Prix Kurd-Laßwitz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Prix Kurd-Laßwitz
Image associée à la récompense
Logo du prix Kurd-Laßwitz

Nom original Kurd-Laßwitz-Preis
Description La meilleure œuvre de science-fiction parue lors de la précédente année calendaire
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Date de création 1980
Site officiel www.kurd-lasswitz-preis.de

Le prix Kurd-Laßwitz (en allemand Kurd-Laßwitz-Preis) est un prix littéraire allemand non doté qui récompense chaque année des œuvres de science-fiction parues l’année précédente. Il porte le nom du père fondateur de la science-fiction allemande moderne, l’écrivain et philosophe Kurd Laßwitz.

Le prix Kurd-Laßwitz a été créé en 1980 sur le modèle du prix Nebula américain. Son jury se compose d’auteurs, d’éditeurs et de traducteurs professionnels ou semi-professionnels actifs dans le domaine de la science-fiction. Il est donc à distinguer du prix allemand de science-fiction qui est doté et décerné par des lecteurs.

Le prix Kurd-Laßwitz était à l’origine attribué dans quatre catégories, « Meilleur roman », « Meilleure nouvelle », « Meilleur traducteur », « Meilleur illustrateur », auxquelles venait s'ajouter un « Prix spécial ». En 1983 apparut une nouvelle catégorie, le prix du « Meilleur roman étranger », puis deux autres en 1987, celles du « Meilleur film » et de la « Meilleure pièce radiophonique ».

Lauréats[modifier | modifier le code]

Meilleur roman germanophone[modifier | modifier le code]

Meilleur court-roman[modifier | modifier le code]

  • 1981 : (de) Thomas Ziegler, Die sensitiven Jahre
  • 1982 : (de) Wolfgang Jeschke, Dokumente über den Zustand des Landes vor der Verheerung
  • 1983 : (de) Wolfgang Jeschke, Osiris Land
  • 1984 : (de) Thomas Ziegler, Die Stimmen der Nacht
  • 1985 : (de) Wolfgang Jeschke, Nekyomanteion
  • 1986 : (de) Hans Joachim Alpers und Ronald M. Hahn, Traumjäger
  • 1987 : (de) Karl Michael Armer, Umkreisungen
  • 1988 : (de) Karl Michael Armer, Die Endlösung der Arbeitslosenfrage
  • 1989 : (de) Karl Michael Armer, Malessen Mitte Biotechnik
  • 1990 : (de) Werner Zillig, Siebzehn Sätze
  • 1991 : (de) Thomas Ziegler, Eine Kleinigkeit für uns Reinkarnauten
  • 1992 : (de) Horst Pukallus, Das Blei der Zeit
  • 1993 : (de) Erik Simon, Von der Zeit, von der Erinnerung
  • 1994 : (de) Wolfgang Jeschke, Schlechte Nachrichten aus dem Vatikan
  • 1995 : (de) Erik Simon, Angela und Karlheinz Steinmüller sous le pseudonyme Simon Zwystein, Leichter als Vakuum
  • 1996 : (de) Norbert Stöbe, Der Durst der Stadt
  • 1997-2013 : non décerné

Meilleure nouvelle[modifier | modifier le code]

Meilleur roman étranger[modifier | modifier le code]

Meilleur traducteur germanophone[modifier | modifier le code]

