo décerné aux États-Unis. Les membres du comité lisent tous les textes germanophones parus l'année précédente et les notent selon une procédure inscrite dans le règlement du club. Peut devenir membre du comité n'importe quel lecteur volontaire qui en fait la demande, même s'il n'est pas adhérent au Club.

Le Prix allemand de science-fiction est à distinguer du prix Kurd-Laßwitz, également décerné à des œuvres de science-fiction, mais non doté et remis par des professionnels sur le modèle du prix Nebula.

Lauréats[modifier | modifier le code]

Meilleurs romans[modifier | modifier le code]

  • 1985: (de) Herbert W. Franke, Die Kälte des Weltraums [Le Froid de l'univers] ;
  • 1986: (de) Thomas R. P. Mielke, Der Tag an dem die Mauer brach [Le Jour où le mur céda] ;
  • 1987: (de) Claus-Peter Lieckfeld / Frank Wittchow, 427 - Im Land der grünen Inseln [Au pays des îles vertes] und Friedrich Scholz, Nach dem Ende [Après la fin] ;
  • 1988: (de) Gudrun Pausewang, Die Wolke [Le Nuage] ;
  • 1989: (de) Fritz Schmoll, Kiezkoller [Kietzkoller] ;
  • 1990: (de) Maria J. Pfannholz, Den Überlebenden [Aux survivants] ;
  • 1991: (de) Herbert W. Franke, Zentrum der Milchstraße [Au cœur de la voie lactée] ;
  • 1992: (de) Christian Mähr, Fatous Staub [La poussière de Fatou] ;
  • 1993: (de) Herbert Rosendorfer, Die Goldenen Heiligen [Les Saints dorés] ;
  • 1994: (de) Dirk C. Fleck, GO! Die Ökodiktatur [GO! La dictature écologique] ;
  • 1995: (de) Gisbert Haefs, Traumzeit für Agenten [Temps de rêve pour espions] ;
  • 1996: (fr) Andreas Eschbach, Die Haarteppichknüpfer (Des milliards de tapis de cheveux) ;
  • 1997: (fr) Andreas Eschbach, Solarstation (Station solaire) ;
  • 1998: (de) Robert Feldhoff, Grüße vom Sternenbiest [Salutations de la bête des étoiles] ;
  • 1999: (fr) Andreas Eschbach, Das Jesus Video (Jésus vidéo) ;
  • 2000: (de) Matthias Robold, Hundert Tage auf Stardawn [Cent jour pour Stardawn] ;
  • 2001: (de) Fabian Vogt, Zurück [Retour] ;
  • 2002: (de) Oliver Henkel, Die Zeitmaschine Karls des Großen [La Machine à remonter le temps de Charlemagne] ;
  • 2003: (de) Oliver Henkel, Kaisertag [Le Jour de l'empereur] ;
  • 2004: (fr) Andreas Eschbach, Der Letzte seiner Art (Le Dernier de son espèce) ;
  • 2005: (fr) Frank Schätzing, Der Schwarm (Abysses (roman)) ;
  • 2006: (fr) Wolfgang Jeschke, Das Cusanus-Spiel (Le Jeu de Cuse) ;
  • 2007: (de) Ulrike Nolte, Die fünf Seelen des Ahnen [Les cinq âmes de l'Ancêtre] ;
  • 2008: (de) Frank W. Haubold, Die Schatten des Mars [Les ombres de Mars] ;
  • 2009: (de) Dirk C. Fleck, Das Tahiti-Projekt [Le Projet Tahiti] ;
  • 2010: (de) Karsten Kruschel, VILM (Teil 1: Der Regenplanet, Teil 2: Die Eingeborenen) [VILM : Première partie, la planète des pluies ; deuxième partie : les indigènes] ;
  • 2011: (de) Uwe Post, Walpar Tonnraffir und der Zeigefinger Gottes [Walpar Tonnraffir et le doigt de Dieu] ;
  • 2012: (de) Karsten Kruschel, Galdäa – Der ungeschlagene Krieg. [Galdée - La guerre non livrée] ;
  • 2013: (de) Andreas Brandhorst, Der Artefakt;
  • 2014: (de) Wolfgang Jeschke, Dschiheads.

Meilleures nouvelles[modifier | modifier le code]

  • 1985: (de) Thomas R. P. Mielke, Ein Mord im Weltraum [Meurtre dans l'espace] ;
  • 1986: (de) Wolfgang Jeschke, Nekyomanteion ;
  • 1987: (de) Reinmar Cunis, Vryheit do ik jo openbar ;
  • 1988: (de) Ernst Petz, Das liederlich-machende Liedermacher-Leben [La vie d'un chansonnier] ;
  • 1989: (de) Rainer Erler, Der Käse [Le fromage] ;
  • 1990: (de) Gert Prokop, Kasperle ist wieder da! [Guignol est de retour] ;
  • 1991: (de) Andreas Findig, Gödel geht [Gödel s'en va] ;
  • 1992: (de) Egon Eis, Das letzte Signal [Le dernier signal] ;
  • 1993: (de) Norbert Stöbe, 10 Punkte [10 points] ;
  • 1994: (de) Wolfgang Jeschke, Schlechte Nachrichten aus dem Vatikan [Mauvaises nouvelles du vatican] ;
  • 1995: (de) Andreas Fieberg, Der Fall des Astronauten [La chute des astronautes] ;
  • 1996: (de) Marcus Hammerschmitt, Die Sonde [La sonde] ;
  • 1997: (de) Michael Sauter, Der menschliche Faktor [Le facteur humain] ;
  • 1998: (de) Andreas Eschbach, Die Wunder des Universums [Les miracles de l'univers] ;
  • 1999: (de) Michael Marrak, Die Stille nach dem Ton [Le silence après l'son] ;
  • 2000: (de) Michael Marrak, Wiedergänger ;
  • 2001: (de) Rainer Erler, Ein Plädoyer [Un plaidoyer] ;
  • 2002: (de) Michael K. Iwoleit, Wege ins Licht [Chemins vers la lumière] ;
  • 2003: (de) Arno Behrend, Small Talk ;
  • 2004: (de) Michael K. Iwoleit, Ich fürchte kein Unglück [Je n'ai pas peur du malheur] ;
  • 2005: (de) Karl Michael Armer, Die Asche des Paradieses [Les cendres du paradis] ;
  • 2006: (de) Michael K. Iwoleit, Psyhack [Psyhack] ;
  • 2007: (de) Marcus Hammerschmitt, Canea Null ;
  • 2008: (de) Frank W. Haubold, Heimkehr [Retour à la maison] ;
  • 2009: (de) Karla Schmidt, Weg mit Stella Maris [Se débarrasser de Stella Maris],[Trajet avec Stella Maris] ;
  • 2010: (de) Matthias Falke, Boa Esperança ;
  • 2011: (de) Wolfgang Jeschke, Orte der Erinnerung [Lieux du souvenir] ;
  • 2012: (de) Heidrun Jänchen, In der Freihandelszone [Dans la zone de libre-échange] ;
  • 2013: (de) Michael K. Iwoleit, Zur Feier meines Todes [Pour la fête de ma mort] ;
  • 2014: (de) Axel Kruse, Seitwärts in der Zeit.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]