  • 1981 : Horst Pukallus
  • 1982 : Horst Pukallus
  • 1983 : Michael Kubiak
  • 1984 : Horst Pukallus
  • 1985 : Horst Pukallus
  • 1986 : Lore Straßl
  • 1987 : Lore Straßl
  • 1988 : Lore Straßl
  • 1989 : Walter Brumm
  • 1990 : Irene Holicki
  • 1991 : non décerné
  • 1992 : Irene Bonhorst
  • 1993 : Irene Bonhorst pour la traduction allemande de Iain Banks, L'Usage des armes
  • 1994 : Walter Brumm pour la traduction allemande de Connie Willis, Le Grand Livre
  • 1995 : Ralph Tegtmeier pour la traduction allemande de Ian McDonald, Scissors Cut Paper Wrap Stone
  • 1996 : Erik Simon pour la traduction allemande de Vernor Vinge, Un feu sur l'abîme
  • 1997 : Ronald M. Hahn pour la traduction allemande de John Clute, Science Fiction - Eine illustrierte Enzyklopädie
  • 1998 : Irene Bonhorst pour la traduction allemande de Iain Banks, Excession
  • 1999 : Harry Rowohlt pour la traduction allemande de Kurt Vonnegut, Zeitbeben
  • 2000 : Bernhard Kempen pour la traduction allemande de Greg Egan, L'Énigme de l'univers
  • 2001 : Horst Pukallus und Michael K. Iwoleit pour la traduction allemande de Iain Banks, Efroyabl Ange1
  • 2002 : Christian Lautenschlag pour la traduction allemande de Connie Willis, Sans parler du chien
  • 2003 : Eva Bauche-Eppers pour la traduction allemande de China Miéville, Perdido Street Station
  • 2004 : Hannes Riffel pour la traduction allemande de John Clute, Sternentanz
  • 2005 : Peter Robert pour la traduction allemande de Dan Simmons, Ilium
  • 2006 : Gerald Jung pour la traduction allemande de John Barnes, The Sky So Big and Black
  • 2007 : Volker Oldenburg pour la traduction allemande de David Mitchell, The Cloud Atlas
  • 2008 : Hannes Riffel pour la traduction allemande de Hal Duncan, Vellum
  • 2009 : Sara Riffel pour la traduction allemande de Peter Watts, Vision aveugle
  • 2010 : Ulrich Blumenbach pour la traduction allemande de David Foster Wallace, Infinite Jest
  • 2011 : Juliane Gräbener-Müller et Nikolaus Stingl pour la traduction allemande de Neal Stephenson, Anathem
  • 2012 : Jasper Nicolaisen et Jakob Schmidt pour la traduction allemande de David Marusek, Getting to Know You
  • 2013 : Birgit Herden et Dorothea Kalfass et Hannes Riffel pour la traduction allemande de Paolo Bacigalupi, Le Joueur
  • 2014 : Margo Jane Warnken pour la traduction allemande de Julie Phillips, James Tiptree, Jr.: The Double Life of Alice B. Sheldon

Meilleur illustrateur[modifier | modifier le code]

  • 1981 : Thomas Franke
  • 1982 : Thomas Franke
  • 1983 : Ulf Herholz
  • 1984 : Helmut Wenske
  • 1985 : Helmut Wenske
  • 1986 : Helmut Wenske
  • 1987 : Klaus Holitzka
  • 1988 : Klaus Holitzka
  • 1989 : Helmut Wenske
  • 1990 : Dieter Rottermund
  • 1991 : Dieter Rottermund
  • 1992 : Dieter Rottermund
  • 1993 : Jörg Remé pour l'illustration de couverture de James Morrow, Die eingeborene Tochter
  • 1994 : Karel Thole pour toute son œuvre
  • 1995 : Jobst Teltschik pour l'illustration de couverture de l'édition allemande de Ian McDonald, Scissors Cut Paper Wrap Stone
  • 1996 : Dieter Rottermund pour l'illustration de couverture de l'édition allemande de Jack Vance, Les chroniques de Cadwal
  • 1997 : non attribué
  • 1998 : Attila Boros pour l'illustration de couverture de Wolfgang Jeschke, Meamones Auge
  • 1999 : Thomas Thiemeyer pour l'illustration de couverture de Kurd Laßwitz, Auf zwei Planeten
  • 2000 : Mario Franke pour l'illustration de couverture de Erik Simon, Lichtjahr 7
  • 2001 : Fred-Jürgen Rogner pour l'illustration de couverture de Joe Haldeman, La Paix éternelle
  • 2002 : Thomas Thiemeyer pour la couverture et les illustrations de Andreas Eschbach, Kwest
  • 2003 : Thomas Thiemeyer pour l'illustration de couverture de Ben Bova, Jupiter
  • 2004 : Thomas Thiemeyer pour l'illustration de couverture de Ben Bova, Der Asteroidenkrieg
  • 2005 : Dirk Berger pour les illustrations de Michael Marrak, Imagon et Michael Marrak pour l'illustration de couverture de Klaus Bollhöfener, PHANTASTISCH! 15
  • 2006 : Thomas Thiemeyer pour l'illustration de couverture de Helmuth W. Mommers : Die Legende von Eden und andere Visionen
  • 2007 : Thomas Franke pour l'illustration de couverture de Wolfgang Jeschke, Der Zeiter
  • 2008 : Franz Vohwinkel pour l'illustration de couverture John Meaney, Tristopolis
  • 2009 : Carsten Dörr pour l'illustration de couverture de Frank Hebben, Prothesengötter
  • 2010 : Franz Vohwinkel pour l'illustration de couverture de Stephen Hunt, Das Königreich der Lüfte
  • 2011 : Timo Kümmel pour l'illustration de couverture de Dirk van den Boom, Die Ankunft
  • 2012 : Alexander Preuss pour l'illustration de couverture de Armin Rößler et Heidrun Jänchen, Emotio
  • 2013 : Thomas Franke pour l'illustration de couverture de René Moreau (éd.) et Heinz Wipperfürth (éd.) et Olaf Kemmler (éd.), Exodus 29
  • 2014 : Pierangelo Boog pour l'illustration de couverture de Exodus 30

Meilleure pièce radiophonique germanophone[modifier | modifier le code]

  • 1987 : Harald Müller, Totenfloß
  • 1988 : Carl Amery, Das Penthouse-Protokoll
  • 1989 : Wolfgang Jeschke, Jona im Feuerofen
  • 1990 : Dieter Hasselblatt, Projekt Ichthantropus gescheitert
  • 1991 : Eike Gallwitz, Ambra - Das letzte Geschenk
  • 1992 : Hermann Motschach, Midas oder Die Auferstehung des Fleisches
  • 1993 : Eva Maria Mudrich, Sommernachtstraum
  • 1994 : deux seconds prix pour Hermann Ebeling, Traumgeschäfte et pour Friedrich Bestenreiner, Dream War - Der Krieg der Träume
  • 1995 : non décerné
  • 1996 : Wolfgang Rindfleisch, Uhrwerk Orange
  • 1997 : Friedrich Bestenreiner, Paradise Hospital Inc.
  • 1998 : Karlheinz Knuth, Die Tage nebenan - oder : Da, wo Cäsar nicht ermordet wurde)
  • 1999 : Heiko Michael Hartmann, MOI
  • 2000 : Marina Dietz, Träumen Androiden d'après Philip K. Dick, Blade Runner
  • 2001 : non décerné
  • 2002 : Walter Adler, Tokio liebt uns nicht mehr d'après Ray Loriga
  • 2003 : non décerné
  • 2004 : non décerné
  • 2005 : Norbert Schaeffer, Das letzte Geheimnis d'après Bernard Werber, L'Ultime Secret
  • 2006 : Matthias Wittekindt, Das Lewskow-Manuscript
  • 2007 : Matthias Scheliga, Amnesia
  • 2008 : non décerné
  • 2009 : Bodo Traber et Tilman Zens, Die Flüsterer
  • 2010 : non décerné
  • 2011 : non décerné
  • 2012 : Till Muller-Klug, Sprachlabor Babylon
  • 2013 : Bodo Traber et Tilman Zens, Puppenstadt (La ville des poupées)
  • 2014 : non décerné

Meilleur film[modifier | modifier le code]

  • 1987 : Rainer Erler, News - Bericht über die Reise in eine strahlende Zukunft
  • 1988 : Wim Wenders, Les ailes du désir
  • 1989 : Terry Gilliam, La baron de Münchhausen
  • 1990 : non décerné
  • 1991 : Peter Fleischmann, Es ist nicht leicht, ein Gott zu sein
  • 1992 : non décerné
  • 1993 : David Fincher, Alien³
  • 1994 : non décerné
  • 1995 : non décerné
  • 1996 : non décerné.

Transfert de cette catégorie vers le prix Curt-Siodmak

Prix spécial[modifier | modifier le code]

  • 1981 : Hans Joachim Alpers, Werner Fuchs, Ronald M. Hahn und Wolfgang Jeschke pour le Lexikon der Science Fiction Literatur
  • 1982 : Wolfgang Jeschke comme mécène de la SF allemande et comme éditeur du Heyne Science Fiction Magazin
  • 1983 : Hans Joachim Alpers, Werner Fuchs und Ronald M. Hahn pour le Reclams Science Fiction Führer
  • 1984 : Heinrich Wimmer (Corian Verlag) pour son courage éditorial
  • 1985 : Joachim Körber, pour son Bibliographisches Lexikon der utopisch-phantastischen Literatur
  • 1986 : Dieter Hasselblatt pour ses réalisation dans le domaine des pièces radiophoniques de SF
  • 1987 : Ute Bauer, Olaf Rappold et Thomas Tilsner pour SCIENCE FICTION MEDIA
  • 1988 : Wolfgang Jeschke, pour le Das Science Fiction Jahr
  • 1989 : Ute Bauer, Olaf Rappold und Thomas Tilsner pour SCIENCE FICTION MEDIA
  • 1990 : Walter Froneberg (Maire de la ville de Wetzlar) pour son soutien à la Bibliothèque du Fantastique de Wetzlar
  • 1991 : Hans Joachim Alpers pour ses recherches sur la littérature SF
  • 1992 : le comité organisateur des Journées de la SF dans la région de Rhénanie-du-Nord-Westphalie
  • 1993 : Waldemar Kumming pour la rédaction du MUNICH ROUND UP et pour toute son œuvre
  • 1994 : le comité organisateur des Journées de la science-fiction dans la région de Rhénanie-du-Nord-Westphalie
  • 1995 : toute l'équipe du magazine Alien Contact
  • 1996 : Walter Ernsting pour toute son œuvre comme auteur, traducteur, agent littéraire, éditeur, relecteur et incitateur
  • 1997 : Wolfgang Jeschke pour la promotion des nouvelles de SF et son édition de Das SF Jahr
  • 1998 : Hermann Urbanek pour ses chroniques dans les ANDOMEDA NACHRICHTEN, dans le Heyne SF Jahr et d'autres publications
  • 1999 : Rudi Schweikert pour la réédition de Kurd Laßwitz, Auf zwei Planeten
  • 2000 : Erik Simon und le cercle des amis de la SF de Leipzig
  • 2001 : Wolfgang Jeschke pour toute son œuvre et ses actions en faveur de la SF en Allemagne
  • 2002 : Hardy Kettlitz pour son travail de rédacteur en chef des 42 éditions du magazine Alien Contact et la série des livres de la même collection, pour la publication de la série SF PERSONALITY et l'organisation des Journées Berlinoises de la Fantasy
  • 2003 : Hans-Peter Neumann pour la Die große illustrierte Bibliographie der Science Fiction in der DDR
  • 2004 : Franz Rottensteiner pour la publication des QUARBER MERKUR pendant de nombreuses années
  • 2005 : Klaus Bollhöfener pour ses activités de rédacteur en chef de PHANTASTISCH!
  • 2006 : Sascha Mamczak pour son travail éditorial concernant l'œuvre de Philip K. Dick et Carl Amery, à titre posthume, pour toute son œuvre
  • 2007 : Christian Spree pour son important travail bibliographique sur la science-fiction allemande mise gratuitement à disposition du public sur le site http://www.chpr.at/
  • 2008 : Helmuth W. Mommers pour son inlassable travail d'éditeur de nouvelles de science-fiction, en particulier dans la série Visionen des éditions Shayol
  • 2009 : Wolfgang Both pour son livre Rote Blaupausen - eine kurze Geschichte der sozialistischen Utopien paru chez Shayol et Ernst Vleck pour l'ensemble de son œuvre
  • 2010 : Guido Latz pour son infatigable travail en faveur de la SF au sein des éditions Atlantis et pour la rédaction de la newsletter du site www.phantastik.de
  • 2011 : Dieter von Reeken pour son édition de l’œuvre d'Oskar Hoffmann et sa réédition de l’œuvre complète de Kurd Laßwitz
  • 2012 : Helmuth W. Mommers pour la création de la Villa fantastica de Vienne et, de manière posthume, Hans Joachim Alpers pour l'ensemble de son œuvre
  • 2013 : Ralf Boldt et Wolfgang Jeschke pour la publication de l'anthologie Die Stille nach dem Ton (Le silence au-delà du son) Ernst Wurdack pour son infatigable travail d'édition et de promotion des jeunes talents de science-fiction au travers d'anthologies
  • 2014 : Martin Kempf et son équipe de Fandom Observer pour avoir publié 300 numéros en 25 ans

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]